Covid-19 : le taux de positivité des tests atteint désormais les 7,6 %

Alors que le monde a passé la barre hautement symbolique du millionième décès, l’Europe se referme, le virus y circule toujours à un rythme élevé.

 On recense ces 24 dernières heures 8051 nouvelles contaminations au coronavirus.
On recense ces 24 dernières heures 8051 nouvelles contaminations au coronavirus. LP/E.M.

> Retrouvez les événements de la journée :

21h50. C'est l'heure pour nous de clore ce direct pour la soirée. Merci de nous avoir suivis et retrouvez toute l'information liée au coronavirus et ses implications, notamment économiques, en temps réel sur notre site dès 6 heures.

21h45. New York inquiète après une nouvelle hausse du taux de positivité. Les nouveaux cas de coronavirus continuent à augmenter à New York, avec un taux de positivité qui atteint désormais 3,25 %, une hausse inquiétante pour les autorités d'une ville devenue un modèle de contrôle du virus après un nombre record de 23 800 décès au printemps. « Pour la première fois depuis longtemps, le taux de positivité journalier est supérieur à 3 %, et c'est un motif de véritable inquiétude », a déclaré le maire de New York, Bill de Blasio, lors d'un point presse.

21h30. Où en est l'Ile-de-France face au virus ? Nombre de cas de Covid en hausse, hôpitaux sous tension… La région capitale retient son souffle dans l'attente de nouveaux arbitrages.

21h20. « On pourrait accueillir 16 000 personnes en toute sécurité », assure le PSG. Le Parc des Princes sera bien limité à une capacité de 1000 supporters, ce vendredi pour la réception d'Angers. Une jauge entérinée par la préfecture de police qui ne suffit pas au club. Lisez sa réaction dans notre article.

21h15. Valeo : des syndicats valident l'accord garantissant l'emploi. Les syndicats CFE-CGC et FO de l'équipementier automobile Valeo, qui détiennent ensemble plus de 50 % de représentativité syndicale, ont annoncé qu'ils avaient décidé de signer l'accord négocié avec la direction où elle s'engage à ne procéder à aucun plan social en France pendant deux ans, en échange d'un gel des salaires.

21h08. Angleterre : Thiago Alcantara testé positif au coronavirus. Le nouveau milieu de terrain espagnol de Liverpool, Thiago Alcantara, a été testé positif au coronavirus, a annoncé le club champion d'Angleterre. Le joueur, âgé de 29 ans, n'a pas joué lundi soir contre Arsenal (3-1) et « il est actuellement isolé pendant la période requise », conformément aux protocoles sanitaires de la Premier League, a précisé le club.

21 heures. 31 893 décès. Depuis le début de l'épidémie, 31 893 personnes sont décédées du Covid-19, rappelle Santé Publique France dans son bilan, dont 21 201 à l'hôpital, soit 59 de plus que la veille.

Covid-19 : le taux de positivité des tests atteint désormais les 7,6 %

20h55. 8051 nouvelles contaminations. Selon le bilan quotidien de santé Publique France publié à l'instant, on recense ces 24 dernières heures 8051 nouvelles contaminations au coronavirus, avec un taux de positivité des tests qui passe de 7,5 lundi à 7,6 ce mardi. Depuis ces sept derniers jours, 3984 personnes ont été hospitalisées en raison du coronavirus dont 815 en réanimation.

20h45. Les bilans quotidiens de la DGS étaient « lourds », commente Salomon. « C'était pénible, car c'est à chaque fois des drames […] C'est lourd, mais c'était important de faire toute la transparence sur l'évolution de l'épidémie », a réagi Jérôme Salomon, sur le plateau de l'émission Quotidien, à propos des bilans quotidiens des décès liés au coronavirus, qu'il a tenu pendant plusieurs semaines en direct à la télévision. Il n'exclut pas un retour de ces points journaliers, si l'épidémie tendait à prendre encore de l'ampleur : « Je pense que ce qui est le plus important, c'est de transmettre avec les Français ce que l'on sait. »

20h35. Jérôme Salomon revient sur les risques de réinfection au coronavirus. Interrogé sur ce point sur le plateau de l'émission Quotidien ce mardi soir, le directeur général de la Santé a indiqué que « parfois sur des formes très mineures, on a des gens qui peuvent ré-attraper le virus ».

