Dans l’Eure, la communauté LGBTI a maintenant ses référents

L’association LGBTI Normandie a ouvert une antenne à Évreux. Elle attend maintenant des locaux.

 Après l’annonce par l’association LGBTI Normandie du lancement de son antenne dans l’Eure, le groupe Facebook local a vu ses membres passer « de 10 à 139 en trois jours » (Illustration).
Après l’annonce par l’association LGBTI Normandie du lancement de son antenne dans l’Eure, le groupe Facebook local a vu ses membres passer « de 10 à 139 en trois jours » (Illustration). LP/Nicolas Serve

La défense des droits des personnes Lesbiennes, Gays, Bisexuelles, Transidentitaires et Intersexe est un combat quotidien pour les militants. En Normandie, sous l'impulsion de plusieurs associations, la LGBTI Normandie comptait jusqu'à ce jour trois lieux « de convivialité, d'accueil, d'écoute, d'aide, d'intégration et d'accompagnement d'ordre juridique, sanitaire et social », comme le spécifient les statuts de l'association. Depuis peu, après Caen (Calvados), Cherbourg et Saint-Lô (Manche), c'est à Évreux (Eure) qu'une antenne vient de s'ouvrir avec, pour le moment, une réunion hebdomadaire dans un bar (le jeudi de 17h30 à 19 heures, reprise en septembre).

A l'initiative du référent local Julien Fernandez, le centre ébroïcien « proposera dans un premier temps des actions de prévention, d'interventions dans le milieu scolaire notamment dans les collèges et les lycées pour aller à la rencontre des jeunes qui peuvent se sentir rejetés et aussi des TROD, des Tests Rapides d'Orientation Diagnostique (NDLR : pour la détection du VIH) quand nous aurons les personnes formées. La communauté est importante dans notre ville. Il fallait ce rendez-vous indispensable pour se sentir en sécurité et discret ».

Vers un label Friendly Normandy

Mais avant cela, après avoir informé la communauté sur les réseaux sociaux « où sur un groupe Facebook, nous sommes passés de 10 membres à 139 en trois jours », les neuf membres effectifs du LGBTI Évreux sont en cours de négociation avec la mairie pour la mise à disposition d'un local : « On doit se revoir en novembre pour une présentation de nos actions. La municipalité est favorable pour nous allouer un lieu ensuite », indique le fondateur.

En attendant, cela ne freine pas l'association dans sa préparation : « nous travaillons surtout pour proposer une communauté Gay Friendly. Dans les mois à venir, nous allons développer un label Friendly Normandy pour valoriser les initiatives vertueuses des acteurs locaux en faveur de la diversité avec des commerces, des institutions et des entreprises. On fera connaître à nos membres les lieux où ils sont accueillis dans de bonnes conditions ». Julien Fernandez prévoit aussi une « Marche des Fiertés » pour 2021. Pour le moment, l'association peut être contactée sur sa page Facebook, à l'adresse mail : [email protected] ou au numéro d'urgence 06.57.66.49.90.