Les astronautes de l’ISS vont pouvoir s’asseoir sur des toilettes à 23 millions de dollars

Ce nouveau dispositif va être testé durant trois ans, jusqu’au démantèlement de la station spatiale internationale en 2024. Elles devraient ensuite servir pour les missions vers Mars ou pour une station permanente sur la Lune.

 Ces toilettes s’avèrent beaucoup plus compactes et plus légères que le modèle actuellement en place dans l’ISS.
Ces toilettes s’avèrent beaucoup plus compactes et plus légères que le modèle actuellement en place dans l’ISS. Nasa

Ce nouveau dispositif va être acheminé par le fournisseur de fret commercial de la Nasa Northrop Grumman avec le lancement le 1er octobre de sa 14e mission de réapprovisionnement de la Station spatiale internationale.

Souvenez-vous en 2016, à peine arrivé dans la station spatiale internationale, Thomas Pesquet, l'astronaute français s'était improvisé plombier et avait été obligé de s'atteler à la réparation des toilettes…

Plus tôt en 2008, ces mêmes toilettes étaient tombées en panne mais l'équipage n'avait pas pu réparer la pièce défectueuse. Il leur aura fallu utiliser des emballages jetables en attendant la pièce de remplacement livrée plus tard par le biais de la navette Discovery…

En effet, même si cela ne fait pas partie de l'imaginaire de l'espace, les toilettes sont pourtant des composantes essentielles. Un sujet qui préoccupe la Nasa depuis de nombreuses années. Pour l'anecdote, en 2016, l'Agence spatiale américaine avait même fait appel à l'ingéniosité des terriens en lançant le Space Poop Challenge (le concours du caca dans l'espace). En trois mois, plus de 20 000 participations avaient été recensées. Plusieurs projets avaient récompensé par un chèque d'un montant total de 30 000 dollars.

Les déchets sont ensuite aspirés par un ventilateur en titane

Pour ces nouvelles toilettes, le coût de développement par les ingénieurs de la Nasa est estimé à 23 millions de dollars.

Elles s'avèrent beaucoup plus compactes que les anciennes puisqu'elles sont 65 % plus petites et 40 % plus légères que le modèle actuellement en place dans l'ISS. Pour le confort des astronautes, ce nouveau système comprend des repose-pieds et des poignées pour empêcher les astronautes de s'en aller flotter au moment fatidique.

Les toilettes ont également été prévues pour être plus pratiques pour les femmes puisqu'elles disposent désormais d'un siège. L'ensemble des déchets sont ensuite aspirés par un ventilateur en titane. Un système d'aspiration qui sera dorénavant automatique et n'aura plus à être déclenché par l'astronaute.

NASA
NASA  

Après avoir été collectée, l'urine sera traitée puis récupérée afin d'être recyclée en eau directement à bord. À noter que les matières fécales sont quant à elles stockées dans des contenants renvoyés sur Terre pour évaluation. Le papier hygiénique, les lingettes seront toujours jetés dans des sacs étanches avant d'être renvoyés sur Terre.

Ce nouveau dispositif va être testé durant trois ans, tout en gardant en parallèle les anciennes toilettes, jusqu'au démantèlement de l'ISS qui devrait débuter en 2024. Ces toilettes pourraient ensuite servir pour des missions vers Mars ou de futures stations sur la Lune.