Covid-19 : les Alpes Maritimes dans l’attente de possibles mesures de confinement

Face à la flambée épidémique dans le département, les élus et le préfet des Alpes-Maritimes n’ont pas encore tranché quant à des mesures sanitaires renforcées. Elles devraient être annoncées ce lundi et pourraient passer par un couvre-feu plus étendu, voire un confinement local.

Des passants sur la promenade des Anglais, à Nice, le 21 février.
Des passants sur la promenade des Anglais, à Nice, le 21 février. REUTERS/Eric Gaillard

>> L’essentiel

  • Très attendues, les mesures sanitaires renforcées dans les Alpes-Maritimes, seront finalement annoncées ce lundi, selon BFMTV. Un renforcement du couvre-feu ou un confinement local sont envisagés.
  • Le maire de Nice, Christian Estrosi, estime que la situation catastrophique des Alpes-Maritimes est liée à « à la présence trop nombreuse de touristes entre Noël et le jour de l’an ». Il voudrait donc une nouvelle mesure qui « découragerait les visiteurs ».
  • Selon le dernier bilan, 3 392 personnes contaminées par le coronavirus sont actuellement en réanimation en France et 25 464 sont hospitalisées. Un chiffre en légère baisse, puisqu’il atteignait 26 196 samedi dernier. 160 nouveaux décès ont été enregistrés en 24 heures.
  • 22 371 cas de Covid-19 ont été recensés ces dernières 24 heures.
  • Les forces de l’ordre sont particulièrement mobilisées ce week-end, par crainte d’un relâchement des mesures sanitaires lié au beau temps.

>> Revivez les événements de ce dimanche 21 février :

20h30. C’est la fin de ce direct, merci de l’avoir suivi.

20h20. Très attendues, les mesures dans les Alpes-Maritimes ne seront finalement pas annoncées ce jour. Selon BFMTV, les autorités s’exprimeront en fin de matinée demain.

19h35. Les tests salivaires arrivent à l’école ce lundi. 80 000 dépistages salivaires doivent être organisés dans les zones où l’école reprend. Les autorités comptent sur cette campagne pour mieux évaluer la circulation du virus en milieu scolaire. Ce qu’il faut savoir.

19h05. Samedi, 54 626 contrôles effectués par les autorités. Pour ce samedi printanier, 393 contrôles pour des ouvertures irrégulières d’établissements recevant du public ont été comptabilisés dont 113 concernaient des débits de boissons et des restaurants clandestins, selon le ministère de l’Intérieur. 4593 verbalisations toutes catégories confondues ont été réalisées durant le couvre-feu.

18h40. 25 464 personnes hospitalisées en France, et 3 392 pris en charge dans un service de réanimation, selon les derniers chiffres officiels. 160 personnes sont décédées à l’hôpital ces dernières 24 heures.

18 heures. À Paris, une aide pour les jeunes « qui souffrent dans leurs relations sociales et leur vie scolaire ». Le Centre d’évaluation pour jeunes adultes et adolescents (C’JAAD), dédié aux 15-30 ans, diagnostique les troubles psychiques et les prend en charge, précocement et gratuitement. Tout savoir.

Newsletter L'essentiel du matin
Un tour de l'actualité pour commencer la journée
Toutes les newsletters

17h30. La Russie commence à vacciner ses sans-abris. Une quarantaine des sans-abris se sont fait vaccinés dimanche à Saint-Pétersbourg, deuxième ville de Russie, selon une ONG locale à l’origine de l’initiative. « Chez nous, il y a beaucoup de personnes qui font partie d’un groupe à risque, il est important pour eux d’être vaccinés », a raconté à l’AFP Taïssia Souvorova, responsable de l’ONG Notchlejka, qui vient en aide aux SDF à Saint-Pétersbourg (nord-ouest). Réalisée en coopération avec les autorités locales, la vaccination des sans-abris ne va toucher pour l’heure que quelques dizaines de personnes, celles qui sont logées par l’ONG, selon la même source. Selon les chiffres officiels, Saint-Pétersbourg, ancienne capitale impériale d’environ 5 millions d’habitants, compte près de 15 000 SDF.

LIRE AUSSI > Covid-19 : les sans-abri sont-ils les oubliés de la vaccination ?

