Femke, la doyenne des dauphins du Parc Astérix, euthanasiée avant son transfert

À 39 ans, Femke, doyenne des dauphins du Parc Astérix, souffrait du syndrome de Cushing. Il a été décidé de l’euthanasier alors que son transfert vers un parc zoologique était prévu.

 Le Parc Astérix a fermé son delphinarium et a organisé le transfert de ses dauphins.
Le Parc Astérix a fermé son delphinarium et a organisé le transfert de ses dauphins. LP/Olivier Boitet

Elle n'aura pas eu le temps de goûter à d'autres eaux. Femke, 39 ans, était la doyenne parmi les huit dauphins du Parc Astérix. Dans Le Parisien, le parc d'attractions avait annoncé fin janvier la fermeture de son delphinarium. Avant même qu'elle puisse être transférée dans le parc zoologique de Planète sauvage, près de Nantes (Loire-Atlantique), Femke, atteinte du syndrome de Cushing, a dû être euthanasiée.

« Alors que nous avions tout préparé pour son transfert vers un delphinarium français afin de minimiser le temps de transport et donc les risques, nous avons été contraints de faire le choix triste et très difficile de soulager Femke de ses souffrances », explique le Parc Astérix, situé à Plailly (Oise), dans un communiqué.

« Face à ses difficultés respiratoires sévères, son absence d'interactions avec les soigneurs et les autres dauphins, son état de léthargie avancée et ses arrêts alimentaires répétés, les différents vétérinaires chargés d'évaluer sa capacité à supporter un transfert nous ont recommandé de lui offrir une fin de vie rapide et sereine, au sein de son environnement familier », continue le parc.

« La mort est plus douce que tout ce qu'elle a pu vivre depuis sa capture, a réagi Muriel Arnal, présidente de One Voice, une association de défense des animaux. Savoir que des humains sont capables de faire subir à des dauphins l'atrocité de la captivité et du dressage, en toute connaissance de cause, les mots manquent pour exprimer notre indignation. » L'association compte demander le rapport d'autopsie du dauphin. « Toute la lumière doit être faite sur ses derniers instants parmi nous », justifie l'association.

Les sept autres dauphins du Parc Astérix ont, eux, tous été évacués du delphinarium du parc d'attractions, a annoncé le parc dans le même communiqué. Deux ont été envoyés en Suède, cinq ont été envoyés en Espagne, trois à Benidorm et deux à Valence.