Covid-19 en France : 283 décès et 21228 contaminations en 24 heures

L’épidémie de Covid-19 ne faiblit pas dans l’Hexagone, avec 1691 malades du coronavirus admis en 24 heures.

 Les hôpitaux accueillent 24 983 patients atteints par le nouveau coronavirus (contre 24 735 mercredi, dont 1 691 personnes arrivées en 24 heures.
Les hôpitaux accueillent 24 983 patients atteints par le nouveau coronavirus (contre 24 735 mercredi, dont 1 691 personnes arrivées en 24 heures.  JEAN-PHILIPPE KSIAZEK/AFP

En ce jour de prise de parole du Premier ministre, au cours de laquelle il a annoncé de nouvelles mesures contre l'épidémie de Covid-19, les autorités sanitaires recensent 21 228 nouvelles contaminations en 24 heures. « Nous restons sur un plateau élevé », a souligné Jean Castex.

Environ 16 000 nouveaux cas sont comptabilisés chaque jour depuis plusieurs semaines, loin des 5 000 espérés à la mi-décembre par le gouvernement.

Le taux de positivité, qui mesure le pourcentage de personnes positives au Covid-19 parmi celles qui sont testées, reste stable à 6,5 %.

206 nouvelles admissions en réanimation

Santé publique France enregistre par ailleurs 283 décès liés au coronavirus ce jeudi. La veille, 232 personnes mortes du Covid-19 avaient été recensées en 24 heures. Le total des décès dus à l'épidémie s'élève à 69 313, dont 48 284 à l'hôpital, et ce en prenant en compte les morts en Ehpad, contre 69 031 jeudi.

Les hôpitaux accueillent 24 983 patients atteints par le nouveau coronavirus contre 24 735 mercredi, dont 1 691 personnes arrivées en 24 heures.

Les services de réanimation, qui prennent en charge les cas les plus graves, ont enregistré 206 nouvelles admissions sur 24 heures, pour un nombre total de patients qui s'établit à 2716, contre 2701 mercredi. Ce chiffre est en hausse pour le cinquième jour consécutif.

Campagne de vaccination : ouverture aux plus de 75 ans et personnes vulnérables

Depuis le début de la vaccination en France, le 26 décembre 2020, 318 216 personnes ont ainsi été vaccinées parmi les publics prioritaires définis par les autorités sanitaires. La campagne de vaccination se poursuit et s'ouvrira dès le 18 janvier prochain à l'ensemble des personnes de plus de 75 ans ainsi qu'aux personnes vulnérables à très haut risque.

Par ailleurs, lors de cette troisième semaine de vaccination, six effets indésirables graves avec une évolution favorable ont été observés en France avec le vaccin Comirnaty de Pfizer/BioNTech : 4 cas de réactions allergiques et 2 cas de tachycardie.

Newsletter L'essentiel du matin
Un tour de l'actualité pour commencer la journée
Toutes les newsletters

L'ANSM a également été informée du décès d'une personne résidant en EHPAD et vaccinée contre la Covid-19 le 13 janvier avec le vaccin Comirnaty. Aucun effet indésirable immédiat n'a été constaté suite à la vaccination. Le décès est intervenu environ deux heures après la vaccination. Le patient ne présentait pas de signes physiques de réactions allergiques. Au regard de ces éléments, des antécédents médicaux et du traitement lourd de la personne, rien ne permet de conclure que ce décès est en lien avec la vaccination.

Une trentaine de cas d'effets indésirables non graves en lien avec le vaccin Comirnaty ont par ailleurs été enregistrés dans la base nationale de pharmacovigilance.