Mais, insiste-t-il, ceux qui ont déjà eu le virus de façon plus prononcée et ne risquent donc que peu d'être de nouveau infectés, doivent continuer à porter le masque. « On peut se retrouver parfaitement sain et porteur quelques heures », argue Jérôme Salomon.

20h25. Annulation en cascade d'événements dans le Val-d'Oise. Les villes et structures qui avaient tenté de maintenir des animations cet automne sont contraintes de les annuler progressivement, notamment en raison de l'arrêté préfectoral interdisant les rassemblements festifs et familiaux de plus de 30 personnes.

20h15. Top 14 : les dates de deux matches modifiées. Les dates des matches Lyon-Bordeaux-Bègles et Clermont-Agen comptant pour la 3e journée du Top 14 ont été modifiées en application du protocole médical, a annoncé la Ligue nationale de rugby. La rencontre opposant le LOU à l'UBB aura lieu le lundi 5 octobre à 20h45 et non le 3. Le match ASM contre Agen programmé samedi est avancé à 15h15. Plusieurs membres du LOU ont été testés positifs au Covid-19 et placés en isolement, a annoncé le club précisant que « leur état de santé ne suscitait pas d'inquiétude ».

20 heures. « Ne nous coupez pas la tête », plaident les restaurateurs à Marseille. Restaurateurs et patrons de bars de Marseille et Aix-en-Provence ont imploré le tribunal administratif de suspendre l'arrêté les obligeant à fermer pour 15 jours, dénonçant une mesure anti-Covid qui violerait leur liberté fondamentale de commerce et d'industrie. « Nous sommes en pleine hystérie collective », a accusé Me Grégory Nicolaï, pour l'Umih, principal syndicat du secteur, co-auteur du recours collectif en référé-liberté contre cet arrêté préfectoral, avec une vingtaine de bars et restaurants et la quasi-totalité des institutions politiques locales (région, département, métropole et ville d'Aix-en-Provence). La décision du tribunal administratif de Marseille est attendue mercredi à 15 heures.

19h50. Plus de 60 millions d'Indiens pourraient avoir été contaminés. Selon les chiffres officiels, la population indienne, avec plus de 6,1 millions de cas de contamination sur 1,3 milliard d'habitants, est la deuxième la plus touchée par l'épidémie dans le monde, après les Etats-Unis. Mais des tests sanguins effectués sur 29 000 personnes dans 21 Etats indiens entre mi-août et mi-septembre, montrent que le nombre de personnes contaminées pourrait être bien supérieur. Plus de 60 millions d'Indiens pourraient avoir été contaminés ont annoncé les autorités médicales chargées de la pandémie.

19h40. L 'Ile-de-France en route vers le reconfinement? Nombre de cas de Covid en hausse, hôpitaux sous tension… La région capitale retient son souffle dans l'attente de nouveaux arbitrages. Lire notre article ici.

19h30. Deux ans de convalescence pour l'économie canadienne. Le Canada ne se remettra du double choc que lui ont infligé la pandémie de coronavirus et la chute des prix du pétrole que d'ici deux ans, estime un rapport du parlement. La croissance ne retrouvera vraisemblablement son rythme pré-pandémie qu'au début de 2022, tandis qu'il faudra attendre jusqu'au milieu de 2023 pour que le chômage redescende à son niveau d'avant la crise, selon ce rapport. Des données à relativiser : Montréal et Québec sont en « alerte rouge » pendant 28 jours après une hausse des cas de Covid-19.

19h25. Assemblée nationale : des collaborateurs parlementaires inquiets. « L'Assemblée nationale est une zone très particulière en temps de pandémie : des femmes et des hommes de tout le pays se rejoignent et repartent plusieurs fois par semaine dans leurs territoires, ce qui en fait un lieu à haut risque sanitaire », a souligné lundi l'intersyndicale des collaborateurs dans un courrier au président Richard Ferrand (LREM). L'intersyndicale donne un exemple. Elle mentionne une réception organisée mercredi dernier après l'hommage à Jacques Chirac, à laquelle ont participé « une centaine de personnes au moins agglutinées sans respect des mesures sanitaires dites barrières de distance ».

