Covid-19 : alerte renforcée, maximale… La nouvelle carte de l’épidémie

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a indiqué ce jeudi soir que les métropoles de Saint-Etienne, Lyon, Grenoble et Lille passaient en zone « d’alerte maximale ».

72 départements sont toujours en « alerte » sanitaire à cause du Covid-19. Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a dévoilé ce jeudi soir, comme chaque semaine, la nouvelle carte de France de l'épidémie. Le Morbihan et la Nièvre sortent de la liste, mais la Mayenne et le Lot-et-Garonne s'y ajoutent.

Huit métropoles sont désormais en « alerte renforcée ». On y retrouve, notamment, Toulouse, Rennes et Montpellier. Dijon et Clermont-Ferrand s'ajoutent à la liste qui entrera en vigueur samedi. Attention : tout le territoire des départements où se trouvent ces villes n'est pas, pour autant, en alerte renforcée (ce qui implique des restrictions supplémentaires).

Les métropoles de Lille, Grenoble, Saint-Etienne et Lyon passent, elles, en « alerte maximale ». Montpellier et Toulouse pourraient suivre d'ici à lundi. Dans cette catégorie, figurent toujours la métropole Aix-Marseille et la petite couronne (englobant Paris et les trois départements limitrophes).

Covid-19 : alerte renforcée, maximale… La nouvelle carte de l’épidémie

Le passage en « alerte maximale » devrait y entraîner de nouvelles mesures plus restrictives, annoncées ces prochains jours. Comme en région parisienne et à Marseille, les bars et d'autres lieux accueillant du public pourraient être contraints de fermer leurs portes. Mercredi, Emmanuel Macron avait d'ailleurs averti qu'il fallait « aller vers plus de restrictions » dans les zones où le Covid-19 « circule trop vite ».

L'avertissement de Macron

Pour rappel, trois indicateurs sont pris en compte pour établir ces cartes : le taux d'incidence (le nombre de nouveaux cas pour 100 000 habitants sur une semaine) en population générale et celui chez les 65 ans et plus à l'échelle de la métropole, ainsi que le taux d'occupation de patients Covid en réanimation à l'échelle régionale. Pour l'alerte maximale, les seuils sont, respectivement, de 250, 100, et 30 %.

La Direction générale de la santé (DGS) nous précise qu'une analyse manuelle de la situation est réalisée en parallèle, ce qui fait qu'un territoire peut « basculer » à un niveau d'alerte plus élevé un peu avant d'avoir atteint les trois seuils si la situation épidémique s'y aggrave.