Covid-19 : 9584 patients hospitalisés en France, dont 1741 en réanimation

Le nombre de nouveaux cas de contamination au Covid-19 en 24 heures a passé la barre des 30 000 en France, pour la première fois depuis le lancement des tests à grande échelle.

 En France, 1741 malades sont hospitalisés en soins intensifs ce jeudi. (Illustration.)
En France, 1741 malades sont hospitalisés en soins intensifs ce jeudi. (Illustration.) LP/Arnaud Dumontier

L'essentiel :

  • Emmanuel Macron a dévoilé mercredi soir de nouvelles mesures pour faire face à la pandémie, dont un couvre-feu en Île-de-France et dans huit métropoles à 21 heures à partir de samedi.
  • Dérogations possibles, télétravail, commerces… Le Premier ministre a détaillé les mesures prises dans les zones de couvre-feu.
  • Plus de 30 000 nouveaux cas ont été recensés en 24 heures en France entre mercredi et jeudi, tandis que 88 personnes sont décédées à l’hôpital sur la même période.
  • L’Allemagne a comptabilisé de son côté 6638 cas nouveaux cas en 24 heures, ce qui constitue un record depuis le début de la pandémie.

Retrouvez les événements de la journée du jeudi 15 octobre :

21h40. C'est la fin de ce direct, merci de nous avoir suivi. Rendez-vous dès demain matin sur le site du Parisien pour retrouver les dernières informations sur la crise sanitaire.

21h30. Télétravail : « Il faut trouver un compromis ». « Il faut trouver un compromis entre le télétravail, son intérêt pour réduire les interactions sociales, mais aussi prendre en compte cette nécessité de collectif dans le travail et faire attention aux risques psychologiques pour les salariés », face à l'isolement, a expliqué Elisabeth Borne sur BFMTV ce soir, après avoir appelé les entreprises à définir « un nombre minimal » de jours de télétravail par semaine lors d'une conférence de presse cet après-midi. Par ailleurs, une fiche pratique sera diffusée « dans les prochains jours » sur les règles à appliquer dans la restauration collective, a-t-elle précisé sur LCI.

21h15. La nageuse Federica Pellegrini annonce être positive. L'Italienne Federica Pellegrinia a annoncé devoir renoncer à se rendre à Budapest pour participer à la Ligue internationale de natation (ISL). « Je viens de recevoir une mauvaise nouvelle, cet après-midi j'ai fait le test et le résultat est positif. Je suis positive au Covid-19 », explique, visiblement éprouvée, la championne olympique du 200 m en 2008 dans une vidéo publiée sur son compte Instagram. Elle précise avoir eu de « nombreuses douleurs » à l'entraînement et « mal à la gorge ».

21 heures. Le tennisman Querrey a quitté la Russie malgré un test positif. Sam Querrey, ex-N.11 mondial et demi-finaliste de Wimbledon en 2017, a quitté la Russie dans un jet privé avec sa femme et leur fils de neuf mois alors que les protocoles sanitaires de l'ATP voulaient qu'il s'isole dans son hôtel jusqu'à ce qu'un appartement lui soit trouvé dans la ville. L'Américain de 33 ans avait dû déclarer forfait pour le tournoi de Saint-Pétersbourg après des tests positifs de lui et de « membres de sa famille » au Covid-19 le 11 octobre.

20h45. A Strasbourg, des « brigades sanitaires » sur le campus. « Bonjour, il faut remettre votre masque »… Gilets verts fluo sur le dos, badge « Brigade Sanitaire » sur la poitrine, ils sont quelque 70 étudiants à quadriller le campus de Strasbourg. Au cœur de la capitale alsacienne, le vaste campus central de l'Esplanade est l'un des quatre sites de l'Université de Strasbourg (Unistra) à bénéficier de ces rondes de prévention. Charge à ces « brigadiers », qui circulent à deux, trois ou quatre et ont tous reçu une formation, d'aller à la rencontre des étudiants pour les sensibiliser aux respects des gestes barrière et au port du masque.

20h30. Le Touquet instaure un couvre-feu. La mesure entrera en vigueur samedi et interdira aux habitants de la ville de sortir, sauf exceptions, entre minuit et 6 heures. Située à moins de deux heures de route de Lille, qui sera elle-même sous couvre-feu, cette station balnéaire huppée est particulièrement prisée par les habitants de la métropole lilloise. « Suite aux annonces gouvernementales, instaurant notamment un couvre-feu dans les grandes métropoles, […] la Ville du Touquet-Paris-Plage se prépare à un afflux plus conséquent des résidents secondaires et des touristes » et la municipalité a « décidé de renforcer sensiblement les mesures sanitaires », explique-t-elle dans un communiqué sur les réseaux sociaux.

20h10. 130 clusters recensés en 24 heures en France. 1 586 foyers épidémiques sont en cours d'investigation dont 335 en Ehpad.

