Covid-19 : Trump promet des vaccins pour tous les Américains d’ici avril

Quand le vaccin contre le coronavirus devient un argument de campagne. Le président américain, candidat à sa réélection, assure que deux essais cliniques en cours sont prometteurs.

 La course au vaccin est devenue l’un des arguments de campagne de Trump pour l’élection présidentielle du 3 novembre face au démocrate Biden (illustration).
La course au vaccin est devenue l’un des arguments de campagne de Trump pour l’élection présidentielle du 3 novembre face au démocrate Biden (illustration). REUTERS/Tom Brenner

Donald Trump l'affirme : « Nous aurons assez de vaccins pour tous les Américains d'ici avril ». Selon le président des Etats-Unis, à ce moment-là, le pays aura produit suffisamment de doses de vaccins contre le Covid-19. Les promesses n'engagent que ceux qui y croient, mais dans le cas du président sortant, candidat à sa réélection, l'affirmation ressemble surtout à une promesse de campagne.

La course au vaccin est en effet devenue l'un des arguments de campagne pour l'élection présidentielle du 3 novembre face au démocrate Joe Biden. Selon Trump, deux essais cliniques américains avancent bien et pourraient donner des résultats dès octobre, auquel cas des doses commenceraient immédiatement à être distribuées à des populations prioritaires.

Mais cet optimisme affiché fait craindre des pressions politiques pour bâcler le processus scientifique de validation de l'efficacité et de la sécurité des vaccins expérimentaux. D'après un sondage Pew, la moitié des Américains refuseraient d'être vaccinés si un vaccin était disponible aujourd'hui, le double par rapport à mai.

L'épidémie n'est jamais retombée à une faible incidence aux Etats-Unis, où la vie quotidienne continue d'être perturbée d'une côte à l'autre, avec bars fermés ou entreprises en télétravail forcé.