Extension de Roissy, tests salivaires, Neymar : les infos à retenir ce jeudi midi

Voici les principales actualités de ce jeudi 11 février à la mi-journée.

-
- AFP/Pierre Verdy

L’info à ne pas manquer

Le projet est « obsolète » à l’heure de la lutte contre le réchauffement climatique. C’est la raison qu’avance ce matin Barbara Pompili pour justifier l’abandon du projet d’extension de l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle. Dans un entretien au Monde, la ministre de la Transition écologique explique en effet avoir demandé au gestionnaire des aéroports de Paris, Groupe ADP, dont l’Etat est l’actionnaire majoritaire, de lui présenter un « nouveau projet » qui ne sera pas centré sur l’accroissement des capacités de Roissy. Le projet abandonné, au coût estimé entre 7 et 9 milliards d’euros, était un repoussoir pour nombre d’associations de défense de l’environnement et d’élus locaux.

Ce qu’il faut aussi retenir

  • Covid : la France sur un fil, feu vert pour les tests salivaires. Les indicateurs de l’épidémie de Covid-19 sont stables, voire en légère baisse, en France, mais la propagation des variants du coronavirus fait toujours planer la menace d’une aggravation de la situation. La situation dans les écoles notamment est fragile, et le gouvernement devrait déployer des tests salivaires moins invasifs dans les établissements scolaires, après un avis positif émis ce matin par la Haute autorité de santé.
  • Froid glacial. Vingt départements restent en vigilance orange pour neige-verglas et grand froid sur le Nord-Est, ainsi que 3 autres départements pour crue-inondations. Dans la moitié nord, le mercure ne passera pas au-dessus de zéro avant demain.
  • Affaire Berry. La fille de Richard Berry, qui accuse son père d’inceste, est arrivée jeudi matin chez les enquêteurs de la brigade de protection des mineurs pour être entendue comme témoin, selon son avocate. Une enquête préliminaire a été ouverte le 25 janvier après une plainte déposée par la fille aînée du comédien concernant des accusations remontant à 1984-1985, que Richard Berry a démenties « de toutes (ses) forces et sans ambiguïté ».
  • L’inquiétude pour Neymar. Les Parisiens ont assuré l’essentiel hier en décrochant leur ticket pour les 16es de finale de la Coupe de France. Mais, à six jours du défi face au Barça, l’inquiétude est réelle concernant Neymar, sorti à l’heure de jeu, et sans doute touché aux adducteurs.

L’info inattendue

« Je suis bien là. Je ne suis pas un chat ». Un avocat du Texas est devenu un véritable héros sur les réseaux sociaux après être apparu en chaton lors d’une audience en visioconférence avec un juge. Sur la vidéo, on peut voir l’avocat Rod Ponton, avec le filtre chat de l’outil de visioconférence Zoom activé, se démener pour expliquer la situation à un juge compatissant. « Je crois que vous avez un filtre activé », déclare d’abord le juge Roy Ferguson. « C’en est un », confirme le chat, hochant la tête. « Et je ne sais pas comment l’enlever. J’ai mon assistante ici, elle essaie, mais je suis prêt à continuer avec […] Je suis bien là. Je ne suis pas un chat », objecte l’avocat.