AbonnésSociété

Covid-19 : pas plus de six personnes «à table ou dans la rue», nouvelle règle d’or

Les Français sont invités à limiter le plus possible les réunions de famille ou amicales, a annoncé le président de la République ce mercredi soir.

 Les regroupements entre proches sont les sources les plus actives de contamination du virus.
Les regroupements entre proches sont les sources les plus actives de contamination du virus.  LP/Arnaud Journois

Comme au Royaume-Uni, pour contrer la recrudescence de l'épidémie due au coronavirus, la France va devoir adopter la règle des six. Concrètement, il est déconseillé de se réunir à plus de six personnes, à l'intérieur comme à l'extérieur.

« A table ou dans la rue », a précisé le président de la République, ce mercredi soir, lors de son intervention télévisée, en recommandant aussi de « mettre au maximum le masque, y compris en famille ou entre amis ». Une nouvelle injonction donc (mais pas une obligation stricte) pour bel et bien suspendre, au moins pendant six semaines, les regroupements entre proches, sources les plus actives de contamination du virus actuellement.

Le conseil scientifique, dans son avis du 22 septembre, notait, que ces réunions étaient « des moments de contaminations car la distance physique et le port du masque y sont moins respectés ». « Si chacun de nous voit un peu moins de personnes par jour […] nous réussirons à vaincre ce virus », avait de son côté estimé le ministre de la Santé Olivier Véran, lors de sa conférence de presse du 23 septembre. Le but : freiner les brassages de population, notamment entre les jeunes et les aînés qui restent les plus vulnérables face à cette épidémie.

«Limiter la création de clusters»

« Six n'est pas un chiffre magique, commente Pascal Crépey, épidémiologiste à l'Ecole des hautes études en santé publique. L'intérêt de ce type de mesure est de limiter la création de clusters. Cela veut dire que si l'un des six est contaminé, il n'y aura pas plus de cinq autres personnes susceptibles de l'être aussi. »

Une solution avoisinante, la « bulle sociale », a déjà été adoptée par le gouvernement belge. A la sortie du confinement, la population devait limiter ses interactions à quatre personnes, toujours les mêmes, avec lesquelles la distance physique d'1,5 m peut ne pas être respectée. Le gouvernement l'a étendu à quinze personnes en juillet avant de la restreindre à nouveau à cinq dès le 29 juillet. Il l'a finalement abandonné le 24 septembre et l'efficacité de la méthode n'a pas été établie.

« Cette mesure n'est efficace que si elle s'accompagne d'autres mesures. Seule, elle ne fonctionne pas. C'est pour cette raison que the rule of six a été un échec en Angleterre », tranche Anne-Claude Crémieux, professeure en maladies infectieuses à l'hôpital Saint-Louis de Paris.