20h05. En France, les nouveaux cas de contamination s'élèvent à 30 621 en 24 heures. La barre des 30 000 cas confirmés en 24 heures est franchie pour la première fois. Le taux de positivité des tests ne cesse lui aussi de grimper à 12,6 %.

20 heures. En France, 88 personnes sont mortes depuis hier. Selon le bilan de Santé publique France, 33 125 malades sont à déplorer depuis le début de l'épidémie, dont 22 269 en milieu hospitalier.

Covid-19 : 9584 patients hospitalisés en France, dont 1741 en réanimation

19h55. En France, 1741 malades sont hospitalisés en réanimation ou en soins intensifs. 219 personnes ont été admises dans ces services ces dernières 24 heures. L'hôpital accueille ce jeudi 9584 personnes souffrant du Covid-19.

19h40. L'autorité fédérale de la santé en Allemagne n'exclut plus de « boucler les zones à risques ». Le président de l'Institut Robert-Koch (l'autorité fédérale de la santé en Allemagne), Lothar Wieler, n'exclut plus de « boucler les zones à risques ». « Il y a neuf mois, dans une interview similaire, j'ai dit que je ne pouvais pas imaginer cela. Je peux maintenant imaginer que de telles mesures soient prises », explique-t-il sur la chaîne allemande Phoenix. « La mobilité est l'un des vecteurs de cette pandémie », poursuit-il.

19h30. Les exploitants des cinémas inquiets pour les séances du soir. La Fédération nationale des cinémas (FNCF) dénonce les conséquences « extrêmement graves » sur son activité d'un couvre-feu en Ile-de-France et dans huit métropoles pour endiguer l'épidémie de coronavirus. Elle demande aux autorités de « permettre aux spectateurs de rentrer chez eux après la séance de 21 heures ».

19h15. Pas de marché de Noël à Bordeaux. Le traditionnel marché de Noël qui se tient au centre de la capitale girondine en décembre n'aura pas lieu cette année, en raison des risques financiers causés par les contraintes sanitaires. Les « commerçants qui doivent payer un emplacement vont perdre de l'argent » en raison des jauges à 1 000 personnes maximum, explique Christian Baulme, président de La Ronde des Quartiers, l'association qui organise la manifestation.

19h05. Top14 : Lyon-Bayonne avancé à 17 heures dimanche. Le match Lyon-Bayonne de la 5e journée de Top 14 de rugby a été avancé de deux heures dimanche au stade de Gerland. Ce changement d'horaire est la conséquence de l'instauration par les mesures gouvernementales d'un couvre-feu sur l'ensemble de la Métropole de Lyon à partir de 21 heures.

19 heures. Londres impose une quarantaine aux voyageurs arrivant d'Italie. Cette mesure, qui concerne aussi le Vatican et le micro-état de Saint-Marin s'appliquera à partir de 3 heures GMT (1 heure à Paris) dimanche et concernera l'ensemble du Royaume-Uni et pas seulement la seule province d'Angleterre. En revanche, les personnes arrivant de la Crète en Angleterre, n'auront plus besoin d'observer cette période de 14 jours d'isolement.

18h50. Plan de relance : le président du Parlement européen appelle au déblocage des négociations. Alors que les pourparlers entre les eurodéputés et le Conseil européen, institution représentant les Etats membres, « sont au point mort » et « il ne tient qu'à vous de les débloquer », déclare le président du Parlement européen David Sassoli au début du sommet à Bruxelles. Les dirigeants européens ont approuvé en juillet ce plan de 750 milliards d'euros, associant prêts et subventions aux Etats, en plus d'un budget européen de 1 074 milliards d'euros pour 2021-2027.

18h30. Vatican : onze cas de coronavirus chez les gardes suisses. Onze gardes suisses ont désormais contracté le coronavirus, annonce le commandement de la petite armée chargée de veiller à la sécurité du pape et de la Cité du Vatican. Sept nouveaux gardes suisses sont venus grossir les rangs de quatre autres collègues déjà touchés par le virus le week-end dernier et placés à l'isolement, selon un communiqué de la Garde suisse pontificale. La planification du service des gardes a été modifiée « pour exclure tout risque de contagion », précise le texte. Le Vatican avait indiqué lundi que trois autres malades avaient été détectés parmi les résidents et ressortissants de l'Etat du Vatican, ce qui porte donc le nombre total de cas positifs à 15.

18h20. Les étudiants estiment être les « grands perdants » de la crise. Cours en distanciel, isolement et désormais un couvre-feu qui va encore réduire les opportunités de petits boulots : les étudiants ont le sentiment désagréable d'être « les grands perdants » après les annonces du président Macron mercredi. Privés de cours durant six mois, les 2,8 millions d'étudiants ont repris le chemin de l'université en septembre. Mais début octobre, le gouvernement a instauré la réduction de moitié de la jauge dans l'enseignement supérieur, l'un des principaux clusters en France. Les perspectives sont tout sauf claires, le lien avec le milieu professionnel pour effectuer des stages par exemple est difficile.

