Covid-19 : les laboratoires GSK et CureVac vont travailler à un vaccin contre les nouveaux variants

Ces laboratoires vont développer un vaccin à ARN messager contre les nouveaux variants du coronavirus, avec l’espoir d’être prêts pour 2022.

 En retard sur le développement des vaccins, les deux laboratoires cherchent à reprendre la main en développant un vaccin capable d’être efficace contre les variants du virus.
En retard sur le développement des vaccins, les deux laboratoires cherchent à reprendre la main en développant un vaccin capable d’être efficace contre les variants du virus.  AFP

Grâce à la nouvelle technologie de l'ARN messager, les laboratoires Pfizer ou Moderna ont assuré que leur vaccin déjà mis sur le marché était efficace contre les variants du coronavirus.

En retard dans ce domaine, le laboratoire pharmaceutique britannique GSK et son concurrent allemand CureVac ont de leur côté décidé de s'unir pour développer à leur tour un vaccin à ARN messager contre les nouveaux variants du coronavirus avec l'espoir d'être prêts pour 2022, annoncent-ils dans un communiqué commun publié ce mercredi.

« L'objectif est de développer un candidat vaccin qui réponde aux variants qui surviennent pendant la pandémie », expliquent ces laboratoires. On sait que le virus mute en permanence et les scientifiques vont devoir être au plus proches de cela dans les mois et peut-être dans les années à venir.

« Une prochaine génération de vaccins »

Les travaux des deux laboratoires vont commencer immédiatement sous réserve d'avoir le feu vert des autorités sanitaires. L'accord prévoit que GSK va verser 150 millions à la start-up allemande, ce qui permettra au Britannique de détenir les droits du nouveau vaccin dans tous les pays sauf l'Allemagne, l'Autriche et la Suisse.

« Nous pensons que la prochaine génération de vaccin sera cruciale dans la lutte qui se poursuit contre le Covid-19 », explique Emma Walmsley, directrice générale de GSK.

En même temps, GSK va dans un premier temps aider cette année à la production d'un premier vaccin déjà mis au point par CureVac et qui se trouve actuellement en phase 3 des essais cliniques. GSK s'engage à en fabriquer jusqu'à 100 millions de doses, alors que son propre vaccin développé avec le français Sanofi a pris du retard et ne sera prêt que fin 2021, en raison de résultats moins bons qu'escompté.