19h15. Ukraine : l'ex-président Porochenko testé positif au Covid-19. « J'ai reçu un test de dépistage du Covid positif », a écrit sur Twitter l'ex-président ukrainien Petro Porochenko âgé de 55 ans et qui souffre de diabète, ce qui augmente potentiellement les risques de symptômes sévères. Il se soigne chez lui. Il a dû annuler ses déplacements régionaux en pleine campagne pour les élections locales du 25 octobre pour lesquelles son parti prooccidental Solidarité européenne est en lice.

19 heures. Des gérants de discothèques s'enchaînent devant l'Assemblée. « On est en train de crever dans l'indifférence totale » : une vingtaine de responsables de discothèques se sont enchaînés aux grilles de l'Assemblée nationale pour protester contre la fermeture des boîtes de nuit à cause du Covid-19 et réclamer des aides. Pour accéder à l'aide de 15 000 euros par mois sans conditions trop restrictives, « on attend un décret qui n'a toujours pas été signé », a pointé le gérant de la discothèque One Klub à Cavaillon (Vaucluse).

18h30. Etats-Unis : l a consommation d'alcool a augmenté pendant la pandémie. Selon une étude parue dans la revue Jama Network Open, « en moyenne, trois adultes sur quatre ont consommé de l'alcool un jour de plus par mois », écrivent les auteurs. Les jours de « forte consommation » sont définis comme ceux où un homme boit plus de cinq verres en deux heures, et une femme quatre verres en deux heures. Dans cette catégorie, les femmes ont légèrement accentué la pratique, passant de 0,44 à 0,62 jour par mois en moyenne.

18h20. Nouvelles restrictions : confusion au Royaume-Uni. Espérant éviter un reconfinement national, le Royaume-Uni multiplie les actions locales pour tenter de contrôler la propagation du virus, qui y a déjà fait plus de 42 000 morts, le plus lourd bilan en Europe. Fermeture anticipée des pubs ici, là interdiction de sortir de la ville, limitation sur les rencontres entre foyers… Les règles varient non seulement entre l'Écosse, le Pays de Galles, l'Irlande du Nord et l'Angleterre, mais aussi au sein même de ces différentes provinces. Ces différences sèment la confusion chez les Britanniques, dont plus d'un quart sont désormais concernés par des restrictions locales.

17h35. Merkel entend restreindre le nombre de participants aux fêtes ou réunions de famille. La chancelière allemande après s'être entretenue avec les dirigeants des 16 régions (Länder) propose des restrictions pour les rassemblements. Deux seuils ont été distingués : entre 35 et 50 contaminations/100 000 habitants sur les 7 derniers jours, dans les espaces publics la limite sera de 50 participants. Dans l'espace privé, la limite de 25 personnes ne devrait théoriquement pas être dépassée. Mais il ne s'agit là que d'une recommandation. Mais si le taux d'incidence est supérieur à 50 : 25 personnes au maximum pourront se réunir en public, 10 théoriquement en privé. Dans les restaurants, les cafés et les bars où chaque client doit laisser ses coordonnées, des amendes d'un minimum de 50 euros seront également infligées si des personnes livrent des informations erronées. À chaque Land ensuite d'adapter ses mesures en fonction de sa situation sanitaire.

17h30. Et si la saison des rhumes retardait la seconde vague de Covid-19. Alors que l'automne signe généralement l'arrivée de nombreuses infections virales, des chercheurs s'interrogent sur les effets de leur coexistence avec le nouveau coronavirus. Lire notre article ici.

17h20. UFC-Que Choisir : le plan de relance néglige la « consommation responsable ». « Le projet de loi de finances présenté hier, qui met en musique le plan de relance, fait largement l'impasse sur la consommation responsable », juge l'UFC-Que Choisir. Elle vient de rendre public le résultat d'une consultation lancée au début de l'été concernant l'adaptation du modèle de consommation aux conséquences de la crise sanitaire. À titre d'exemple, ont notamment fait consensus les propositions de « combattre l'obsolescence programmée en allongeant la durée de garantie » (99,2 % des personnes consultées) ou « imposer une obligation de résultat aux professionnels de la rénovation énergétique » (98,9 %).

17h02. Un paiement sans contact avec la paume de la main. Amazon a dévoilé une technologie biométrique sans contact pour permettre aux clients de payer en magasin d'un simple mouvement de la main. Ce service, intitulé Amazon One, sera dans un premier temps déployé dans deux des supérettes Amazon Go situées à Seattle, le siège de la compagnie.