18 heures. Pologne : le gouvernement annonce un confinement partiel. « Aujourd'hui, nous devons revenir à la recommandation de base que nous connaissons depuis le printemps : rester à la maison », a déclaré le Premier ministre Mateusz Morawiecki, en conseillant « à tous ceux qui le peuvent de travailler à distance ». De nouvelles restrictions vont entrer en vigueur à Varsovie et d'autres grandes villes polonaises qui seront considérées à présent comme « zones rouges ». Tous les collèges et lycées situés dans ces zones pratiqueront l'enseignement à distance. Les restaurants devront fermer à 21 heures les cérémonies de mariage seront interdites. La Pologne a enregistré un nouveau record quotidien de 8 099 cas de coronavirus en 24 heures.

17h45. Manifestation à Roissy pour défendre l'emploi dans l'aérien. Entre 900 et 2 000 personnes ont manifesté aujourd'hui à Roissy pour « la sauvegarde des emplois » dans le secteur aérien, durement touché par la crise sanitaire, et l'avenir de cette plateforme aéroportuaire. Six organisations syndicales (CGT, FO, CFE-CGC, CFTC, Unsa et Solidaires) appelaient à un rassemblement réunissant tous les secteurs, sauf le personnel navigant. « Le mot d'ordre, c'est zéro licenciement », explique Joël Le Jeannic, membre du bureau national de Sud Aérien, évoquant la volonté d'Air France de supprimer 7580 postes d'ici fin 2022.

17h35. Le pape veut un « pacte éducatif global » incluant les filles. Face à la pandémie, François plaide pour « un pacte éducatif global » visant à « briser les déterminismes » et à favoriser « la pleine participation des fillettes et des jeunes filles à l'instruction ». Des projections de certaines agences internationales évoquent une possible « catastrophe éducative », avec dix millions d'enfants supplémentaires qui pourraient être obligés d'abandonner l'école.

17h25. Restrictions de voyage : plus de la moitié de l'UE classée rouge. Sur la nouvelle carte européenne sur les restrictions de voyage publiée aujourd'hui par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), plus de la moitié des pays de l'Union européenne dont la France, l'Espagne, ou encore la Pologne, ainsi que le Royaume-Uni sont classés en rouge. Dans cette carte destinée à mieux harmoniser les recommandations, seuls trois pays de l'UE ou de l'Espace économique européen (Norvège, Finlande et Grèce) sont majoritairement en vert, tandis que cinq pays (Italie, Chypre, Estonie, Lituanie et Lettonie) sont principalement en orange. Cinq pays (Allemagne, Autriche, Suède, Danemark et Islande) ne font toutefois pas l'objet de code couleur du fait d'un « manque de données sur les tests », pour une raison non précisée.

17h15. A partir de samedi, masque obligatoire en Maine-et-Loire. Pour l'instant, c'était restreint à 26 communes. Mais le Maine-et-Loire va rendre obligatoire le masque dans tout le département dès samedi. Et ce pour au moins quinze jours.

17h05. En Alsace, forte affluence à la frontière franco-allemande. Voitures et consommateurs français affluent à la frontière allemande, de crainte qu'il ne soit plus possible de faire ses courses outre-Rhin si le Grand Est venait à être classé zone à risque par l'Allemagne. A Strasbourg, sur le pont de l'Europe, qui traverse le Rhin, les voitures roulaient au pas en direction de la ville allemande frontalière de Kehl et dans le sens inverse, des piétons et des cyclistes repartaient avec des sacs remplis de paquets de cigarettes. En mars, la fermeture soudaine de la frontière allemande aux Français a marqué les esprits dans cette zone où les échanges transfrontaliers font souvent partie du quotidien.

16h55. Espagne : Salamanque à son tour bouclée partiellement. Après Madrid et d'autres villes espagnoles, c'est au tour de Salamanque et de ses 144 000 habitants de faire l'objet d'un bouclage partiel à partir de vendredi soir. La mesure interdit de sortir de la ville et d'y entrer, sauf pour des raisons précises telles qu'aller travailler ou se faire soigner. Les habitants sont donc libres de leurs mouvements à l'intérieur de la localité où les bars, restaurants et commerces voient leurs capacités d'accueil réduites.

16h45. Le Conseil d'Etat suspend les nouveaux critères de vulnérabilité. Les dispositions d'un décret restreignant la liste des travailleurs vulnérables face au Covid-19 ayant droit au chômage partiel, ont été suspendues. Des associations de patients et de professionnels de santé avaient déploré de nouveaux critères beaucoup trop restrictifs. Le gouvernement a promis en réponse de « faire évoluer » son dispositif.

16h35. La présidente de la Commission européenne se met en quarantaine. Ursula von der Leyen quitte le sommet européen qui venait de s'ouvrir à Bruxelles. « Je viens juste d'être informée qu'un membre de mon équipe a été testé positif au Covid-19 ce matin. J'ai moi-même été testée négative. Cependant par mesure de précaution, je quitte immédiatement le Conseil européen pour me mettre en quarantaine », explique-t-elle.