17h15. Aux Etats-Unis, presque 500 000 morts du Covid-19. Le pays se prépare à franchir ce sombre cap, au moment où nombre d’indicateurs, au premier rang desquels le rythme des vaccinations, offrent de vraies lueurs d’espoir. « C’est terrible, c’est horrible », a réagi dimanche l’immunologue Anthony Fauci, conseiller de Joe Biden, à l’évocation de ce palier macabre. « Nous n’avons rien connu de tel depuis plus de 100 ans, depuis la pandémie de 1918 », a-t-il rappelé sur CNN. « C’est quelque chose qui restera dans l’histoire. Dans des décennies, les gens parleront encore de ce moment où tant de gens sont morts ».

16h35. Air France veut tester un « pass sanitaire numérique ». Selon l’avocat Thierry Vallat, la compagnie veut expérimenter l’AOK (« Anticorps OK »), un pass sanitaire numérique, sur ses vols vers les DOM-TOM dès le 11 mars. « La compagnie précise que ce programme de test sera appliqué pendant 4 semaines sur la base du volontariat », selon le conseil.

16h. La police intervient rue de Buci, à Paris (VIe). Avec le beau temps, cette rue du quartier de Saint-Germain-des-Prés connaît une forte affluence. La préfecture de police annonce qu’une intervention est en cours pour « veiller au respect des règles sanitaires ».

15h25. Christian Estrosi, le maire (LR) de Nice plaide pour la mise en place d’un « confinement a minima le week-end ». Alors que des nouvelles mesures vont être annoncées dans les Alpes-Maritimes dans les prochaines heures, l’édile réclame un confinement. « J’alerte, après consultation ce matin des professeurs du CHU de Nice, qui font état plus que jamais du risque de déprogrammations d’interventions chirurgicales vitales, sur la nécessité de mettre en place un confinement a minima le week-end. […] Et si d’ici mercredi, dans les #AlpesMaritimes, le taux d’incidence progressait encore de plus de 10 %, de passer à un confinement généralisé », écrit-il sur Twitter.

15h15. Déjà un million de vues pour Mcfly et Carlito. Trois heures après la mise en ligne de leur vidéo sur les gestes barrière, les deux youtubeurs ont déjà attiré plus d’un million de personnes. Si elle atteint les 10 millions de vues, ils pourront tourner une de leurs vidéos à l’Elysée.

14h50. L’interminable attente de vaccin pour Julien, Jocelyne et Jean-Luc, personnes à risque. L’un est greffé, l’autre a un cancer, la dernière présente des comorbidités. Comme beaucoup, ces Français galèrent à recevoir l’injection sur laquelle ils misent tant. Leurs témoignages ici.

14h30. Repas sans viande à la cantine à Lyon, le gouvernement va saisir le préfet. Le ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie, a annoncé dimanche qu’il saisissait le préfet du Rhône de la question des menus sans viande imposés par la mairie écologiste de Lyon dans les cantines scolaires en raison des contraintes sanitaires.

La mairie de Lyon explique son choix par la nécessité de respecter, à la demande de l’Éducation nationale, une distanciation de deux mètres entre les enfants à la cantine, ce qui revient à faire manger moins d’élèves en même temps. Le recours à un menu unique - sans viande mais incluant œufs et poisson - vise à fluidifier le service afin que tous les repas puissent être servis durant la pause méridienne. Notre article à lire ici.

14h20. Le XV de France de plus en plus affaibli. Coup dur pour les Bleus ! Le demi de mêlée du XV de France Antoine Dupont, positif au Covid-19, a déclaré forfait pour le troisième match du Tournoi des six nations, dans une semaine, contre l’Ecosse.

Le Toulousain, joueur clé des Bleus de Fabien Galthié, a été testé positif plus tôt dans la semaine et ne figure pas dans la liste des 31 convoqués pour préparer la rencontre face au XV du Chardon, pas plus que le talonneur Julien Marchand ni le centre Arthur Vincent, huitième et neuvième cas détectés chez les Bleus depuis une semaine.

14h10. « Deux week-ends de confinement dans les Alpes-Maritimes » selon Jean Leonetti, maire (LR) d’Antibes. « Je crois pouvoir dire que les deux prochains week-ends seront des week-ends de confinement », a dévoilé, au micro d’Europe 1, le maire (LR) d’Antibes Jean Leonetti. « Cette mesure ne devrait pas concerner que la ville de Nice », selon l’élu.