16h55. François Ruffin réclame la prolongation les droits des intérimaires. Le député LFI souhaite que les intérimaires, « oubliés » de la crise du Covid-19, puissent voir leurs droits au chômage prolongés grâce à une « année blanche », une mesure déjà accordée aux intermittents du spectacle. Sur plus de 2,7 millions d'intérimaires et extras, « au-delà d'un million de personnes ont vu leur revenu diminuer » en raison de la crise sanitaire, selon l'élu de la Somme.

16h45. Les compagnies aériennes revoient leur prévision de trafic à la baisse. La saison estivale a été moins bonne que prévu avec une demande « extrêmement basse » en août et un trafic en baisse de 75,3 % par rapport au même mois l'an dernier, selon l'Association internationale du transport aérien (Iata), qui représente 290 compagnies aériennes. Cette situation illustre un « redémarrage plus faible » qu'anticipé. Désormais, la prévision de trafic pour 2020 est évaluée à -66 %, contre -63 % prévue, par rapport à 2019. La reprise est meilleure sur les marchés intérieurs que sur les liaisons internationales, très affectées par la résurgence du coronavirus en août.

16h35. Barroso nommé à la présidence d'une coalition clé contre le Covid-19 L'ancien président de la Commission européenne José Manuel Barroso va prendre la présidence de l'Alliance Gavi, qui supervise actuellement le dispositif onusien d'accès mondial au vaccin contre le Covid-19. Le conseil d'administration de Gavi - où l'Unicef, l'OMS, la Banque mondiale et la Fondation Bill & Melinda Gates occupent des sièges permanents - a approuvé à l'unanimité le choix de l'ancien Premier ministre du Portugal (2002-2004), qui a dirigé la Commission européenne pendant 10 ans (2004-2014) avant de travailler pour la banque d'investissement Goldman Sachs.

16h20. Macron réclame à nouveau des sessions du Parlement européen à Strasbourg. « Si on accepte que le Parlement européen ne se réunisse qu'à Bruxelles, on est foutu, car dans dix ans tout sera à Bruxelles. Et les gens ne se parleront plus qu'entre eux à Bruxelles. Or l'Europe ce n'est pas cette idée-là », déclare Emmanuel Macron de Vilnius alors que la prochaine session du Parlement européen aura lieu à Bruxelles et non dans la capitale alsacienne. Dans la foulée de ses déclarations, le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes, Clément Beaune, a tweeté : « Soutien indéfectible, impératif d'un retour rapide » du Parlement à Strasbourg.

16h15. Le chef de l'ONU appelle à « un leadership responsable ». Dans un message diffusé à l'occasion du cap dépassé du million de morts sur la planète provoquées par le Covid-19, le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, souhaite « un leadership responsable ». « Nous devons apprendre de nos erreurs. La science compte. La coopération compte. Et la désinformation tue », met-il en garde. « Maintenons la distanciation physique. Portons un masque. Lavons-nous les mains », exhorte-t-il alors que dans plusieurs pays la colère monte contre ces mesures.

16h10. Les téléconsultations remboursées jusqu'à fin 2022. En vigueur depuis mars, la « prise en charge intégrale » des téléconsultations par l'Assurance maladie sera prolongée « pendant deux ans », selon le projet de budget de la Sécu pour 2021 que le gouvernement a présenté mardi. Le provisoire s'inscrit dans la durée : décidé pendant l'état d'urgence sanitaire, pour pallier la fermeture des cabinets médicaux, le remboursement des téléconsultations à 100 % par la sécurité sociale avait déjà été prorogé jusqu'au 31 décembre 2020 « au plus tard ».

15h55. Benalla est sorti de l'hôpital. L'ancien chargé de mission à l'Elysée, qui avait été placé mardi dernier en réanimation après avoir contracté le coronavirus, va mieux. Comme nous vous l'avions révélé, Alexandre Benalla, âgé de 29 ans, avait été transporté par le SAMU et les pompiers au service réanimation de l'hôpital Cochin, pour une « aggravation » de son état de santé, étant positif au Covid-19.

15h35. Récit de vies bouleversées par l'épidémie. En quelques mois, l'épidémie de coronavirus a fait plus d'un million de morts, entraînant l'humanité dans une profonde crise sanitaire et économique. Au-delà de ce chiffre symbolique, des existences ont basculé à cause du Covid-19, en France, aux Etats-Unis, en Chine ou en Argentine. Voici les témoignages de Stéphanie, Rania, Rafa et les autres à lire ici.

