Didier Raoult contre-attaque en librairies avec «Carnets de guerre Covid-19»

Le célèbre microbiologiste marseillais sort un livre, le 11 février. Entre document et riposte aux critiques…

AbonnésCet article est réservé aux abonnés.
 « Carnets de guerre Covid-19 » apparaît comme une compilation de prises de parole de Didier Raoult, en particulier lors de ses interventions à l’Institut hospitalier universitaire mises en ligne sur YouTube.
« Carnets de guerre Covid-19 » apparaît comme une compilation de prises de parole de Didier Raoult, en particulier lors de ses interventions à l’Institut hospitalier universitaire mises en ligne sur YouTube. LP/Olivier Lejeune

C'est un pavé de 480 pages destiné à montrer qu'« il est urgent de revoir totalement la politique sanitaire française ». Son titre promet du sang : « Carnets de guerre Covid-19 » (éditions Michel Lafon). Mais plus qu'un récit, ce livre apparaît comme une compilation de prises de parole de Didier Raoult, en particulier lors de ses interventions à l'Institut hospitalier universitaire (IHU) mises en ligne sur YouTube. On y parle bien sûr d' hydroxychloroquine, de conflits d'intérêts, des dérives de certaines publications scientifiques. Un document détaillé, diront les pro-Raoult. Ses détracteurs y verront davantage une défense face aux controverses scientifiques et aux plaintes de l'Ordre des médecins.

« Je n'ai ajouté ni retranché aucun mot à ce verbatim, avertit le célèbre et controversé chercheur dans sa préface. Chacun peut juger sur pièce. Cela laissera une trace dans l'Histoire de ce qu'on peut faire et de ce qu'on ne peut pas faire dans des situations épidémiques de cette nature. » La chronologie commence le 14 janvier 2020 quand le coronavirus fait parler de lui en Chine et que le professeur Raoult, comme le reste de la population française, ne se sent pas alors « tellement concerné ». Elle se poursuit jusqu'au rebond de l'épidémie cet automne – le microbiologiste préfère parler de « seconde épidémie » sur fond de multiplications des variants.

PODCAST. Coronavirus : le professeur Raoult a-t-il trop fait la leçon ?

Dans sa conclusion, Didier Raoult se montre réservé sur les stratégies exclusivement vaccinales. « Je ne suis pas sûr qu'on ait un vaccin miracle d'ici peu de temps », affirme-t-il. Il recommande l'équipement massif des Français en saturomètres pour contrôler soi-même son taux d'oxygène et éviter l'arrivée trop tardive des patients aux urgences.

Enfin, Didier Raoult reprend l'un de ses dadas : il recommande au pouvoir de gérer avec plus de sang-froid les menaces sanitaires. « Il est inutile d'affoler les populations, écrit-il. Quand on est trop nerveux, on ne prend pas les bonnes décisions », assène-t-il.

/Editions Michel Lafon
/Editions Michel Lafon  

« Il y a dans ce livre une dimension historique, épistémologique (on suit la science en train d'avancer) et politique, résume son collaborateur à l'IHU Yanis Roussel, qui a participé à la rédaction de l'ouvrage. En gros, voilà ce qu'a défendu le professeur Raoult. Cela permettra de faire le tri. Et évitera à certains de lui faire dire ce qu'il n'a jamais dit. »