Rassemblements, bars… durcissement des mesures sanitaires à Nice

Le préfet et le maire de Nice ont notamment annoncé l’interdiction des rassemblements de plus de dix personnes sur les plages et dans les parcs.

 Site de dépistage à Nice, le 14 septembre 2020.
Site de dépistage à Nice, le 14 septembre 2020. REUTERS / Eric Gaillard

Face à la recrudescence du coronavirus dans les Alpes-Maritimes et plus particulièrement à Nice, le préfet et le maire Christian Estrosi durcissent le ton. Lors d'une conférence de presse ce vendredi en fin de matinée, ils ont annoncé de nouvelles mesures très strictes.

Les rassemblements de plus de 10 personnes sont désormais interdits sur les plages, sur les quais, dans les parcs et dans les jardins. « La diffusion de musique sur la voie publique est également interdite », a précisé le préfet.

Les restaurants et les débits de boissons fermeront désormais à 0h30. Il ne sera plus possible de vendre de l'alcool à emporter au-delà de 20 heures.

Nice-PSG à huis clos

Le préfet a également annoncé que les Journées du patrimoine qui devaient se dérouler ce week-end étaient annulées. La Fête des voisins, ce vendredi, est annulée. Les prochains grands événements seront limités à 1 000 personnes.

« Les mesures sont certes contraignantes mais n'ont qu'un objectif: protéger nos aînés, ils ont besoin de vous! », a justifié le préfet Bernard Gonzalez.

Le match de Ligue 1 Nice-PSG de dimanche se jouera à huis clos, « en raison du renforcement des mesures », a annoncé ce vendredi le club azuréen. La jauge avait été réduite de 5000 à 1000 spectateurs, et dans ces conditions, « l'OGC Nice est au regret d'informer son public que la rencontre face au Paris Saint-Germain se disputera à huis clos », écrit le club dans un communiqué.

Le maire de Nice Christian Estrosi a précisé qu'il interdisait toute visite dans les Ehpad de la ville. «Si certains considèrent que le plus gros danger que courent nos anciens c'est de ne pas être visités par leurs proches, moi j'ai considéré que le plus gros danger pour nos anciens, c'est d'être visité par le virus», a-t-il insisté.

A Nice, le taux d'incidence, c'est-à-dire le nombre d'habitants positifs au coronavirus est désormais de près de 150 pour 100 000 soit trois fois supérieur au seuil d'alerte, fixé à 50. Il s'approche de 100 pour les plus vulnérables.