SociétéContenu proposé par EDF
Les énergies renouvelables peuvent-elles répondre aux pics de consommation ?

Contenu proposé par EDF

L'équipe éditoriale du Parisien / Aujourd'hui en France n'a pas participé à sa rédaction.

Pourquoi les énergies renouvelables posent-elles problème pour alimenter en continu le réseau électrique ?

L'intermittence du solaire et de l'éolien conduit à de fortes et rapides variations de production d'énergie en fonction de la météo. Conséquence, un risque de coupure d'électricité pour les Français qui se trouvent à l'autre bout du réseau. Si l'on veut que les énergies renouvelables poursuivent leur développement, il faut donc trouver une source d'électricité décarbonée capable de prendre le relais quand le vent tombe ou le soleil vient à manquer. C'est tout l'objet du projet So FLEX'hy.

Comment So FLEX'hy permet-il d'alimenter les Français en électricité renouvelable, quelles que soient les conditions météo ?

So FLEX'hy fonctionne comme une centrale électrique virtuelle. Il est directement connecté à tous les moyens de production renouvelables, éoliens comme solaires, mais aussi hydroélectriques. L'avantage des barrages électriques, c'est qu'ils sont mobilisables à tout moment. Un atout de taille pour lisser la production d'électricité et alimenter en permanence tous les foyers.

Nous avons réalisé nos essais sur la vallée de la Durance dont l'aménagement est unique au monde : 15 centrales sur un canal en escalier avec un fonctionnement synchronisé capable de produire jusqu'à 25 % de l'électricité consommée dans la région.

Quels ont été les étapes de la construction de ce projet ?

Trois séries d'essais ont été réalisées avec succès depuis 2018 sur le bassin de la Durance. Les premiers ont consisté à coupler sept centrales hydroélectriques EDF Hydro. Les résultats étant concluants, une deuxième série d'essais a été réalisée en ajoutant la ferme solaire d'Istres-Saint-Martin, exploitée par la société Sonnedix. Lors de la dernière série d'essais réalisée début 2020, une ferme éolienne de 75 MW a complété l'ensemble. Le fonctionnement et la réactivité de la centrale virtuelle ont ainsi été validés dans toutes les conditions d'exploitation.

Pour des raisons géographiques et historiques, la vallée de la Durance se prêtait parfaitement à la mise en œuvre de ce démonstrateur. La solution So FLEX'hy est-elle réellement « universelle » ?

Oui car les barrages hydroélectriques sont présents dans presque tous les pays. Notre  innovation intéresse d'ailleurs de nombreux acteurs au niveau européen et mondial. Elle peut s'intégrer facilement à tous les grands projets actuels qui se développent en Asie, en Afrique, en Amérique latine. Le marché international apparaît comme très porteur.

Avez-vous bénéficié de l'appui d'autres acteurs de l'énergie ou de l'État ?

Oui, ce projet est soutenu par la région Sud et le pôle de compétitivité CapEnergies. Il compte parmi les opérations d'intérêt régional Énergies de demain et Smart grids. De plus, le projet s'inscrit dans le cadre du programme Flexgrid de la région PACA, lauréat de l'appel à projets lancé le 15 avril 2015 par l'État pour le déploiement à grande échelle des réseaux électriques intelligents et optimisés. So FLEX'hy s'impose ainsi comme une brique opérationnelle du vaste projet Flexgrid. Et entend bien contribuer à l'indispensable essor des énergies renouvelables !

Crédit photo :

SASSO CHRISTEL / TOMA