13h50. Pfizer, AstraZeneca, premières injections cette semaine en Corée-du-Sud. La Corée du Sud commencera vendredi à vacciner avec l’AztraZeneca. Puis le lendemain, elle a prévu d’administrer la première 117000 doses de Pfizer, a annoncé dimanche le Premier ministre.

Les plans prévoient qu’environ 10 millions de personnes à haut risque, y compris les travailleurs de la santé et le personnel et certains résidents d’établissements de soins et de maisons de retraite, soient vaccinées d’ici juillet. Depuis le début de l’épidémie, le pays n’a connu que 86 992 cas.

13h30. Location au mois, coworking… la grande débrouille des hôteliers face à la crise sanitaire. Confrontés à une chute drastique de leur chiffre d’affaires, certains hôtels tentent de se réinventer pour traverser la crise due au Covid. Notre article à lire ici.

13h10. L’Italie inquiète. L’inquiétude monte d’un cran, en Italie, depuis le début de ce week-end en raison du beau temps mais aussi de la présence des variants. La météo très clémente favorise les attroupements dans les villes mais aussi sur les plages du pays. Face à cette situation, la municipalité de Naples a décidé de fermer une partie de son front de mer et Rome a interdit l’accès d’une de ses artères principales.

Dimanche, face à la progression des variants, trois régions italiennes classées jaune (risque modéré) sont passées officiellement en orange, (risque moyen) : l’Emilie-Romagne (région de Bologne, nord), la Campanie (région de Naples, sud), et la petite région de Molise (centre).

12h55. Pause musicale instructive. Les YouTubeurs McFly et Carlito ont dévoilé, ce dimanche, un clip sur les gestes barrière. Il s’agissait d’une demande du président de la République, Emmanuel Macron, qui leur a promis qu’ils pourraient tourner une vidéo à l’Elysée s’ils atteignent les 10 millions de vues avec cette vidéo, intitulée « Je me souviens ».

12h40. La vaccination ralentit à New York. La Grosse pomme arrive presque à court de vaccins, avec seulement 1000 doses encore disponibles, à cause du froid polaire et de la neige qui se sont installés dans le pays, dévoile ce dimanche le Daily Mail. « Le retard des expéditions a mis à l’arrêt tous nos efforts concernant la vaccination », a regretté le porte-parole du maire de la ville, Bill de Blasio.

12h15. Le gouvernement ne ferme pas la porte à un confinement local. Gabriel Attal, porte-parole du Gouvernement, est l’invité du Grand Jury sur LCI-RTL-Le Figaro ce dimanche. L’occasion de rappeler que la situation sanitaire actuelle est « extrêmement fragile » au niveau national avec « un plateau », et qu’une « hausse très forte dans certains départements » est observée. « Donc il faut prendre des mesures supplémentaires », a-t-il plaidé, confirmant les annonces faites par Olivier Véran samedi. Sur le sujet, il a rappelé « l’importance de la concertation avec les élus locaux » et a assuré que le gouvernement n’était « opposé à rien par principe », y compris un éventuel confinement local.

« La tendance n’est pas à desserrer les restrictions », a ajouté le porte-parole du Gouvernement. Mais aujourd’hui « il n’a pas été décidé de reconfiner ».

12h. Boris Johnson s’engage sur le front des vaccins. Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a annoncé ce dimanche que tous les adultes recevront une première dose de vaccin contre le Covid-19 d’ici fin juillet. Un coup d’accélérateur sur le calendrier puisque, jusqu’ici, le gouvernement misait sur une vaccination possible d’ici septembre.

11h30. C’était décidément la fête samedi soir en Ile-de-France. Outre la soirée clandestine qui s’est déroulée dans un local sous le périphérique parisien, une autre fête avait lieu dans un stade à Orly. Elle aurait réuni une centaine de participants, avant que la police n’intervienne. Cinq personnes ont été interpellées et près de 60 fêtards ont été verbalisés. Les détails à retrouver ici.

11h20. La dette déjà au cœur de la présidentielle 2022. La lutte contre le coronavirus et le « quoi qu’il en coûte » d’Emmanuel Macron ont fait exploser la dette nationale. De quoi en faire un sujet de débat au sein de la classe politique mais surtout l’un des enjeux de la présidentielle de 2022. Notre article sur le sujet est à retrouver ici.

