Covid-19 : le vaccin AstraZeneca pourra être administré par les pharmaciens

Contrairement aux deux autres vaccins déjà disponibles, celui d’AstraZeneca peut être stocké à long terme dans des frigos classiques, ce qui facilite son déploiement logistique.

 En plus des pharmaciens, les sages-femmes pourront également administrer le vaccin AstraZeneca.
En plus des pharmaciens, les sages-femmes pourront également administrer le vaccin AstraZeneca. LP/Olivier Boitet

Le vaccin d'AstraZeneca contre le Covid-19, le troisième à être autorisé en France, pourra être administré par les pharmaciens et les sages-femmes en plus des infirmiers et des médecins, a recommandé ce mardi la Haute autorité de Santé (HAS), qui a néanmoins limité son utilisation aux moins de 65 ans.

« Il manque des données pour les patients de plus de 65 ans, ces données vont arriver dans les semaines qui viennent, dans l'intervalle, nous recommandons son utilisation chez les moins de 65 ans », a expliqué la présidente de la HAS, Dominique Le Guludec.

« Très facile à manier »

Contrairement aux deux autres vaccins déjà disponibles, cet antidote présente un gros avantage logistique, car il n'a pas besoin d'être conservé à des températures très basses (-70° pour le vaccin Pfizer/BioNTech, -20° pour Moderna) et peut être transporté plus facilement.

Dans la mesure où ce vaccin est « très facile à manier, très comparable à celui de la grippe dans son utilisation », la HAS recommande qu'il puisse être injecté « par les pharmaciens et les sages-femmes », a indiqué la présidente de la HAS, Dominique Le Guludec.

L'avis de la HAS doit maintenant être entériné par le gouvernement. Si c'est le cas, ce qui est très probable, la France va rejoindre la liste des pays qui déconseillent le vaccin d'AstraZeneca aux plus âgés et prennent ainsi le contre-pied des recommandations de l'Agence européenne des médicaments (EMA). Parmi ces pays figurent l'Allemagne, la Suède, la Pologne ou l'Italie.