«Des décisions difficiles» face au Covid, baisse du chômage et Trump House : les infos à retenir ce midi

Voici les temps forts de l’actualité à la mi-journée ce mardi 27 octobre.

 REUTERS/Ludovic Marin - Europol - AFP/Brendan Smialowski

L'info à ne pas louper

Reconfinement? Couvre-feu avancé? Plusieurs hypothèses sont sur la table avec la tenue de deux Conseils de défense, l'un ce mardi et l'autre mercredi matin. « Il faut s'attendre à des décisions difficiles », a prévenu ce matin le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin. « Je ne sais pas quelles seront exactement » ces décisions, a-t-il ajouté, mais « à un moment il faut prendre des décisions dures », « comme tous nos voisins » européens face à la pandémie de Covid-19 qui galope.

Ce qu'il faut aussi retenir

  • Aux Etats-Unis, la juge Barrett confirmée à la Cour suprême. Fervente catholique de 48 ans, mère de sept enfants et opposée à l’avortement, Amy Coney Barrett fait désormais partie des neuf juges de la Cour suprême, la plus haute juridiction des Etats-Unis. « C’est un jour historique pour l’Amérique », a jubilé Donald Trump, lors de la prestation de serment de la magistrate. Malgré l’opposition des démocrates face à un processus jugé « illégitime » si près de l’élection présidentielle, les élus républicains, majoritaires à la Chambre haute, ont tous, à une seule exception, voté lundi soir pour la candidate du président.
  • Forte baisse du chômage au troisième trimestre. Le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A a chuté de 11,5 %, ce qui représente au total pas moins de 475 900 chômeurs de moins . Cette baisse s’est poursuivie au mois de septembre, selon les éléments communiqués ce mardi par la Dares. Une tendance qui n’efface pas encore l’envolée du nombre de chômeurs au deuxième trimestre, au temps du confinement. A l’époque, le taux de chômage en catégorie A avait explosé de plus de 24 %, avec plus de 800 000 chômeurs supplémentaires.
  • La traque du violeur d’une octogénaire. C’est une affaire on ne peut plus sordide qui ressort aujourd’hui des fichiers d’Europol. Voilà quatre ans que François Di Pasquali s’est littéralement volatilisé . En 2012, il avait été jugé pour violences volontaires sur sa femme. Les prélèvements ADN réalisés à l’époque correspondaient au profil génétique du violeur d’une femme de 85 ans, malade d’Alzheimer, en 2009. Il devait être jugé en 2016. On ne l’a plus jamais retrouvé.

L'info inattendue

La présidentielle américaine approche et les supporters de Donald Trump, le président sortant, continuent d'affluer dans ce qui est devenu en quatre ans le temple du président américain. La Trump House, érigée en Pennsylvanie en 2016 après que le rival de Hillary Clinton a raflé une terre historiquement démocrate.

LP/Philippe de Poulpiquet
LP/Philippe de Poulpiquet  

Les murs ont été peints aux couleurs du drapeau américain, une silhouette géante du président sortant s'élève fièrement dans le jardin. Le Parisien vous en offre une visite guidée.