10h50. Début d’amélioration en Grande-Bretagne ? Selon le secrétaire d’Etat à la Santé britannique, Matt Hancock, les cas de variants brésilien et sud-africain sont en train de baisser dans le pays. Il a assuré à Sky News que ce recul était lié aux mesures strictes imposées aux frontières mais aussi au suivi des contacts.

10h35. La Moselle bientôt considérée « à risque » par l’Allemagne ? Le gouvernement allemand pourrait classer, lundi, la Moselle comme « zone à forte incidence », voire « zone touchée par les variants du virus », selon la presse locale. Ce qui pourrait entraîner de nouvelles mesures de précaution à la frontière. Jusqu’ici, le département - comme le reste de la France - était considéré comme « zone à risque ».

LIRE AUSSI > Pas de virus, pas de vaccin : la stratégie de déni de la Tanzanie inquiète le monde

10h20. Le Louvre vide, ou presque. Si le Covid n’existait pas, en ce dimanche ensoleillé de vacances d’hiver, de nombreux touristes iraient visiter le musée du Louvre. Mais en attendant un retour à la normale, ses portes sont fermées. Le musée n’est pas totalement vide pour autant. Gardiens, employés de ménage, ouvriers, pompiers ou encore restaurateurs s’activent chaque jour. Le Parisien a pu passer 24 heures derrière les portes closes du Louvre.

10h15. Philippe Douste-Blazy prône un confinement. L’ancien ministre de la Santé, Philippe Douste-Blazy, a assuré ce dimanche sur BFMTV que l’on pouvait « tout rouvrir, vivre totalement normalement, à la fois sur le plan économique, social, et culturel, avant l’été » mais pour cela, il faut passer par « un traitement ». Pour lui, il faut d’abord « un confinement de quatre semaines ». Ensuite, Philippe Douste-Blazy préconise que « toutes les communes de France » aient « un lieu dédié aux tests et surtout à l’isolement des malades ».

10h00. Hello sunshine. Vous l’avez peut-être remarqué si vous avez déjà ouvert les rideaux : le soleil brille sur toute la France et des températures presque printanières sont prévues dans l’après-midi. Mais ce n’est pas une raison pour se relâcher dans la lutte contre le coronavirus, ont mis en garde les forces de l’ordre. Les contrôles policiers sont même renforcés tout au long de ce week-end, notamment en Ile-de-France.

9h50. Conseil des ministres sans ministres. Comme le dévoile ce dimanche le JDD, le Conseil des ministres compte de moins en moins de… ministres ! L’hebdomadaire explique que lors de celui de mercredi dernier (le 17 février), seuls Emmanuel Macron, Jean Castex et Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement, étaient présents, ainsi que le ministre de la Santé, Olivier Véran. Les autres devaient se contenter de suivre en visioconférence, crise sanitaire oblige. Habituellement, 30 ministres sont invités à participer au Conseil hebdomadaire. Mais « il faut qu’on soit exemplaires », a commenté Emmanuel Macron.

9h30. Résultats du vaccin en Israël. Le ministère israélien de la Santé a assuré, samedi, que le vaccin Pfizer/BioNTech était efficace à 95,8 % contre la contamination par le coronavirus, quinze jours après l’injection de la seconde dose. Toujours selon lui, il est efficace à 99,2 % pour prévenir des formes graves et à 98,9 % pour prévenir la mort.

2,88 millions d’Israéliens ont déjà reçu les deux doses du vaccin et 1,37 million supplémentaire a eu la première injection, sur un total de neuf millions d’habitants. Les détails sont à lire ici.

9h17. Appel lancé à la Tanzanie. Le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, demande à la Tanzanie de prendre des mesures contre la pandémie. Le président tanzanien, John Magufuli, a toujours minimisé la gravité du coronavirus et le pays a même cessé de publier des chiffres en avril 2020. Mais une vague de décès déferle depuis quelques semaines, officiellement attribuée à la pneumonie. L’OMS a donc demandé, ce dimanche, que la Tanzanie partage les chiffres de l’épidémie et qu’elle prenne des mesures pour la ralentir.

