Une IRM de pointe à Caen pour mieux soigner le cerveau humain

Le centre de recherche médicale Cyceron, installé à Caen (Calvados), vient de recevoir des Etats-Unis une IRM de très haute performance. Cet équipement va permettre d’approfondir les connaissances sur les pathologies cérébrales ou neurologiques.

 L’équipement estimé à 2 millions d’euros sera opérationnel d’ici une dizaine jours.
L’équipement estimé à 2 millions d’euros sera opérationnel d’ici une dizaine jours. LP/Bertrand Fizel

L'IRM dont vient de se doter la plateforme de recherche Cyceron, basée à Caen (Calvados), doit permettre aux chercheurs d'approfondir leurs connaissances en ce qui concerne les pathologies cérébrales ou neurologiques comme le cancer, la maladie d'Alzheimer ou encore les accidents vasculaires. C'est la première technologie IRM de ce type dédiée à la recherche en France. La machine elle-même, estimée à 2 millions d'euros, est à présent installée. Elle sera opérationnelle d'ici une dizaine jours.

Des images beaucoup plus précises

« Les toutes premières utilisations sont prévues dans le cadre de deux programmes de recherche que nous menons actuellement : l'un sur les traumatismes neurologiques subis par les victimes des attentats du 13 novembre 2015, l'autre sur les effets de la méditation, pour prévenir les maladies de la mémoire. Grâce à cette technologie, on va bénéficier d'images beaucoup plus sensibles, plus précises, qui devraient nous permettre une meilleure compréhension de certains fonctionnements cérébraux. En ce sens, l'arrivée de cet équipement est évidemment un moment très important pour nous et pour les recherches dans lesquelles nous sommes investis », explique Loïc Doeuvre, directeur adjoint de cette plateforme Cyceron.