15h15. L'Espagne prolonge son chômage partiel. Gouvernement, patronat et syndicats espagnols viennent de trouver un accord pour prolonger jusqu'à fin janvier le financement public des plans de chômage partiel, malgré son lourd impact sur les finances publiques. « Le chômage partiel pourra continuer à être l'alternative aux licenciements », s'est félicité dans un tweet le secrétaire général du syndicat Commissions ouvrières, Unai Sordo. C'est la deuxième fois que le gouvernement prolonge ce mécanisme entré en vigueur en avril. Il devait prendre fin le 30 septembre.

14h50. Boris Johnson en forme. Le Premier ministre britannique Boris Johnson, qui a été gravement malade du Covid-19, a affirmé se sentir « plus en forme » après avoir suivi un régime à la suite de son hospitalisation. « Lorsque vous avez atteint un poids d'environ 111 kg, comme je l'ai atteint, pour environ 1,78 mètre, c'est probablement une bonne idée de perdre du poids, c'est ce que j'ai fait. Et je me sens beaucoup mieux », a-t-il déclaré.

14h35. Baisse de l'inflation sur an en Allemagne. L'inflation en Allemagne a reculé plus que prévu en septembre. Selon l'institut fédéral de la statistique, les prix à la consommation ont baissé de 0,4 % par rapport au mois d'août. Par conséquent, l'inflation allemande s'éloigne un peu plus de l'objectif de la Banque centrale européenne d'une hausse des prix légèrement inférieure à 2 % par an.

14h15. L'application de traçage « Coronalert » téléchargeable dès demain en Belgique. L'application de traçage numérique des contacts arrive en Belgique. Elle permettra d'alerter anonymement toute personne l'ayant téléchargée sur son smartphone si elle a été en contact avec une autre personne positive au Covid-19. L'application sera disponible gratuitement pour le grand public via iOS ou Android.

14 heures. La Deutsche Bank accorde un prêt avec en garantie du parmesan. La banque allemande a accordé à la société italienne Ambrosi, un producteur de fromage Lombardie un prêt de 27,5 millions d'euros avec comme garantie bancaire un stock de 125 000 fromages parmesan et Grana Padano. Selon le site Handelsblatt, ces fromages sont valorisés entre 550 et 740 euros l'unité. En attendant, ce prêt va servir à l'entreprise de passer la crise et de construire une nouvelle usine.

13h50. 1 005 981 morts dans le monde. Depuis l'apparition de la maladie fin décembre, plus de 33 415 720 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués. 23 006 200 personnes sont aujourd'hui considérées comme guéries. Selon le dernier pointage, 3 917 nouveaux décès et 267 743 nouveaux cas ont été recensés, lundi, dans le monde.

13h40. Les recettes du film Tenet décevantes. C'est l'un des rares blockbusters hollywoodiens à avoir été lancé pendant la crise. En de cinq semaines d'exploitation, le film a généré 285 millions de dollars de recettes à travers le monde, selon les derniers chiffres de Box-Office Mojo. Sauf que cette production a été estimé à 400 millions de dollars. Donc, le seuil de rentabilité est loin d'être atteint. Même si la carrière du film est loin d'être terminée, les producteurs pourraient être tentés de retarder de plusieurs mois certains films. Disney a déjà annoncé le report de plusieurs mois de ses films « Black Widow », « West Side Story », ou « Mort sur le Nil ». Le prochain James Bond, « Mourir peut attendre » est lui toujours prévu le 11 novembre en France.

13h30. Le déficit de la Sécurité sociale devrait atteindre 44,4 milliards d'euros en 2020. Ce trou record est lié aux dépenses exceptionnelles engendrées par la crise du coronavirus et une rentrée moins importante de recettes résultant de la mise à l'arrêt d'une partie de l'économie. Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) de 2021, affiche toutefois un déficit moindre qu'anticipé en juin grâce à une reprise de l'économie plus robuste que prévue pendant l'été. Les prévisions tablaient sur un besoin de financement de près de 52 milliards d'euros pour l'année en cours.

