Vaccination contre le Covid-19 : les Etats-Unis proches de l’immunité collective «d’ici l’été», selon Joe Biden

« Lorsque vous mettez… la pédale au sol, vous pouvez le faire », avait dit plus tôt dans la semaine le spécialiste Anthony Fauci, interrogé sur l’objectif de vacciner plus de sept adultes sur dix d’ici la fin de l’été.

 Le nouveau président des Etats Unis ajuste son masque lors d’une présentation à la Maison Blanche, lundi.
Le nouveau président des Etats Unis ajuste son masque lors d’une présentation à la Maison Blanche, lundi.  REUTERS/Kevin Lamarque

Ses premières décisions de président ont été de durcir l'arsenal de gestes barrière contre le coronavirus, imposant le masque dans les transports et les bâtiments fédéraux, verrouillant davantage les frontières aériennes, et allouant des fonds aux Etats pour mieux déployer la vaccination. Affichant sa confiance, le président américain Joe Biden a estimé lundi que les Etats-Unis se rapprocheraient de l'immunité collective face au Covid-19 d'ici l'été.

« D'ici l'été nous nous serons nettement rapprochés de l'immunité collective », a-t-il affirmé. Quant à la date à laquelle tous les Américains souhaitant bénéficier du vaccin le pourront, il a répondu : « le printemps ». Ajoutant que « cela représente un défi logistique sans précédent dans l'histoire de notre pays mais je pense que nous pouvons le faire ».

Lueur d'espoir

Et pour donner un peu plus de crédit à ces affirmations, un haut responsable du gouvernement américain a fait savoir ce mardi que les Etats-Unis prévoient de commander 200 millions de doses supplémentaires de vaccins contre le Covid-19. Avec ces achats, la moitié étant constituée du vaccin Pfizer et l'autre moitié de celui de Moderna, « les Etats-Unis auront assez de doses pour vacciner totalement 300 millions d'Américains d'ici la fin de l'été », soit la quasi-totalité du pays.

Cette lueur d'espoir a été prodiguée le jour où la Californie a assoupli certaines restrictions, à la faveur d'une légère amélioration de la situation dans ses hôpitaux. L'Etat le plus peuplé du pays avait instauré début décembre des mesures interdisant rassemblements et activités non essentiels. Avec des limites strictes sur le nombre de personnes accueillies, les restaurants et les salles de sport en plein air peuvent rouvrir.

Jeudi dernier, le docteur Anthony Fauci avait déclaré sur CNN que les États-Unis « peuvent et devraient » vacciner 70 à 85 % de leurs adultes d'ici la fin de l'été, ce qui permettrait un « retour à la normale » d'ici à l'automne. « Lorsque vous mettez… la pédale au sol, vous pouvez le faire », avait-il dit. Deux jours plus tard, il expliquait aux professionnels des arts et du spectacle que les salles pourraient rouvrir à l'automne, même si le public était encore obligé de porter le masque un certain temps.

Depuis le début de l'épidémie, les Etats-Unis ont recensé près de 25,3 millions de contaminations au covid-19. 421 134 personnes sont décédées. Lundi soir, 22,75 millions de personnes avaient été vaccinées sur le sol américain.