Vaccins contre le Covid-19 : Covax dévoile quels pays défavorisés seront servis les premiers

Le dispositif, piloté par l’OMS, doit permettre aux pays les moins développés de ne pas être privé de réponse immunologique contre le virus.

 l’Inde, le Nigeria, le Pakistan, l’Indonésie, le Brésil et le Bangladesh sont les pays qui devraient recevoir le plus de doses au premier semestre.
l’Inde, le Nigeria, le Pakistan, l’Indonésie, le Brésil et le Bangladesh sont les pays qui devraient recevoir le plus de doses au premier semestre.  AFP/Martin BERNETTI

Les pays pauvres seront-ils les grands oubliés de la campagne de vaccination contre le coronavirus? Le dispositif Covax, destiné à fournir des vaccins contre le Covid-19 en particulier aux pays défavorisés, a publié mercredi la liste des premiers bénéficiaires et la quantité de vaccins qu'ils obtiendront au cours du premier semestre 2021. Alors que 145 pays figurent sur la liste, la distribution des vaccins se fera « en proportion de la taille de (la) population », a expliqué Ann Lindstrand, spécialiste de la vaccination à l'OMS, lors d'une conférence de presse.

Selon cette liste, les pays qui recevront le plus grand nombre de doses au cours de ce semestre sont : l'Inde, le Nigeria, le Pakistan, l'Indonésie, le Brésil et le Bangladesh. Au total, les doses - environ 337,2 millions d'unités - couvriront 3,3 % de la population de ces 145 pays. Il s'agit de vacciner les personnes plus vulnérables et notamment le personnel soignant.

1,2 million de doses au premier trimestre

Selon le document publié mercredi, Covax prévoit actuellement que 1,2 million de doses du vaccin Pfizer/BioNTech seront mises à la disposition au cours du premier trimestre 2021, sous réserve de la conclusion d'accords supplémentaires. Ces doses seront complétées « par des volumes plus importants » du vaccin développé par AstraZeneca et l'université d'Oxford.

« Des volumes supplémentaires de doses du vaccin Pfizer-BioNTech seront disponibles au cours du deuxième trimestre et au-delà, conformément à l'accord d'achat anticipé signé entre Gavi et Pfizer-BioNTech pour un maximum de 40 millions de doses », indique le document.

« Les doses totales couvrent en moyenne 3,3 % de la population des 145 participants », en ligne avec l'objectif de 3 % de couverture sur les six premiers mois de 2021, « ce qui est suffisant pour protéger les groupes les plus vulnérables tels que les travailleurs de la santé », conclut-il.

/LP Infographie
/LP Infographie  

Piloté par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et l'Alliance du Vaccin (Gavi), Covax vise à fournir d'ici fin 2021 des doses à 20 % de la population des nations participantes. Il comporte un mécanisme de financement à l'intention des pays défavorisés.

Newsletter L'essentiel du matin
Un tour de l'actualité pour commencer la journée
Toutes les newsletters

Ses prévisions dépendent toutefois de plusieurs éléments, tels que l'état de préparation des pays. En outre, pour distribuer les fioles, l'OMS se doit d'avoir certifié les vaccins. Pour l'instant, l'organisation n'a validé que celui du duo BioNTech/Pfizer, déjà autorisé par les autorités nationales de plusieurs pays. Elle n'a en revanche pas encore donné son feu vert à celui d'AstraZeneca. « C'est fantastique. Nous pouvons commencer à vacciner. Cela va démarrer au cours des prochaines semaines », s'est réjoui Ann Lindstrand.