Qui veut devenir ambassadeur du Calvados en Allemagne ?

Le département va financer un jeune prêt à s’installer pendant un an en Basse-Franconie pour y promouvoir la culture et la langue française.

 Le Calvados (ici, une des plages du Débarquement à Arromanches) vient d’ouvrir les candidatures pour choisir un volontaire prêt à promouvoir son département et la culture française Outre Rhin.
Le Calvados (ici, une des plages du Débarquement à Arromanches) vient d’ouvrir les candidatures pour choisir un volontaire prêt à promouvoir son département et la culture française Outre Rhin. LP/Olivier Boitet

Le département du Calvados vient d'ouvrir les candidatures pour choisir un volontaire prêt à aller pendant un an promouvoir la culture française dans la région allemande de Basse-Franconie (Bavière) avec laquelle le Calvados entretient des partenariats depuis trente-cinq ans. Jusqu'au 15 mars, les jeunes de 18 à 30 ans, à la seule condition d'être originaires du Calvados, peuvent ainsi postuler via internet sur [email protected] ou sur le site du conseil départemental du Calvados.

« Une expérience personnelle intense »

Une fois sur place, à compter du 1er septembre prochain, « cet ambassadeur s'engage à se rendre dans différents secteurs de la région allemande, dans les établissements scolaires, mais aussi par exemple auprès des comités de jumelage, des associations musicales, pour faire vivre la langue, la culture française et contribuer à nourrir les échanges avec nos partenaires allemands », détaille Mélanie Lepoultier.

Selon la vice-président du conseil départemental du Calvados en charge de la Jeunesse, la Citoyenneté et des Affaires européennes, « c'est aussi l'occasion d'une expérience personnelle intense. On a l'habitude de dire qu'on commence ces années-là dans les larmes et qu'on les termine aussi dans les larmes parce qu'il faut rentrer… »

LIRE AUSSI > Le tourisme de mémoire frappé de plein fouet par la crise sanitaire

En contrepartie de ce volontariat, le département s'engage à financer le transport, le logement, la nourriture et une partie de l'argent de poche de son ambassadeur. À noter seulement qu'il est préférable, pour des raisons évidentes, que les candidats aient avant de partir au moins quelques rudiments de langue allemande…