Grand froid, les enquêteurs de l’OMS bredouilles, affaire Mila : les infos à retenir ce midi

Voici les moments forts de l’actualité de ce mardi 9 février.

-
- Arnaud Journois

L’info à ne pas manquer

Annoncé depuis plusieurs jours, un gros coup de froid s’est bel et bien abattu sur la moitié nord du pays ces dernières heures. Du froid, mais aussi de la neige, arrivée par l’ouest, et qui devrait atteindre l’Île-de-France et l’est du pays ce soir et la nuit prochaine. Aucun car scolaire ne circule en Bretagne ce mardi, où plus de 10 centimètres de neige sont attendus, un niveau mémorable pour la région. Météo France a placé en vigilance orange neige-verglas la plupart des départements de l’ouest, à l’exception de la Loire-Atlantique, de la Seine-Maritime et du Maine-et-Loire, qui reste toutefois placée en vigilance orange inondation, comme six autres départements. Les départements du Nord et du Pas-de-Calais sont eux placés en vigilance grand froid. Des températures de -5°C à -7°C sont attendues dans ces deux départements, avec un ressenti entre -14°C et -16°C en raison d’un vent de nord-est, a précisé Météo France. Il va faire froid aussi notamment en Normandie ou en région parisienne, avec des températures ressenties entre -10 et -15°C mercredi et jeudi.

Ce qu’il faut aussi retenir

  • L’animal à l’origine du Covid pas encore identifié. Une équipe internationale d’experts chinois et de l’OMS, qui ont enquêté à Wuhan (centre de la Chine) sur le Covid-19, a annoncé ce matin qu’elle n’avait pas trouvé l’animal à l’origine du coronavirus. Lors de cette conférence de presse très attendue, les scientifiques ont également indiqué n’avoir détecté aucune preuve de la présence du virus à Wuhan avant décembre 2019, et jugé la théorie d’une fuite d’un laboratoire « hautement improbable ». Pendant ce temps-là, en France, alors qu’Olivier Véran estimait sur France Info encore possible d’échapper à un reconfinement, le Parlement s’apprête à donner aujourd’hui son feu vert à une prolongation de l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 1er juin. Relayant le ras-le-bol de la population, tous les groupes de l’opposition ont annoncé un vote contre.
  • Arrestations dans l’affaire Mila. Cinq personnes ont été arrêtées mardi dans l’enquête sur les menaces de mort proférées à l’encontre de l’adolescente iséroise Mila après la publication en novembre par cette dernière d’une nouvelle vidéo polémique sur l’islam. Agées de 18 à 29 ans, elles sont en garde à vue pour « cyberharcèlement » et « menaces de mort » dans le cadre des investigations menées par le pôle national de lutte contre la haine en ligne, récemment créé au sein du parquet de Paris.
  • Fin des certificats de virginité. L’Assemblée nationale a adopté à la quasi-unanimité le controversé article 16 du projet de loi contre le séparatisme visant à interdire aux professionnels de santé l’établissement de certificats de virginité avec une peine de prison pouvant aller jusqu’à un an de prison et 15 000 euros d’amende. Les députés ont également voté pour introduire une réserve générale de polygamie pour la délivrance de tous les titres de séjour.
  • Le cinéma endeuillé. Il avait travaillé notamment aux côtés de Luis Bunuel, Jacques Deray ou Milos Forman : l’écrivain, metteur en scène et scénariste Jean-Claude Carrière est décédé hier soir à l’âge de 89 ans. Il a été aussi acteur, dramaturge et parolier pour Juliette Gréco, Brigitte Bardot ou Jeanne Moreau.

L’info inattendue

Un happy ending rapporté par la presse californienne : Paul Grisham, un météorologiste américain à la retraite, a eu l’excellente surprise de remettre la main sur ses papiers, plus d’un demi-siècle après les avoir perdus lors d’une mission dans une base scientifique en Antarctique. C’est sur l’île de Ross, où il était mobilisé dans les années 60, qu’il avait égaré son portefeuille. Lors de la destruction du bâtiment en 2014, il a été retrouvé fortuitement derrière un vestiaire. Il a fallu encore 6 ans de recherche pour que les papiers retrouvent leur propriétaire, fin janvier.