13h20. Toujours plus de cas en Russie. La Russie a enregistré mardi 8 232 nouveaux cas de contamination, ce qui porte le total à 1 167 805 depuis le début de l'épidémie. Les autorités sanitaires russes ont également recensé 160 décès supplémentaires au cours des 24 dernières heures. Le bilan s'élève désormais à 20 545 morts.

13h15. Les syndicats de Renault rejettent le projet de restructuration et ses 15 000 suppressions de postes. Le plan du constructeur automobile français pour sortir du rouge qui prévoit plus de 2 milliards d'euros d'économies sur trois ans avec la fermeture du site de recyclage de Choisy-le-Roi (Val-de-Marne), la fin de l'assemblage de voitures à Flins (Yvelines) et 15 000 suppressions d'emplois dans le monde, dont 4 600 en France a été rejeté par l'ensemble des syndicats. Si l'avis des syndicats ne revêt qu'un caractère consultatif, il tombe mal pour le nouveau directeur général Luca de Meo.

13h05. Couvre-feu dans les bars et restaurants en Irlande du Nord. L'Irlande du Nord a décidé à partir de mercredi de fermer à 23 heures les bars et restaurants. Une mesure qui s'inscrit dans la foulée de mesures similaires controversées dans le reste du Royaume-Uni. « Socialiser plus tard dans la soirée augmente le risque de propagation du virus car les gens respectent moins strictement les règles après avoir consommé de l'alcool, dans des lieux où ils ont l'habitude de se mélanger librement », a justifié la Première ministre nord-irlandaise Arlene Foster.

12h50. De Macron aux étudiants, à distance. « Jamais dans l'histoire contemporaine nous n'avons demandé tant de sacrifices à notre jeunesse pour résister tous ensemble et protéger les plus fragiles, en particulier les plus anciens », a estimé Emmanuel Macron lors d'une conférence à l'université de Vilnius. « Je considère que dans les prochaines semaines, les prochains mois, les prochaines années, nous avons à l'égard de la jeunesse et en particulier des étudiants et étudiantes une responsabilité immense pour vous aider à inventer ce fameux monde d'après dont on a tant parlé, parce que ce sera long ».

12h30. Rentrée des classes présentielle cette semaine à New York. Les enfants des écoles primaires de New York dont les parents ont opté pour l'école en classe, reprennent ce mardi. Le plan d'apprentissage mixte de la ville prévoit que les élèves passent une partie de la semaine à l'école et le reste à la maison avec des cours en ligne. A New York, premier épicentre américain de l'épidémie, les écoles étaient fermées depuis mars.

12h15. Et les autres ? « D'autres secteurs sont aussi très inquiets, l'événementiel par exemple, je les recevrai au ministère la semaine prochaine », annonce encore Bruno Le Maire. « Je pense aux salles de sport, aux traiteurs qui emploient plus de 20 salariés… » « Vous le voyez avec le Premier ministre soutien massif au secteur de l'hôtellerie, des cafés, des restaurants, qui font partie de notre vie quotidienne », conclut-il.

12h16. Une annonce pour les bars. Le chômage partiel « à 100 % » est prolongé jusqu'au 31 décembre pour le secteur de l'hôtellerie-restauration, annonce le ministre de l'Économie Bruno Le Maire. C'était déjà le cas pour le secteur du tourisme.

12h10. En quittant Matignon. Le plafond du fonds de solidarité va passer à 10 000 € (contre 1 500 € auparavant) pour les restaurants, cafés et hôtels, confirme le ministre de l'Économie Bruno Le Maire en sortant de Matignon.

12 heures. Comment le fret a sauvé Ethiopian airlines. 360 vols cargo transportant des équipements de protection contre le Covid ont été acheminés dans plus de 80 pays. 25 appareils ont été transformés très rapidement en avions-cargos pour assurer le transport de marchandises. Dans 20 autres, les sièges ont été gardés et les ceintures sécurisaient les colis. « Nous avons été très rapides, très flexibles et agiles pour déplacer nos forces et nos ressources sur le fret », a expliqué à l'AFP le PDG de la compagnie Tewolde Gebremariam. De sources diplomatiques, le Premier ministre Abiy Ahmed n'a pas hésité non plus à promouvoir les services de fret de la compagnie nationale lors de ses entretiens téléphoniques avec des dirigeants étrangers.