16h30. 88 détenus testés positifs en France, dont 41 à Fresnes. Ce bilan hebdomadaire, daté de lundi, montre un doublement du nombre de détenus testés positifs, avec un foyer actif à Fresnes (Val-de-Marne). Ils étaient 47 le 5 octobre. Cela porte à 532 le nombre de prisonniers testés positifs depuis le début de l'épidémie, sur environ 60 000 détenus, répartis dans 188 établissements pénitentiaires. Un seul détenu, un homme de 74 ans incarcéré à Fresnes, est décédé mi-mars. Au niveau national, 188 agents pénitentiaires sont également contaminés. Davantage de précisions dans notre article ici.

16h20. Suisse : une dégradation plus rapide qu'ailleurs. « On a une nouvelle dynamique depuis quelques jours, qui est très négative et très forte et nous voyons, et c'est nouveau depuis une semaine maintenant, que la situation se dégrade en Suisse plus vite qu'ailleurs »,déclare le ministre de la Santé Alain Berset. La Confédération qui compte 8,5 millions d'habitants, a enregistré plus de 2600 cas au cours des dernières 24 heures, du jamais vu. Et la proportion de tests positifs a presque doublé, passant de 5,4 % à 10,2 %, en une semaine. Le pays dénombre au total 71140 cas et 1 817 décès.

16h10. Une commission va étudier un éventuel report des élections régionales. Cette commission « va associer l'ensemble des forces politiques » pour étudier un éventuel report des élections départementales et régionales prévues en mars 2021, annonce le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal sur Franceinfo. « Il faut que la décision soit prise avant que la campagne officielle commence, donc à la fin de l'année, début d'année 2021. »

15h50. Kamala Harris suspend ses déplacements. La candidate démocrate à la vice-présidence des Etats-Unis suspend ses déplacements jusqu'à dimanche en raison de cas de Covid-19 dans son entourage, annonce l'équipe de campagne de Joe Biden. « Par excès de prudence et conformément à l'engagement de notre équipe de campagne en faveur des plus hauts niveaux de précaution, nous annulons les déplacements de la sénatrice Harris jusqu'au dimanche 18 octobre », a déclaré Jen O'Malley Dillon, une responsable de la campagne du candidat démocrate à la Maison Blanche.

15h35. Fin de la conférence de presse. « Tout le monde peut être concerné par cette maladie. Et si on peut soi-même y résister, on peut contaminer les autres… Il faut accepter ces mesures, pas pour nous faire plaisir, mais parce que c'est dans l'intérêt collectif, dans l'intérêt de chacun », conclut Jean Castex.

15h25. Les tests antigéniques déployés dans les aéroports « en priorité », indique Castex. Quelques minutes plus tôt, Olivier Véran a précisé que ces tests étaient en cours d'expérimentation sur des « publics particuliers », comme des patients au moment de leur admission à l'hôpital, ou sur des étudiants en médecine.

15h13. « La confiance que j'accorde à Olivier Véran est totale. » Le domicile et les bureaux du ministre de la Santé Olivier Véran ont fait l'objet de perquisitions ce matin dans le cadre d'une information judiciaire sur la gestion de la crise du coronavirus. « Vous comprendrez qu'il ne m'appartient absolument pas de commenter les décisions d'une autorité judiciaire », réagit le Premier ministre, en soulignant que le ministre de la Santé « bénéficie d'une totale présomption d'innocence ».

15h10. Billet de train ou d'avion équivaut à une dérogation. « Si vous avez votre train couchette, par exemple, ou un avion après 21 heures, si vous êtes muni de votre billet, de votre justificatif de transport, vous pourrez aller le prendre et ça vaudra dérogation », assure Jean Castex.

14h55. Revalorisation des salaires des soignants avancée. La deuxième revalorisation de 93 euros pour les 2 millions de soignants à l'hôpital et dans les Ehpad va être avancée. Prévue pour mars 2021, elle « interviendra avant la fin de l'année 2020, pour reconnaître le travail de ces professionnels et renforcer l'attractivité de ces professions », affirme Jean Castex. La première augmentation salariale de 90 euros par mois apparaîtra, elle, sur la feuille de paie d'octobre. Une indemnité de 110 à 200 euros brut par jour de congé non pris à la Toussaint sera par ailleurs versée.

14h48. L'enjeu, les tests antigéniques. Ces tests permettent d'avoir un résultat « entre dix et trente minutes », explique le ministre de la Santé. « Mais ils ne remplacent pas les tests PCR, ajoute-t-il. Nous avions, sans attendre les validations scientifiques, commandé 5 millions de ces tests antigéniques qui sont d'ores et déjà déployés depuis plusieurs jours dans l'ensemble des régions françaises. »

14h40. Les délais des résultats des tests plus courts. « Nous sommes en train de gagner la bataille des délais en matière d'accès aux tests », estime le ministre de la Santé Olivier Véran. « 91 % des tests sont rendus en moins de 48 heures. Un délai médian qui est passé à un peu plus de 24 heures pour le retour de ces tests et des barnums. »

14h38. Le prêt garanti par l'Etat accessible jusqu'au 30 juin 2021. « Les prêts garantis par l'Etat, qui étaient disponibles jusqu'au 31 décembre de cette année 2020, seront désormais accessibles jusqu'au 30 juin 2021 », poursuit Bruno Le Maire.

