Covid-19 : Bruxelles ferme ses bars et ses cafés pour un mois

A partir de jeudi matin, les établissements devront baisser le rideau sur tout le territoire de la région de la capitale belge pour endiguer la propagation du coronavirus, qui s’accélère.

 La mesure est prévue pour un mois jusqu’au 8 novembre (ici, dans les rues de Bruxelles, illustration).
La mesure est prévue pour un mois jusqu’au 8 novembre (ici, dans les rues de Bruxelles, illustration). AFP/Kenzo TRIBOUILLARD

Face à l'accélération de la pandémie de Covid-19 dans la capitale belge, l'Etat serre la vis. Les cafés et bars devront fermer à partir de jeudi matin sur tout le territoire de la région de Bruxelles pour endiguer la propagation du coronavirus, ont annoncé ce mercredi les autorités. Les restaurants peuvent, eux, rester ouverts.

La mesure est prévue pour un mois jusqu'au 8 novembre prochain. La consommation d'alcool dans l'espace public est par ailleurs interdite dans les 19 communes de la région, a précisé une porte-parole de l'exécutif régional.

Ces nouvelles restrictions sont similaires à celles qui s'appliquent depuis mardi à Paris et dans les trois départements de la petite couronne.

Une situation « préoccupante » en Belgique

Mardi le gouvernement belge avait annoncé que tous les bars et cafés devraient fermer à 23 heures dans tout le pays à compter de vendredi, le Premier ministre Alexander De Croo insistant sur la situation « préoccupante » en Belgique.

Mais le président de la région Bruxelles-Capitale, Rudi Vervoort et les bourgmestres des 19 communes ont jugé mercredi que ces restrictions n'étaient pas suffisantes pour endiguer les infections sur ce territoire très dense de 1,2 million d'habitants.

Les salles de fête ainsi que les salons de thé et buvettes devront également fermer leurs portes, souligne un communiqué de l'exécutif régional.

La Belgique a recensé sur les sept derniers jours une moyenne quotidienne de près de 2500 nouvelles infections, en augmentation de 57 % par rapport à la semaine précédente. Parmi les dix communes du pays où la circulation du virus est la plus intense, quatre sont dans la région bruxelloise : Bruxelles-Ville, Molenbeek-Saint-Jean, Schaerbeek et Anderlecht.