Covid-19 : l’épidémie recule en Europe, où elle a déjà tué plus de 500 000 personnes

Si la France se situe toujours sur un plateau épidémique élevé, la plupart des pays lourdement frappés par la deuxième vague connaissent une période d’amélioration.

Alors que l’Italie a elle aussi entamé son déconfinement, elle découvre que le tribut payé au Covid-19 pourrait être beaucoup plus lourd qu’annoncé (Photo d’illustration).
Alors que l’Italie a elle aussi entamé son déconfinement, elle découvre que le tribut payé au Covid-19 pourrait être beaucoup plus lourd qu’annoncé (Photo d’illustration). AFP/Carlo Herman

La barre du demi-million de décès liés au Covid-19 a été franchie ce mercredi en Europe. Selon le décompte de l’Agence France Presse, l’UE recensait à midi un total de 501 531 décès pour 20 548 666 cas déclarés.

Malgré ce triste décompte, des signes d’améliorations sont à signaler actuellement sur le plan épidémique. Sur la semaine du 3 au 9 février, 103 250 nouveaux cas de Covid-19 ont été recensés quotidiennement en moyenne dans les 27 pays du bloc, soit 16 % de moins que sur les sept jours précédents. Le nombre moyen de décès s’élevait, quant à lui, à 3 137 enregistrés chaque jour (-7 %). On note une tendance similaire à l’échelle plus large de la région Europe, comprenant 52 pays et territoires.

Du mieux notamment en Espagne et en Suède

Parmi les pays les plus touchés par la pandémie, l’Espagne est celui qui a affiché la plus forte diminution de nouveaux cas recensés quotidiennement en moyenne sur les sept derniers jours (21 945, en baisse de 31 %). Ce chiffre s’élève à 9120 pour l’Allemagne (-20 %), 19 348 pour la France (-7 %) et 2795 pour la Suède (-4 %). En Italie, la situation reste stable avec 12.012 cas enregistrés par jour en moyenne.

LIRE AUSSI > Covid-19 : pourquoi l’Allemagne prolonge son « confinement partiel »

En termes de décès, la Suède a enregistré une forte diminution avec 53 décès recensés par jour en moyenne soit 34 % de moins que la semaine précédente. En Allemagne, ce chiffre s’est élevé à 596 (-16 %), en Italie à 380 (-9 %) et en France à 416 (-7 %). L’Espagne, à l’inverse, a vu ce chiffre légèrement augmenter (465, + 8 %). Hors UE, le Royaume-Uni a vu le nombre moyen, sur sept jours, de ses cas recensés quotidiennement reculer de 27 % à 17 075. Le chiffre moyen des décès y a diminué de 26 % à 834 sur la même période.

LIRE AUSSI > Covid-19 : la situation est-elle vraiment meilleure dans les pays sans confinement ?

Ces signes d’espoir doivent toutefois être relativisés. Quid notamment de la réponse du virus face aux assouplissements des restrictions ? Et la vaccination, jouera-t-elle un rôle décisif dans la maîtrise de la pandémie ? Avec 785 106 personnes décédées du Covid-19, le continent européen reste de loin la zone plus meurtrie au monde, devant l’Amérique latine et les Caraïbes (624 952) et les Etats-Unis/Canada (489 091).

Newsletter L'essentiel du matin
Un tour de l'actualité pour commencer la journée
Toutes les newsletters

A l’échelle mondiale, la pandémie a fait au moins 2.341.496 morts depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles mercredi à midi (heure française). Plus de 106.844.430 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l’épidémie, dont au moins 65.255.700 sont à ce jour considérés comme guéris.