14h35. Le Fonds de solidarité élargi. « Nous allons renforcer une nouvelle fois, simplifier et élargir le Fonds de solidarité. Toutes les entreprises de moins de 50 salariés, installées en zones de couvre-feu et ayant perdu 50 % de chiffre d'affaires, peuvent bénéficier d'une aide de 1500 euros », indique Bruno Le Maire, ministre de l'Economie.

14h30. Renforcer le télétravail. « Est demandé aux entreprises, tout particulièrement celles en zone de couvre-feu, de définir un nombre de jours en télétravail minimal par semaine et de décaler les horaires le plus possible », ajoute Elisabeth Borne.

14h27. 300 mises en demeure dans les entreprises. « Il y a eu plus de 50 000 interventions de l'inspection du travail depuis le confinement. Il y a eu uniquement 300 mises en demeure. Cela montre que grâce au protocole très strict, les salariés peuvent aller au travail en toute sécurité », affirme Elisabeth Borne, ministre du Travail.

14h24. Précisions sur les attestations. Le document sera téléchargeable sur le site du ministère de l'Intérieur, ainsi que sur les téléphones, indique Darmanin. Comme pendant le confinement, l'attestation vaudra une heure. « On pourra toujours continuer à écrire sur du papier libre », précise le ministre. Pour les raisons professionnelles, « il faudra une attestation et un justificatif de son entreprise, ou une carte professionnelle (infirmières libérales ou journalistes) ».

14h20. 12 000 policiers et gendarmes. Ils seront chargés chaque nuit de faire vérifier les interdictions dans les territoires où le couvre-feu sera applicable, précise le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin.

14h18. Protocole sanitaire renforcé pour « tous les restaurants de France ». « Tous les restaurants de France appliqueront le protocole sanitaire qui a été récemment renforcé et prévoit notamment la limitation à six du nombre de clients par table », annonce le Premier ministre. Ce protocole renforcé, qui était auparavant valable uniquement dans les zones dites d'alerte maximale, prévoit aussi « l'enregistrement du nom des clients pour faciliter le contact tracing ».

14h17. Les salles des fêtes fermées dans tout le pays. « Toutes les fêtes privées, comme les mariages ou les soirées étudiantes, qui se tiennent dans des salles des fêtes, dans des salles polyvalentes ou tout autre établissement recevant du public seront interdites sur l'ensemble du territoire », déclare Jean Castex.

14h15. « A 21 heures, chacun devra être chez soi. » Pour les dérogations, le Premier ministre explique qu'il faudra « se munir d'une attestation prouvant que vous répondez à une de ces exceptions » : raisons de santé, raisons professionnelles, aider un proche en situation de dépendance, raisons de transports (train ou avion par exemple), pour sortir un animal de compagnie. L'attestation sera disponible sur le site du gouvernement.

14h05. Etat d'urgence sanitaire. Le Premier ministre confirme la durée de l'état d'urgence sanitaire. « Cette décision vaut pour une durée de quatre semaines et à vocation à durer au-delà si le Parlement le valide. »

14 heures. Jean Castex commence sa conférence de presse. Pendant sa prise de parole, le Premier ministre va donner des précisions sur le couvre-feu annoncé par Emmanuel Macron hier soir.

13h56. Près d'1,1 million de décès. La pandémie de Covid-19 a fait au moins 1 093 624 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre, selon un bilan établi à partir de sources officielles. Plus de 38 571 770 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l'épidémie, dont au moins 26 662 700 sont aujourd'hui considérés comme guéris.

13h50. Au Japon, du base-ball devant 34 000 spectateurs . Le pays nippon va organiser ces rencontres pour tester des mesures de lutte contre la propagation du coronavirus à huit mois des Jeux olympiques, déclare le ministre de l'Economie, Yasutoshi Nishimura. Les trois matchs auront lieu du 30 octobre au 1er novembre au stade de Yokohama, dans l'agglomération de Tokyo. Fin août, l'Allemagne avait organisé un événement similaire mais dans des salles de concert.

13h39. L'exception Rouen. La métropole située en Seine-Maritime est la seule en alerte « renforcée » à basculer en état d'urgence sanitaire avec couvre-feu imposé à 21 heures dès samedi, sans passer par le stade intermédiaire de l'alerte maximale. « La situation s'est fortement dégradée en quelques jours à peine », nous explique la maire du Petit-Quevilly, l'une des communes concernées.

