Les «gestes barrières» contre le coronavirus font reculer la grippe

L’épidémie saisonnière est en nette diminution, notamment en Ile-de-France. Le lavage plus fréquent des mains en raison du Covid-19 y contribue.

Bonne nouvelle, l'épidémie de grippe est en recul. Selon le dernier bulletin de Santé publique France, publié ce mercredi 4 mars, « l'activité grippale est en diminution dans la majorité des régions en métropole ». Même si le virus continue à circuler dans l'ensemble des régions, le plus dur semble être passé. L'Ile-de-France est la première région à passer en phase « post-épidémique », selon les autorités sanitaires.

Par rapport à la semaine précédente, les consultations chez le médecin pour syndrome grippal ont diminué de 22 % entre le 24 février et le 1er mars. Et le nombre de passage aux urgences en raison d'une grippe saisonnière est, lui aussi, en repli, de 11 % sur la même période.

LIRE AUSSI > Coronavirus : les points communs et les différences avec la grippe

L'épidémie reste toutefois dangereuse pour les plus fragiles. « 744 cas graves de grippe ont été signalés depuis le début de l'épidémie », rapporte Santé publique France. La majeure partie d'entre eux avait des facteurs de risque préexistants à la maladie. Depuis le 4 novembre, « 72 personnes sont décédées : dont 10 enfants de moins de 15 ans, 30 personnes âgées de 15 à 64 ans, et 32 âgés de plus de 65 ans ».

Globalement, ces données montrent qu'en l'état, l'épidémie 2019-2020 est d'une ampleur moindre que les deux précédentes. Chaque hiver, la grippe provoque en moyenne 10 000 décès, mais avec des variations plus ou moins importantes d'une année sur l'autre.

« Les gens sont plus prudents »

La faible progression de la maladie cette année peut-elle s'expliquer par les « gestes barrières », effectués plus fréquemment en ce moment par les Français en raison du risque de coronavirus? Oui, estiment les médecins. « Il est très vraisemblable que le fait de se laver souvent les mains, comme on le fait en ce moment, y contribue », abonde le Dr Serge Smadja, directeur de SOS Médecins à Paris.

Newsletter L'essentiel du matin
Un tour de l'actualité pour commencer la journée
Toutes les newsletters

VIDÉO. Comment bien se laver les mains en 6 étapes

« Les gens sont beaucoup plus réceptifs que les autres années aux consignes de prévention en matière de santé publique. Ils sont plus prudents avec les personnes âgées ou malades. Cela freine incontestablement la propagation du virus grippal », ajoute un autre médecin généraliste à Paris.

Une explication d'autant plus plausible que Santé publique France rappelle que les « gestes barrières » sont les mêmes contre les deux virus, que ce soit le virus grippal H1N1 et ou le coronavirus Covid-19 : éviter de se serrer la main, se laver fréquemment les mains, porter un masque si on est malade. Mais alors qu'il existe un vaccin contre la grippe, susceptible de protéger les plus fragiles, une telle protection n'est pour l'instant pas disponible contre le coronavirus.