Covid-19 : un million de Français ont été vaccinés, annonce Castex

Après des débuts poussifs, la campagne de vaccination a pris son envol en France. Ce samedi, le cap du million de personnes ayant reçu au moins une injection a été franchi.

 Jeudi soir sur TF 1, le ministre de la Santé a évoqué l’objectif de vacciner « la totalité de la population française d’ici à la fin août » (illustration).
Jeudi soir sur TF 1, le ministre de la Santé a évoqué l’objectif de vacciner « la totalité de la population française d’ici à la fin août » (illustration). LP/Delphine Goldsztejn

Elle a commencé dans la lenteur et les polémiques, le 27 décembre, avant de connaître une accélération. La campagne de vaccination en France vient de connaître ce samedi un nouveau temps fort, puisque à ce jour, plus d'un million de Français ont reçu une injection. C'est ce dont s'est félicité le Premier ministre, Jean Castex, en déplacement à Strasbourg (Bas-Rhin), avant que Santé publique France ne confirme le chiffre exact de 1 008 720 personnes concernées, parmi les publics prioritaires définis par les autorités sanitaires.

Covid-19 : un million de Français ont été vaccinés, annonce Castex

« À tous nos soignants, à tous nos élus, à tous les personnels et agents des préfectures, des Agences régionales de santé et des établissements de santé, à toutes celles et tous ceux qui unissent leurs forces à cette exceptionnelle campagne de vaccination : merci », a tweeté le chef du gouvernement.

À la suite de Mauricette, la première vaccinée de France, 963 139 personnes avaient reçu une dose depuis le 27 décembre, selon les derniers chiffres publiés vendredi par le gouvernement. Le cap du million a donc été franchi samedi.

PODCAST. La campagne de vaccination en France est-elle un échec ?

Jeudi soir sur TF 1, le ministre de la Santé avait évoqué l'objectif de vacciner « 70 millions » de personnes, « c'est-à-dire la totalité de la population française, d'ici à la fin août ». Il avait également assuré que l'objectif du million de vaccinés fin janvier serait dépassé, parlant de 1,3 ou 1,4 million de personnes.

Ce samedi matin, la ministre de l'Industrie Agnès Pannier-Runacher s'est contentée de rappeler sur France Inter que la France ambitionnait de vacciner « 15 millions de personnes » d'ici au mois de juin. « Je suis raisonnablement confiante pour que cet objectif soit dépassé ».

Covid-19 : un million de Français ont été vaccinés, annonce Castex
Newsletter L'essentiel du matin
Un tour de l'actualité pour commencer la journée
Toutes les newsletters

« Notre plan est clair, avait ensuite précisé Olivier Véran dans un tweet, nous avons commandé assez de vaccins pour protéger tous les Français avant fin août (137 millions de doses livrées à un rythme qui s'accélérera mois après mois) ». Autrement dit, ceux qui le désirent pourront être vaccinés à cette échéance. Mais, nuance-t-il, à une condition : que la totalité des vaccins commandés soient « validés par les autorités sanitaires. »

Samedi, la Haute autorité de la santé (HAS) a qualifié de « raisonnable » la possibilité d'espacer de six semaines l'injection des deux doses des vaccins contre le Covid (au lieu de trois à quatre semaines actuellement), afin de protéger les plus vulnérables et faire face à la « flambée épidémique ».

L'allongement du délai d'injection permettra d'« accélérer l'administration de la première dose aux personnes les plus vulnérables », soit, selon les projections de la HAS, au moins 700 000 personnes supplémentaires « qui seraient protégées par le vaccin » sur le premier mois d'application de cette mesure. À l'échelle individuelle, « le risque de perte d'efficacité » du vaccin entre deux doses « paraît limité », indique la HAS.