13h22. Mattéo Guend ouzi positif au coronavirus. Le milieu de terrain du Hertha Berlin a été testé positif au coronavirus après son retour de sélection avec les espoirs, annonce le club. « Le Français se trouve actuellement en quarantaine pour dix jours, il ne présente pas de symptômes », indique le Hertha sur son site Internet. Arrivé à Berlin en prêt pour une saison d'Arsenal, le joueur de 21 ans a été capitaine de la sélection espoirs lors des récentes victoires le 8 octobre contre le Liechtenstein (5-0) et lundi contre la Slovaquie (1-0).

13h05. Une Québécoise recontaminée. Une Québécoise a contracté une deuxième fois le Covid-19 début octobre. Elle se pensait à l'abri après être tombée malade en mai. Radio Canada explique que ces derniers jours elle a pris soin de son fils, lui-même malade. Elle a eu des symptômes moins prononcés que la première fois. Il s'agirait du sixième cas de recontamination officiellement recensé.

12h45. Baisse de l'emploi des cadres. Les embauches de cadres dans les entreprises privées, estimées à « pratiquement 300 000 » en 2020 avant la crise sanitaire, devraient chuter « de 30 % à 40 % » par rapport au niveau record enregistré en 2019 (281 000 recrutements), anticipe l'Association pour l'emploi des cadres (Apec). « On était parti sur une année historique, et patatras, le Covid passe par là, une crise sans précédent par sa brutalité et son ampleur. C'est du jamais-vu depuis qu'on fait des statistiques sur les recrutements », commente le directeur général de l'Apec, Gilles Gateau.

12h35. La commission européenne demande d'éviter un reconfinement généralisé. La commissaire européenne à la Santé, Stella Kyriakides, appelle les 27 membres de l'Union européenne à « faire le nécessaire » pour « éviter un confinement généralisé », au moment où le rebond de la pandémie conduit les Etats membres à durcir leurs mesures sanitaires. « Nous manquons de temps. Tout le monde doit faire ce qui est nécessaire pour éviter les effets dévastateurs du point de vue social, économique et de la santé d'un confinement généralisé », dit-elle.

12h20. Evolution « très préoccupante » en Europe. L'évolution de la pandémie en Europe est « très préoccupante », bien que la situation ne soit pas similaire à celle de mars-avril, prévient la branche européenne de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). « Le nombre de cas par jour augmente, les admissions à l'hôpital aussi. Le Covid est désormais la cinquième cause de décès et la barre des 1000 décès par jour a été atteinte », déclare Hans Kluge, le directeur pour l'Europe de l'OMS.

Il précise que le nombre de décès reste cinq fois inférieur au pic d'avril. Il ajoute que les dernières restrictions mises en place dans différents pays sont « appropriées et nécessaires ».

12h10. Le Medef demande des nouveaux soutiens pour les secteurs pénalisés. Le Medef demande des aides supplémentaires aux secteurs affectés par les couvre-feux qui vont être imposés en France pour lutter contre la résurgence du Covid-19. « Les secteurs qui sont de nouveau pénalisés en fermant à 21 heures doivent bénéficier sans attendre de nouvelles mesures de soutien. C'est indispensable à leur survie », a tweeté le président de l'organisation patronale, Geoffroy Roux de Bézieux. Certaines charges comme les loyers ne sont actuellement pas prises en compte.

Midi. Israël lève les restrictions pour ses citoyens sur les vols vers l'étranger. Israël lève à partir de demain les restrictions au départ sur les vols internationaux pour ses ressortissants, mises en place fin septembre pour lutter contre l'un des taux de contamination au nouveau coronavirus les plus élevés au monde.

11h25. Réunions privées interdites à partir de demain à Londres. Dès la première minute de la journée de vendredi, à minuit, les réunions privées seront interdites à Londres. Le niveau d'alerte y passe de « moyen » à « élevé ». Il sera interdit de se rassembler à l'intérieur entre membres de différents foyers dans la capitale du Royaume-Uni.

Le journal The Guardian précise que l'activité économique ne sera pas mise à l'arrêt, mais que l'usage des transports publics sera déconseillé. Les établissements scolaires restent ouverts.

11h10. Réflexion sur un éventuel report des élections régionales et départementales. Une commission qui « va associer l'ensemble des forces politiques » va étudier un éventuel report des élections départementales et régionales prévues en mars 2021, annonce le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal. « On a décidé de mettre en place une commission qui va associer l'ensemble des forces politiques, avec un éclairage sanitaire, pour regarder quand est-ce qu'on peut tenir ces élections », dit-il sur Franceinfo. « Il faut que la décision soit prise avant que la campagne officielle commence, donc à la fin de l'année, début d'année 2021. »

11 heures. Tous les trains circuleront ce week-end et pendant les vacances de la Toussaint. La SNCF confirme, dans un communiqué, que tous les trains prévus ce week-end et pendant les vacances de la Toussaint circuleront. 5 millions de voyageurs sont attendus pendant cette période sur des longues distances.

10h50. Six contaminations au sein de l'équipe de handball de Montpellier. Six joueurs ou membres de l'encadrement du Montpellier Handball ont subi un test positif au Covid-19 en début de semaine. Le MHB a demandé auprès de la Ligue nationale de handball le report de la rencontre prévue samedi à Istres comptant pour la 5e journée du championnat.

