Manche : à Cherbourg, le réseau Internet coupé par… des rongeurs !

Au moins un millier de personnes se sont retrouvées privées de téléphone fixe et de réseau Internet en début de semaine, le câble desservant ces foyers ayant été sectionné par des rongeurs.

 Les Cherbourgeois ont enchaîné panne sur panne depuis jeudi dernier. Lundi, le coup était signé par des rongeurs. (Illustration)
Les Cherbourgeois ont enchaîné panne sur panne depuis jeudi dernier. Lundi, le coup était signé par des rongeurs. (Illustration) LP/Guillaume Georges

Une première panne est survenue le 29 octobre, privant déjà plusieurs centaines de clients Bouygues Telecom de leur connexion Internet. L'opérateur est intervenu pour mettre rapidement en place un raccordement temporaire. Mais trois jours après, une nouvelle panne surprenante était signalée, privant à nouveau les abonnés ADSL de téléphone et d'Internet pendant une journée entière.

Bienvenue à Cherbourg (Manche), où une armée de rongeurs a apparemment décidé de se mêler de nouvelles technologies. « Moi, par exemple, j'ai vraiment besoin d'Internet pour travailler, raconte Louise Pesnel, 37 ans, l'une des victimes de cette avarie à répétition. La première fois, c'était déjà un peu compliqué mais tout est vite rentré dans l'ordre. Et lorsque deux jours plus tard, j'ai à nouveau été privée de connexion, j'avoue que je me suis un peu crispée… avant de comprendre que l'opérateur n'y était pour rien ! »

« Un cas de figure très rare »

L'explication est arrivée très vite. C'est Emmanuelle Boudgour, chargée de la communication de l'opérateur, qui la donne : « Nos techniciens ont découvert que le câble de fibre optique avait été sectionné en plusieurs endroits, manifestement par des rongeurs ! C'est un cas de figure très rare sur nos réseaux. »

Il s'agit soit de souris, soit plus probablement de rats. Les dégâts qu'ils ont provoqués se sont ensuite répercutés le long du réseau, notamment au niveau des câbles en cuivre, entraînant la panne de l'ADSL. Finalement, le réseau a pu être restauré et l'alimentation rétablie dans la soirée du 2 novembre. Des dispositifs ont été mis en place pour tenir désormais tout rongeur à distance du dispositif.