Suisse, Belgique… ces pays qui restent prudents avec le vaccin AstraZeneca

Les autorités sanitaires suisses ont décidé d’attendre avant d’autoriser le vaccin AstraZeneca. La Belgique, elle, ne l’administrera que pour les moins de 55 ans.

 Le vaccin AstraZeneca a été validé vendredi par l’agence européenne du médicament.
Le vaccin AstraZeneca a été validé vendredi par l’agence européenne du médicament. LP/Arnaud Journois

Le vaccin AstraZeneca, le troisième contre le Covid-19 à être autorisé par l'agence européenne du médicament, après celui de Pfizer/BioNTech et celui de Moderna, continue de faire couler de l'encre. Face au peu de résultats sur les personnes âgées, certains pays, à l'instar de la France, restreignent son administration au-delà de 65 ans. La Suisse a décidé, elle, d'attendre d'autres résultats. La Belgique, enfin, a baissé la barre à 55 ans.

Pas autorisé tout de suite en Suisse

En Suisse, pays qui gère seule sa campagne de vaccination, ne faisant pas partie de l'Union européenne, l'agence du médicament a estimé mercredi que des études supplémentaires étaient nécessaires avant d'autoriser le vaccin d'AstraZeneca.

« Les données qui ont été soumises et étudiées à ce jour sont encore insuffisantes pour permettre l'octroi d'une autorisation, écrit Swissmedic dans un communiqué. En effet, des données issues de nouvelles études sont requises pour évaluer plus avant la sécurité, l'efficacité et la qualité. »

« Les données actuellement disponibles ne permettent pas encore de conclure à un rapport bénéfices-risques positifs (pour ce vaccin)», poursuit Swissmedic, réclamant des données supplémentaires sur l'efficacité issues d'une étude de phase 3 qui est actuellement menée en Amérique du Nord et du Sud.

Pour les moins de 55 ans seulement en Belgique

Faute de données suffisantes sur l'efficacité pour cette tranche d'âge, la Belgique a décidé de ne pas administrer le vaccin aux plus de 55 ans. Cette décision, fondée sur un avis du Conseil supérieur de la santé, est « provisoire », selon le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke.

« Il se peut que, d'ici six ou huit semaines, on ait davantage de données, c'est bien possible que l'avis change, a précisé Frank Vandenbroucke. Mais provisoirement, on dit que le vaccin AstraZeneca sera destiné à ceux qui ont moins que 55 ans. »

La Belgique, qui a commandé 7,7 millions de doses du vaccin AstraZeneca, doit commencer à l'administrer la semaine prochaine, après une première livraison de 80 000 doses attendue le 7 février.

Ailleurs en Europe, un vaccin autorisé… sous conditions

D'autres pays de l'Union européenne ont approuvé le vaccin AstraZeneca, sous des conditions d'âge, mais moins strictes qu'en Belgique. Ainsi, le vaccin peut être administré en France et en Allemagne jusqu'à 65 ans. La Finlande, l'un des pays les moins touchés par l'épidémie sur le continent, est allée jusqu'à 70 ans.

Newsletter L'essentiel du matin
Un tour de l'actualité pour commencer la journée
Toutes les newsletters

En le validant vendredi dernier, autorisant ainsi sa mise sur le marché, l'agence européenne du médicament avait pourtant posé aucune prérogative concernant la vaccination des plus âgées. Et de toutefois préciser qu'il n'y avait « pas encore assez de résultats chez les participants » de plus de 55 ans pour calculer l'efficacité du vaccin sur ce groupe.