Covid-19 : plusieurs autres pays refusent AstraZeneca pour les plus âgés

Les Pays-Bas, le Danemark, la Norvège et l’Islande ont annoncé, jeudi, qu’ils administreront le vaccin AstraZeneca seulement aux moins de 65 ans.

 Les pays attendent davantage de résultats du vaccin AstraZeneca sur les personnes les plus âgées avant d’en autoriser l’administration.
Les pays attendent davantage de résultats du vaccin AstraZeneca sur les personnes les plus âgées avant d’en autoriser l’administration. LP/Arnaud Journois

Il a beau avoir été autorisé sans retenu par l'agence européenne du médicament, le vaccin AstraZeneca ne déchaîne pas les foules. Plus encore quand il est question des personnes âgées. À l'instar de la France ou de l'Allemagne, plusieurs pays européens ont aussi décidé de limiter l'administration du vaccin aux plus âgées.

Les autorités sanitaires des Pays-Bas ont, ainsi, préconisé jeudi à La Haye de réserver le vaccin AstraZeneca contre le Covid-19 aux moins de 65 ans uniquement. Le Danemark avait annoncé, un peu plus tôt, la même décision. Bien qu'elles ne soient pas dans l'Union européenne, la Norvège et l'Islande travaillent avec la Commission européenne sur les vaccins. Ils ont, eux aussi, tous les deux retenus AstraZeneca seulement pour les moins de 65 ans.

La directrice de l'Institut norvégien de santé publique, Camilla Stoltenberg, a expliqué l'imposition d'une limite d'âge « non pas parce que le vaccin ne fonctionne pas pour les personnes âgées mais parce que la documentation est si limitée ». « Parce que le système immunitaire commence à moins bien fonctionner avec l'âge, le conseil est d'avis que le vaccin convient aux personnes jusqu'à l'âge de 65 ans », a de son côté justifié le Conseil néerlandais de la santé, recommandant toutefois de vacciner en priorité les personnes âgées entre 60 et 65 ans.

Des vaccins à ARN messager pour les plus fragiles

En Norvège comme au Danemark, une exemption sera faite parmi les moins de 65 ans pour les personnes souffrant d'affections sous-jacentes et présentant des risques élevés de développer une forme grave du Covid-19 : celles-ci continueront de recevoir les vaccins à ARN messager des groupes Pfizer/BioNTech et Moderna, qui ont prouvé leur efficacité.

Mercredi, la Belgique avait annoncé limiter l'administration du vaccin AstraZeneca aux moins de 55 ans, faute de résultats suffisants. « Il se peut que, d'ici six ou huit semaines, on ait davantage de données, c'est bien possible que l'avis change, avait précisé le ministre de la Santé belge. Mais provisoirement, on dit que le vaccin AstraZeneca sera destiné à ceux qui ont moins que 55 ans. La Suisse, elle, a décidé d'attendre tout simplement d'avoir davantage de résultats pour accepter le vaccin.