Covid-19 : Id-Solutions, la seule entreprise française qui identifie les variants

L’entreprise, installée près de Montpellier, est la seule en France à pouvoir identifier la signature génétique des variants anglais, brésilien ou sud-africain.

AbonnésCet article est réservé aux abonnés.
  Lise Grewis est la directrice générale d'ID-Solutions, une start-up qui a connu un redéploiement radical avec l’épidémie de Covid-19.
Lise Grewis est la directrice générale d'ID-Solutions, une start-up qui a connu un redéploiement radical avec l’épidémie de Covid-19. LP/ Christian Goutorbe

Derrière de grandes vitres, en milieu stérile, des techniciennes de production dosent et redosent le réactif qui permet d'identifier dans un délai d'une heure, les variants britanniques, brésilien et sud-africain sur des souches positives au Covid 19. La jeune société d'ID-Solutions, installée à Grabels (Hérault), a lancé sur le marché le 4 février des outils de dépistage à destination des centres hospitaliers et des laboratoires d'analyses.

« Nous sommes à ce jour les premiers et les seuls à avoir obtenu une dérogation de l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) pour proposer un kit capable d'identifier la signature génétique des différents variants », indique Lise Grewis la directrice générale, ingénieure en biologie moléculaire et cofondatrice d'ID-Solutions en 2016, avec trois autres chercheurs ou ingénieurs.

VIDÉO. Comment ce laboratoire parvient à détecter le variant anglais du Covid-19

En décembre dernier, quand les rumeurs bruissaient dans les milieux scientifiques que des variants faisaient leur apparition la start-up, a constitué un stock important de matières premières, à savoir les enzymes, sondes, amorces et autres tubes. « Nous avons travaillé nuit et jour sur le séquençage de ces différents variants pour répondre à la stratégie franco-française de criblage massif de ces évolutions du virus », explique la directrice générale. Sans compter les demandes émises depuis par le Maroc, le Liban, l'Angleterre, l'Allemagne et la Bulgarie. Chaque semaine, ID-Solutions produit de quoi dépister 300 000 échantillons sur une capacité d'un million de tubes.

Un chiffre d'affaires en 2020 de 50 millions d'euros

Pour obtenir l'agrément ministériel, l'entreprise a bénéficié de la caution scientifique et industrielle d'Innovie, un partenaire historique de la start-up, notamment pour répondre au besoin urgent de tests PCR apparus brutalement en mars 2020. « Nous avions à cette époque le savoir-faire. Alors, nous nous sommes mobilisés pour produire, ici en France près de Montpellier. Tout est fait ici et à la main », insiste Lise Grewis.

Avec l'épidémie, le redéploiement de la start-up a été radical et le décollage vertical. Elle est passée de huit à 30 salariés en quelques semaines. Alors qu'elle avait facturé pour 75 000 euros de tests en oncologie en 2019, son chiffre d'affaires a dépassé en 2020 les… 50 millions d'euros en tests PCR. Mais les dirigeants de la pépite scientifique regardent déjà plus loin : dans quelques mois, ils l'espèrent, ce sera le retour à la feuille de route initiale : celle des tests en oncologie. Parce que le cancer, lui aussi, poursuit son chemin.