Italie : la Lombardie confinée une semaine entière… par erreur

La décision de classer la région en « zone rouge » avait été prise sur la base de mauvais chiffres. Le gouvernement a rectifié le tir en prenant un nouveau décret.

 Milan, comme toute la Lombardie, avait été confinée il y a une semaine sur la base de mauvais chiffres.
Milan, comme toute la Lombardie, avait été confinée il y a une semaine sur la base de mauvais chiffres. AFP/Piero Cruciatti

Véritable casse-tête en Italie. Selon la gravité de la situation sanitaire de chacune, les régions du pays sont divisées en trois types (jaune, orange et rouge) avec, pour chaque zone, des contraintes plus ou moins fortes. Mais que se passe-t-il quand les chiffres sont caducs? C'est l'amère expérience qu'ont connue les habitants de la Lombardie qui ont tout simplement été confinés une semaine entière… par erreur.

Cœur économique du nord de l'Italie, avec Milan en capitale, la Lombardie avait été classée en « zone rouge » il y a une semaine. Mais ce classement avait été réalisé sur la base de chiffres erronés, communiqués le 13 janvier par le gouvernement régional de Lombardie. Le taux de reproduction du virus – qui est des critères déterminant le classement des différentes régions du pays – avait tout simplement été… surestimé. Largement supérieur à 1, il laissait penser que le virus se propageait très vite.

10 000 commerces avaient dû fermer

Le gouvernement italien a rectifié l'erreur ce samedi en signant un nouveau décret faisant sortir la Lombardie de la « zone rouge » pour la faire entrer, dès dimanche, dans la « zone orange ». La situation, bien qu'insolite, n'est pas anodine pour les habitants. L' Il Post rappelle que, bien que les bars et restaurants restent fermés en zone orange, les magasins eux restent ouverts. Selon le journal Repubblica, 10 000 commerces avaient dû fermer le 17 janvier, en pleine période de soldes.

Dimanche, la Sardaigne repassera aussi de « zone rouge » en « zone orange », qui concernera désormais au total 14 régions italiennes. La Sicile (sud) et la province autonome de Bolzano (nord) demeurent classées pour leur part dans la catégorie « rouge ». Cinq régions les moins touchées par l'épidémie, actuellement classées « jaune » comme la Toscane, ont pu rouvrir leurs musées depuis une semaine.