10h45. En Chine, 10 millions de tests en quatre jours à Qingdao. Près de 10 millions de personnes ont déjà été testées en quatre jours à Qingdao, métropole chinoise de l'est du pays qui organise un dépistage express après la découverte d'un mini-foyer de Covid-19. La campagne entamée dimanche, que les autorités espèrent réaliser en cinq jours, a permis jusqu'à présent le prélèvement de 9,9 millions d'échantillons. Le bilan de ce foyer d'infection est pour l'instant de 13 malades. Au total, les autorités entendent dépister d'ici à demain 9,4 millions d'habitants et 1,5 million de visiteurs.

10h40. En Ile-de-France, 30 % des opérations déprogrammées. Les hôpitaux d'Ile-de-France ont reçu pour instruction de déprogrammer « jusqu'à 30 % » de leur activité pour faire place aux malades du Covid, indique le directeur de l'agence régionale de santé (ARS), Aurélien Rousseau. « En Ile-de-France, plus de 46 % des lits de réanimation sont occupés par des patients Covid. C'est 531 malades. »

« Depuis mardi nous avons donné l'instruction aux établissements de déprogrammer une partie de l'activité, jusqu'à 30 %. Cela veut dire que vous aviez peut-être une opération, une prothèse de la hanche ou du genou qui était prévue déjà en avril, qu'on va de nouveau reporter », ajoute-t-il.

10h30. Accord pour rétablir une libre liaison entre Singapour et Hongkong. Hongkong et Singapour annoncent un accord de principe pour former ensemble une « bulle » qui permettrait à leurs résidents de voyager librement, sans quarantaine, entre les deux villes, à condition de présenter un test négatif au Covid-19. Cet accord pourrait être mis en œuvre dans les prochaines semaines.

10h20. Ryanair réduit son nombre de vols pour l'hiver et ferme sa base à Toulouse. Ryanair va encore réduire ses capacités de vols et les faire passer cet hiver à 40 %. La compagnie aérienne irlandaise ajoute que les bases de Cork et Shannon, en Irlande, et celle de Toulouse (Haute-Garonne), en France, vont fermer également pour la saison, soit de novembre à mars. Elle va également réduire considérablement le nombre d'appareils dans les bases de Belgique, Allemagne, Espagne, Portugal et Autriche.

10h10. Série de perquisitions. Les perquisitions ne se limitent pas à Olivier Véran et Jérôme Salomon. L'ancien Premier ministre, Edouard Philippe, l'ancienne ministre de la Santé, Agnès Buzyn, et l'ancienne porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye, sont également perquisitionnés, rapporte BFMTV. L'information judiciaire est ouverte pour « abstention de combattre un sinistre ».

10 heures. Perquisitions chez Olivier Véran. Une perquisition a lieu ce matin chez le ministre de la Santé, Olivier Véran, et dans son bureau, dans le cadre d'une information judiciaire sur la gestion de la crise du Covid-19. Jérôme Salomon, le directeur général de la Santé, est également concerné.

9h40. La Ligue des champions de hockey annulée. L'édition 2020-2021 de la Ligue des champions de hockey sur glace (CHL) est annulée en raison des incertitudes liées à la pandémie. « En tenant compte de la situation, la CHL est arrivée à la difficile conclusion que disputer la saison 2020-2021 n'était pas possible ni pour les organisateurs ni pour les clubs participants, aussi bien d'un point de vue opérationnel qu'économique », indique le président de la CHL.

9h30. Macron regardé par plus de 20 millions de téléspectateurs. L'interview du président de la République, Emmanuel Macron, a été regardée par plus de 20 millions de téléspectateurs mercredi soir. Sur TF1, l'entretien a été regardé par 11,89 millions de téléspectateurs, soit 40,2 % de part d'audience, tandis que 9,03 millions ont écouté les annonces du président sur France 2, soit 30,5 % de part d'audience

9h20. Le parlement européen en visioconférence. Le président du parlement européen, David Sassoli, annonce que la prochaine session plénière ne se tiendra finalement pas à Strasbourg (Bas-Rhin), mais en visioconférence. Le président français, Emmanuel Macron, a rédigé un courrier en septembre pour demander que les sessions de l'assemblée européenne ne se tiennent pas qu'à Bruxelles (Belgique).

9h10. Réouverture des cinémas en Inde. Après presque sept mois de fermeture, les cinémas rouvrent en Inde. La température des spectateurs sera vérifiée à l'entrée, la moitié des sièges devront rester vides pour respecter la distanciation physique et seule de la nourriture empaquetée sera disponible.

9 heures. Pécresse qualifie le couvre-feu d'« épreuve » mais de « seule réponse crédible ». La présidente (ex-LR) de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, estime que le couvre-feu est « aujourd'hui la seule réponse crédible à cette situation assez dramatique ». « Ça va être une épreuve qu'on va devoir traverser ensemble mais nous devons nous retrousser les manches parce qu'il faut sauver des vies et sauver l'activité économique », dit-elle sur RTL.

