Des détecteurs d’angles morts sur les bus testés à Montpellier

La ville de l’Hérault expérimente ce dispositif sonore et visuel pour éviter les accidents entre bus et cyclistes.

 Le système Mobileye Shield + testé sur des bus à Montpellier est destiné à éviter les collisions grâce à trois caméras pour pallier les angles morts.
Le système Mobileye Shield + testé sur des bus à Montpellier est destiné à éviter les collisions grâce à trois caméras pour pallier les angles morts. LP/Alexandre Seba

Les angles morts sont dans le collimateur de la ville. A Montpellier (Hérault), dix bus sont désormais équipés de détecteurs pour percevoir ces recoins cachés. Après trois mois d'expérimentation, ce système anticollision, qui coûte 6000 euros par bus, devrait s'étendre ensuite à l'ensemble du réseau. Car « en milieu urbain, les angles morts des véhicules lourds sont responsables de 9 % d'accidents mortels sur les piétons et 8 % sur les cyclistes », déplore Laurent Nison, directeur des transports de l'agglomération (TaM).

En plus de sauver des vies, ce dispositif vise aussi à « sécuriser et soulager les conducteurs », poursuit Laurent Nison, « en leur offrant une meilleure visibilité pour une conduite plus sereine ». Le système Mobileye Shield + est doté pour cela de trois caméras, permettant d'alerter le chauffeur en temps réel via un signal sonore et visuel.

«Mieux vaudrait aménager de vraies pistes cyclables»

« Cette technologie permet aussi de collecter des données et de cartographier des zones de danger », ajoute Julie Frêche, déléguée aux transports de la Métropole. Cet « outil d'aide à la décision » s'inscrit dans la politique de la ville pour « la cohabitation entre bus et vélos, mise en place notamment avec le développement des voies mixtes », résume l'élue.

L'initiative ne fait pourtant pas l'unanimité chez tous les usagers : « Les capteurs d'angles morts sur les voies mixtes ne sont pas une solution, balaie Nicolas Le Moigne, président de l'association cycliste Vélocité. Bus et vélos n'ont rien à faire ensemble ! Mieux vaudrait surtout aménager de vraies pistes cyclables. » Les résultats des détecteurs apporteront sans doute aussi leurs conclusions à ce sujet à la fin du test.

VIDÉO. Les poids-lourds doivent désormais signaler leurs angles morts avec des autocollants