Covid-19 : la Suisse place 9 régions françaises, dont l’Ile-de-France, en zone à risque

Les personnes arrivant depuis ces régions devront s’astreindre à une quatorzaine de 10 jours. Les autorités helvétiques souhaitent « éviter toute propagation » du virus dans leur pays.

 La Suisse connaît également un rebond du nombre de nouveaux cas quotidiens.
La Suisse connaît également un rebond du nombre de nouveaux cas quotidiens. REUTERS/Arnd Wiegmann

Après l'Allemagne, au tour de la Suisse de placer des régions française en « zone rouge ». Neuf d'entre elles ont été placées en risque élevé en raison du nombre élevé de cas d'infections au nouveau coronavirus, a annoncé vendredi le gouvernement.

La Suisse peut classer un pays ou une région comme « à risque » et imposer une quarantaine de 10 jours à ceux qui en reviennent si la zone en question recense au moins 60 cas pour 100 000 habitants sur les quatorze derniers jours.

Les neuf régions sont le Centre-Val de Loire, la Corse, les Hauts-de-France, l'Ile-de-France, la Normandie, la Nouvelle-Aquitaine, l'Occitanie, les Pays de la Loire, et Provence-Alpes-Côte d'Azur, liste le journal Tages Anzeiger, précisant que la mesure entrerait en vigueur lundi. Les zones frontalières ne sont en revanche pas concernées.

« Une situation à prendre au sérieux »

« On a un nombre de nouvelles infections en France qui dépasse déjà aujourd'hui ce qu'il y avait en mars-avril. C'est une situation à prendre au sérieux », a déclaré le ministre de la Santé, Alain Berset, en conférence de presse, affirmant vouloir « éviter toute propagation dans notre pays ».

En France, les autorités calculent ce taux d'incidence sur sept jours. Il est au-dessus du seuil d'alerte fixé à 50 dans sept des treize régions du pays, selon les dernières données de Santé publique France.

La Suisse, plutôt épargnée au début de l'épidémie, connaît également un rebond du nombre de nouveaux cas quotidiens. D'une vingtaine au début de l'été, il a dépassé vendredi pour la première fois depuis avril la barre des 500.