Covid-19 : en cas de symptôme, les enfants de maternelle devront rester 7 jours à la maison

Les enfants de maternelle présentant des signes évocateurs du Covid-19 devront désormais rester chez eux pendant 7 jours. Objectif : enrayer les contaminations dans les écoles.

 Le port du masque ne s’applique pas aux enfants des écoles maternelles.
Le port du masque ne s’applique pas aux enfants des écoles maternelles. LP/Arnaud Dumontier

Gare au coup de moins bien! Ce mardi — 48 heures après la note de la Direction générale de la santé (DGS) renforçant la lutte contre les variants du Covid-19, notamment à l'école — le ministère de l'Education nationale a mis à jour son protocole sanitaire dit renforcé. Le texte prévoit désormais que les élèves de maternelle présentant des symptômes et n'ayant pas été testés feront l'objet « d'une éviction de sept jours jusqu'à l'arrêt des signes […] ».

Le ministère précise que « les rhinites seules ne sont pas considérées comme des symptômes évocateurs de Covid-19 », en référence aux nez qui coulent ou, au contraire, sont obstrués. Mais il ne précise pas quels sont les signes « évocateurs ». Le protocole recommande aussi « une éviction additionnelle de 48 heures après la disparition de la fièvre ». A noter également, le retour en classe après cet isolement « n'est pas conditionné à la réalisation d'un test PCR ou antigénique », mais simplement au strict respect des gestes barrière, étant rappelé que « le port du masque ne s'applique pas aux enfants de maternelle ».

«Cela va être difficile de faire le tri à 8h30»

Cette annonce intervient alors que la propagation des variants britanniques, brésiliens et sud-africains, plus contagieux que la souche d'origine, fait craindre des contaminations plus importantes dans les établissements scolaires. « Leur circulation est aujourd'hui minoritaire mais présente un risque d'échappement immunitaire et vaccinal », est-il précisé, en préambule de la note. Autrement dit, non seulement des cas de réinfections ne sont pas exclus mais ces mutations pourraient affaiblir l'efficacité du vaccin. Selon des chiffres de l'Education nationale de vendredi, 934 classes sont fermées à cause du Covid-19. Un nombre faible, 0,17 % du total des classes, mais plus de deux fois supérieur à celui de la semaine précédente!

Si la mesure peut se comprendre au vu de ces données, reste à appliquer cette énième restriction sur le terrain. En maternelle, poussées de fièvre, nez qui coule, toux grasse ou sèche sont des pathologies très fréquentes en hiver. « Cela va être difficile de faire le tri à 8h30, chaque matin, et surtout de dire aux parents, sans sommation : Vous devez garder votre enfant toute la semaine. On va se heurter à des refus, c'est évident et on peut le comprendre », anticipe une Atsem (Agent territorial spécialisé des écoles maternelles) de région parisienne.

Cette mesure, qui oblige l'isolement des maternelles sans même faire de dépistage, est mise en place alors que le ministre de la Santé, Olivier Véran, a reconnu lors d'un point presse que les tests PCR effectués via un écouvillon introduit dans le nez entraînent une réticence chez les plus petits. D'ici quelques jours, la Haute autorité de santé (HAS) doit rendre un avis sur des tests salivaires adaptés aux enfants, qui seront déployés dans les écoles au retour des vacances d'hiver.