8h50. 60 % des contaminations ont-elles lieu au travail et à l'école entre 8 heures et 19 heures? Dans un tweet, le député La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, a fait cette affirmation mercredi soir. Le ministre de la Santé, Olivier Véran, l'a contredit. Qui dit vrai? Plus de détails dans cet article.

8h40. « Le couvre-feu pourrait-il débuter plus tôt que 21 heures ? » « Si, aujourd'hui, on fixe 21 heures, c'est qu'on pense que c'est là qu'on peut intervenir le plus, et on évaluera de manière transparente », avance prudemment Aurélien Rousseau, disant espérer constater des effets sur la courbe de contaminations dans deux ou trois semaines.

8h26. « Une progression extrêmement rapide de l'incidence. » Aurélien Rousseau, le directeur de l'Agence régionale de santé d'Île-de-France, se félicite sur France Inter des nouvelles mesures annoncées par Emmanuel Macron, dont le couvre-feu à 21h décrété dans toute la région. « On avait un angle mort, c'était les lieux privés », explique-t-il. « Ce qui fait la différence avec la première vague, c'est que tout l'hôpital est sous pression. […] C'est une forme de grande marée », indique-t-il également.

7h55. « J'ai l'impression que le président navigue à vue, qu'on réagit à vue », tonne sur France Inter le maire de Saint-Etienne, Gaël Perdriau (Les Républicains). « Six mois plus tard [après la première vague], le système hospitalier n'est pas adapté », juge-t-il également.

7h49. Deux nouveaux matches reportés en MLS. La ligue nord-américaine de football (MLS) annonce le report de deux nouvelles rencontres, notamment celle opposant Chicago Fire au Minnesota United, après des cas positifs ou des suspicions de Covid-19.

7h37. Un duel à distance à cause du Covid. Donald Trump et son rival démocrate Joe Biden, en tête dans les sondages, répondront ce soir en direct aux questions d'électeurs, mais chacun sur une chaîne différente. Dès la semaine dernière, le président américain, testé positif il y a dix jours mais rétabli, avait refusé de participer au deuxième débat virtuel, prévu ce jeudi.

VIDÉO. En meeting en Floride, Trump jette des masques à la foule

7h14. Le couvre-feu, une mesure « nécessaire ». C'est ce qu'estime Pascal Crépey, épidémiologiste à l'école des hautes études en santé publique. « Seule critique, cette durée de six semaines. C'est un peu long dans des métropoles comme Aix- Marseille où l'épidémie commence déjà à ralentir, je ne serais pas étonné que la grogne monte même si la situation est compliquée et qu'il est urgent de réduire le nombre d'entrées à l'hôpital », nous explique-t-il. A lire ici.

6h58. Une page Facebook fermée en Nouvelle-Zélande. Le réseau social clôture la page du parti AdvanceNZ, deux jours avant les élections générales, en accusant cette formation surfant sur les théories du complot de promouvoir la désinformation au sujet de la pandémie de Covid-19. « Facebook a désormais officiellement commis une ingérence dans les élections néo-zélandaises de 2020 », s'est insurgé le fondateur du parti, Billy Te Kahika, dans une vidéo postée sur son compte Facebook personnel.

6h42. Crise sociale en Colombie. La pauvreté s'est accrue dans le pays, affectant 35,7 % de la population l'an dernier. Mais, selon des analystes, le pire reste à venir avec la pandémie de Covid-19, qui va annuler une décennie de progrès de la 4e économie d'Amérique latine.

6h28.Des précisions attendues à 14 heures. Jean Castex et quatre ministres (Olivier Véran, Gérald Darmanin, Bruno Le Maire, et Elisabeth Borne) tiendront une conférence de presse à 14 heures afin de détailler les nouvelles mesures prises en France. Vous pourrez bien sûr la suivre dans ce direct.

6h16. Record de cas en Allemagne. Notre voisin comptabilise 6 638 cas de Covid-19 en 24 heures, un record pour le pays depuis l'éclatement de la pandémie, selon des données officielles publiées jeudi. Mercredi soir, la chancelière Angela Merkel avait annoncé de nouvelles restrictions, dont la limitation à 25 personnes des rassemblements dans les établissements publics.

6h10. L'état d'urgence sanitaire au journal officiel. Le décret prévoyant le rétablissement de l'état d'urgence sanitaire sur tout le territoire national à partir de minuit dans la nuit de vendredi à samedi a été publié au Journal officiel de ce mercredi 15 octobre.

6 heures. Bonjour et bienvenue à toutes et à tous! Nous allons suivre dans ce direct toute l'actualité liée à la crise du Covid-19 en France et dans le monde ce jeudi, au lendemain de l'interview d'Emmanuel Macron.

VIDÉO. Covid-19 : couvre-feu entre 21h et 6h en Ile-de-France et dans 8 métropoles, dès samedi