8h45. Christian Estrosi avance des pistes. « Je ne suis pas capable de dire que c’est cette mesure » qui va fonctionner, « ce que je sais, c’est qu’il faut prendre une décision, une mesure forte pour aller au-delà de la mesure générale prise pour toute la France », a estimé sur Franceinfo le maire LR de Nice, ce dimanche matin. Il a avancé la piste du « couvre-feu élargi » ou du « confinement partiel voire total ».

Il souhaite surtout une mesure qui « découragerait les visiteurs », notamment pendant ces vacances d’hiver, car pour lui, la situation catastrophique du département est liée « à la présence trop nombreuse de touristes entre Noël et le jour de l’an ».

Christian Estrosi a également demandé au gouvernement « d’apporter des renforts de police nationale » pour « faire respecter les mesures annoncées ce soir ». Le maire de Nice aimerait, par ailleurs, pouvoir reporter « d’une semaine » la rentrée scolaire ou, du moins, pouvoir prendre des mesures pour « faire garder à domicile les enfants » lorsque les distances ne peuvent pas être correctement gardées, faute de personnel suffisant.

8h30. Fête clandestine sous le périphérique. Une fête clandestine réunissant une centaine de personnes s’est déroulée samedi soir, dans un local technique sous le boulevard périphérique parisien, selon un journaliste de BFMTV qui a pu y assister. Il rapporte que l’entrée était gratuite et que la fête disposait d’un DJ et d’une piste de danse… Mais que les gestes barrière n’étaient pas respectés. Des journalistes du Parisien avaient également pu infiltrer une soirée clandestine. Leur récit est à retrouver ici.

8h20. Nouvelle levée de restrictions en Israël. Le déconfinement progressif, entamé par Israël il y a deux semaines, franchit une nouvelle étape ce dimanche. Les magasins, les marchés, les musées, les bibliothèques mais aussi les salles de sport et les piscines rouvrent leurs portes. Les élèves de CM2, sixième, première et terminale peuvent reprendre l’école en présentiel dans une partie du pays. Israël était rentré, fin décembre, dans un troisième confinement. Le 7 février, un premier allègement permettait de sortir à plus d’un kilomètre et certains services avaient pu rouvrir.

8h12. Reconversion d’un pub irlandais. C’est ce qui s’appelle faire contre mauvaise fortune bon cœur. Comme bien d’autres pubs d’Irlande, le Tara Na Ri a dû fermer ses portes dès le premier confinement. Mais au lieu de cesser complètement leur activité, les propriétaires ont décidé de reconvertir leur débit de boissons en une clinique vétérinaire pour faune sauvage ! Cygnes, renards et chèvres ont donc, désormais, remplacé les fêtards.

8h. Pas les bienvenus. Samedi soir, la députée des Alpes-Maritime Marine Brenier a demandé aux Français de ne pas venir dans le département pendant les vacances scolaires. Et si la « solidarité nationale » ne fonctionne pas, elle voudrait que des mesures soient prises pour « empêcher les Français de venir », a-t-elle expliqué sur BFMTV.

7h40. Le Canada mise sur les tests. Inquiet face à la progression des variants du coronavirus, le Canada a pris une nouvelle mesure. Dès lundi, des tests seront imposés à la frontière terrestre avec les Etats-Unis. A l’heure actuelle, elle n’est accessible que pour les « déplacements essentiels », et ce jusqu’au 21 mars au moins.

7h30. Lancement de la vaccination en Australie. C’est ce dimanche qu’a débuté la vaccination contre le coronavirus en Australie. Les membres du gouvernement ont fait partie des premiers à recevoir une dose. La campagne semble tardive par rapport à de nombreux autres pays, mais l’île-continent tient un bilan satisfaisant de sa gestion de l’épidémie, quitte pour cela à appliquer des confinements pour un nombre très réduit de contaminations. 909 personnes y sont décédées des suites du Covid-19.

7h20. L’inquiétude dans les Alpes-Maritimes. C’est un jour important pour les habitants des Alpes-Maritimes, où la situation épidémique locale flambe. De nouvelles restrictions sanitaires doivent être tranchées ce dimanche. Les élus et le préfet pourraient se diriger vers un renforcement du couvre-feu - en l’étendant au week-end - voire vers un confinement local.

LIRE AUSSI > Un confinement local à Nice ? 5 minutes pour comprendre une mesure envisagée par Véran

7h10. Bonjour et bienvenue dans ce direct. Vous pourrez y suivre toutes les informations de ce dimanche liées au Covid-19.