AbonnésSociété

Negzzia, de SDF à réfugiée : «J’étais prête à rejoindre mon rêve à la nage»

La mannequin iranienne, passée en quelques semaines de la rue au statut de demandeuse d’asile, raconte sa trajectoire hors du commun dans un livre.

 Negzzia, mannequin iranienne et ex-sdf, est maintenant réfugiée en France.
Negzzia, mannequin iranienne et ex-sdf, est maintenant réfugiée en France. LP/Ronan Tésorière

On l'avait quitté en larmes. On la retrouve avec un sourire radieux qui illumine la grisaille parisienne. Negzzia n'est plus une demandeuse d'asile depuis mars dernier. La mannequin iranienne autrefois à la rue a enfin obtenu les pièces d'identité allant avec son statut de réfugiée, et ce jeudi publie même un livre, « Dis adieu à ton corps » (aux éditions du Cherche Midi), qui retrace le parcours de cette jeune fille pas comme les autres. Ce témoignage vibrant débute dans les rues de Paris, où elle a échoué après avoir fui son pays natal, l'Iran, sous la menace du régime des mollahs.

Ce mercredi, on l'a rencontrée à l'ombre de l'Arc de Triomphe, à quelques encablures du petit appartement mansardé qu'elle occupe depuis quelques mois. « Je vis dans une chambre de bonne mais j'ai vue sur la tour Eiffel. C'est une motivation quotidienne ». Un nouvel univers, dans lequel elle a écrit les pages du « roman de sa vie ». « Quand j'ai écrit le livre, je pleurais beaucoup, c'était une thérapie, j'étais soulagée de finir », explique Negzzia.

VIDÉO. Negzzia, top-modèle en Iran, SDF à Paris

Elle se souvient encore émue du jour où elle a obtenu des papiers : « J'ai pleuré comme un bébé. Sans papiers, j'étais une ombre. Je pouvais exister à nouveau ». Mais cette nouvelle « légalité » n'a pas été un long fleuve tranquille. Par moments, l'Iranienne a failli baisser les bras face à la machine administrative hexagonale, et face à la situation ubuesque qu'offre le statut de demandeuse d'asile - la possibilité théorique de travailler, après un certain délai, mais la difficulté d'être embauché sans un titre de séjour ou de simples papiers d'identité.

« J'avais l'impression de mourir sur place »

Pendant cette période de dix-huit mois - un délai courant pour les personnes dans sa situation - Negzzia a coupé avec tout le monde, et même songé à faire comme beaucoup de migrants : fuir à nouveau. « Je voulais partir, j'étais effrayée de ma situation, j'avais l'impression que tout allait de mal en pis, j'avais l'impression de mourir sur place en attendant qu'on statue sur mon cas », évoque la jeune trentenaire. « J'avais contacté un passeur. J'étais prête à nager 1 km pour atteindre le Royaume-Uni, on rêve à ce moment-là. J'étais prête à tout. Quand on n'a plus d'espoir on peut choisir la mauvaise voie facilement », avoue la mannequin de métier. Le Royaume-Uni, où, à l'époque, on lui proposait du travail..

Finalement, juste avant le confinement, le sésame a fini par arriver. Le hic c'est que la crise du Covid-19, a stoppé net l'industrie de la mode et du divertissement où la jeune Iranienne ambitionnait de faire carrière. Un simple écueil pour cette modèle qui a toujours cru en son étoile. « Je ferais toujours ce que je veux si je pense que c'est la bonne chose à faire. J'attends juste le bon moment, le futur est toujours meilleur », dit-elle dans un sourire, précisant qu'elle cherche du travail tous azimuts.

« J'apprends le français avec la série « H »

En attendant, les précieux papiers lui ont redonné confiance en elle. « Je suis la même p**** de fille mais maintenant, je me sens en sécurité » exulte-t-elle. « Je veux juste réussir quelque chose de grand et là j'aurais le sentiment d'avoir accompli quelque chose ».

Pour y arriver, elle continue de progresser en français, autre sésame indispensable pour trouver un job en France. « J'apprends le français avec la série « H », je l'ai regardée 5 fois jusqu'à ce que puisse regarder sans sous-titre » dit-elle en riant. « J'ai cherché un travail, même pour être serveuse, mais on m'a répondu que je n'étais pas assez parisienne, ironise-t-elle en imitant l'accent parigot, porte-cigarettes au bec.

Le livre de Negzzia, « Dis adieu à ton corps ».Cherche Midi
Le livre de Negzzia, « Dis adieu à ton corps ».Cherche Midi