Covid-19 : aux Etats-Unis, les contaminations et hospitalisations des enfants augmentent

Outre-Atlantique, le nombre de contaminations chez les enfants progresse, tout comme le nombre d’hospitalisations et de décès.

 Certains médecins américains s’inquiètent de la réouverture des écoles dans des zones où la circulation du virus est plus forte.
Certains médecins américains s’inquiètent de la réouverture des écoles dans des zones où la circulation du virus est plus forte.  AFP/Frederic J. Brown

La rentrée n'est pas d'actualité partout, mais les pédiatres américains s'inquiètent déjà. Aux Etats-Unis, le taux de contamination au Covid-19 chez les enfants a progressé durant l'été, selon des données rassemblées par l'Académie américaine de pédiatrie (AAP) et analysées par le New York Times ce lundi.

Même si le virus semble moins circuler et causer moins de complications chez les enfants et adolescents que chez les adultes, leur taux de contamination a bien augmenté ces derniers mois, selon le docteur Sean O'Leary, le vice-président de l'AAP, cité par le journal américain. Une augmentation qui peut s'expliquer par la hausse des tests, mais qui traduit aussi une progression des contaminations, car le nombre de décès et d'hospitalisations a lui aussi augmenté.

Ces progressions ont été enregistrées dans tous les Etats du pays. Les circonstances de ces contaminations ne sont pas précisées. La piste des écoles est notamment évoquée, certains districts ayant déjà fait leur rentrée scolaire au milieu de l'été. Mais dans certains districts, d'autres écoles attendent le début du mois de septembre ou prévoient de poursuivre des cours à distance.

Un risque pour leur entourage

De nombreux cas de transmission du virus entre enfants ont également été dénombrés dans des camps de vacances, rappelle le New York Times. Dans l'Etat de Géorgie, au moins 260 personnes ont été testées positives après un séjour dans un camp d'été. Parmi elles, la majorité était des jeunes entre 6 et 17 ans.

Cet exemple, de même que la part importante de nouvelles contaminations chez les enfants, a de quoi inquiéter dans le contexte de réouverture progressive des écoles aux Etats-Unis, notamment dans des Etats où la circulation du virus est forte et où les mesures pour limiter sa propagation sont limitées. Car, même si les enfants ne développent pas de formes graves de la maladie, le risque de contamination de leur entourage est réel.

« Un des défis, c'est qu'il est impossible de séparer les écoles du reste de la communauté », explique le docteur William Raszka Jr au journal américain. « Quand il y a un haut taux de prévalence dans la communauté et qu'on ouvre des écoles, il va y avoir un fort taux de transmission dans les salles de classe », explique le pédiatre spécialisé dans les maladies infectieuses.

Ces déclarations confirment les résultats d'une précédente étude américaine, qui affirmait que les jeunes enfants étaient très contagieux. Une conclusion qui va à l'encontre des conclusions françaises. Pour la Société française de pédiatrie, les enfants, jusqu'à l'âge de 15 ans, sont en réalité très peu contagieux : ils auraient plus tendance à être contaminés par les adultes que l'inverse. Le problème des contaminations chez les plus jeunes est donc loin d'être résolu.