Covid-19 : record de contaminations aux Etats-Unis, confrontés à une «troisième vague»

Environ 80 000 nouveaux cas ont été recensés dans le pays présidé par Donald Trump entre jeudi et vendredi, portant le total à près de 8,5 millions personnes dépistées positives depuis le début de la pandémie.

 Donald Trump lors d’un meeting à Sanford, en Floride, le 12 octobre 2020.
Donald Trump lors d’un meeting à Sanford, en Floride, le 12 octobre 2020. REUTERS/Jonathan Ernst Crédit : REUTERS

A dix jours d'un scrutin capital, les Etats-Unis ont connu vendredi soir un record de nouveaux cas de Covid-19 en 24 heures, avec 79 963 contaminations supplémentaires, selon les chiffres de l'Université Johns Hopkins rapportés par l'AFP. Le Covid Tracking Project en recense de son côté 83 010 de jeudi à vendredi.

Dans tous les cas, le record du 17 juillet est battu. Ce jour-là, le curseur avait flirté avec la barre des 80 000 nouvelles contaminations. Au total, le curseur s'élève désormais à 8,5 millions de personnes testées positives depuis le début de la pandémie. Le nombre de tests réalisés chaque jour augmente également, mais à un rythme bien moins soutenu.

Environ 35 des 50 Etats américains connaissent actuellement une forte augmentation des contaminations, dont le Dakota du Nord, le Montana et le Wisconsin. Dans certains d'entre eux, le port du masque n'est pas obligatoire.

« Third wave » en une de la presse

Un premier pic, beaucoup plus bas (autour de 30 000) avait déjà été observé début avril. Le pays présidé par Donald Trump fait donc face à une sorte de « troisième vague ». Depuis plusieurs jours, la presse américaine titre d'ailleurs abondamment sur cette « third wave ».

Ce rebond très important de l'épidémie aux Etats-Unis pourrait nuire au président américain, qui se représente pour un second mandat au scrutin du 3 novembre prochain. Depuis le début de la pandémie, Trump, qui a lui-même été infecté et a dû être hospitalisé pendant trois jours début octobre, a été très critiqué notamment pour ne pas avoir pris de mesures suffisamment fortes afin de protéger la population au printemps dernier.

Plus de 223 000 personnes sont déjà décédées dans le pays, un record mondial en valeur absolue, mais pas lorsque l'on rapporte ce chiffre à la population.