11h45. La Suède, toujours aussi iconoclaste. La Suède, qui parie depuis le début de l'épidémie sur l'immunité collective, va assouplir la règle de 50 participants pouvant se réunir en public pour quelques exceptions. À partir du 8 octobre, les restaurants pourront accueillir plus de personnes à condition qu'elles soient assises. Et à partir du 15 octobre, sans doute, jusqu'à 500 personnes pourront assister à des matchs de football, des concerts et des pièces de théâtre, à condition d'être assises à 1 m des autres au moins.

11h35. Castex s'engage à ne « pas laisser tomber » les bistros. « On ne vous laissera pas tomber. Nous avons besoin de vous. Le pays a besoin de vous », voilà ce qu'a dit, selon son propre compte Twitter, Jean Castex aux restaurateurs et aux hôteliers, qu'il a reçus ce matin à Matignon.

11h20. Des vaccins à 3 $ pour les pays pauvres. Cent millions de doses supplémentaires de futurs vaccins contre le covid-19 ont été réservées pour les pays pauvres. C'est l'Alliance pour les vaccins (Gavi) et la Fondation Bill&Melinda Gates qui financent ce programme, sous l'égide de l'OMS. Les vaccins seront vendus à un prix maximal de 3 $ par dose, avec la possibilité d'en obtenir plus.

11h15. Le chef Etchebest appelle à manifester. Philippe Etchebest, la carrure de « Cauchemar en cuisine », chef étoilé à Bordeaux, appelle les cafetiers et restaurateurs à manifester vendredi à 11h45 devant leurs établissements en arborant un brassard noir. Le pourquoi de son mot d'ordre à lire en détail ici.

11 heures. Agenda. C'est à 15 heures que le tribunal administratif de Marseille examine le recours en référé-liberté contre l'arrêté fermant bars et restaurants à Aix et Marseille.

10h45. Le 2e déconfinement en Israël sera « lent ». « Il n'y a aucune chance pour que dans 10 jours nous levions tout et disions que tout est terminé, que tout va bien », a affirmé le ministre Yuli Edelstein sur la radio publique Kan, alors qu'Israël a procédé le 18 septembre à un 2e confinement pour enrayer la deuxième vague épidémique sur son sol. Plus de 8 200 nouveaux cas ont été enregistrés vendredi. Au printemps, le gouvernement avait rapidement levé les restrictions afin de remettre l'économie sur les rails. « Je le dis ici et maintenant, et aucune pression ne changera les choses. L'ouverture de l'économie et de nos vies sera graduelle et lente », a encore déclaré Yuli Edelstein.

10h30. Le rendez-vous a commencé. Les représentants de la branche HCR, hôtels, cafés et restaurants, sont avec le Premier ministre Jean Castex.

10h15. Moscou prolonge les congés scolaires. Le maire de Moscou Sergueï Sobianine va prolonger d'une semaine les vacances scolaires pour endiguer la propagation de coronavirus. Elles débutent lundi pour une semaine, et vont en fait s'achever le 18 octobre. Le but est « d'éviter des contacts de trop et ne pas exposer les enfants aux risques des maladies ».

9h59. Jean Castex reçoit les représentants de la restauration et de l'hôtellerie. Le Premier ministre rencontre ce mardi à 10 heures l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (Umih), le Groupement national des indépendants de l'hôtellerie, le Groupement national de chaînes hôtelières ainsi que le Syndicat national de la restauration thématique et commerciale.

9h45. Le recours contre la fermeture des bars et restaurants à Marseille et Aix examiné ce mardi. Ce recours a été déposé auprès du tribunal administratif de Marseille par le président de la région Provence-Alpes-Côte D'Azur, Renaud Muselier.

9h32. Un navire de croisière avec à bord des porteurs du coronavirus accoste à Athènes. Le premier bateau de croisière à revenir en Grèce depuis le confinement a accosté au port du Pirée à Athènes tôt ce mardi matin, après la découverte à bord d'une douzaine de contaminations au coronavirus, annonce l'agence de presse grecque ANA.

Le navire Mein Schiff 6, battant pavillon maltais et opérant pour le géant allemand du tourisme TUI, transporte 922 passagers et 666 membres d'équipage. Personne n'est pour l'instant autorisé à débarquer, alors que des personnels de l'agence publique de santé publique sont montés à bord pour procéder à des tests.

9h17. Le moral des ménages reste stable en septembre. Le moral des ménages est resté stable en France au mois de septembre, leur confiance dans leur situation financière future dépassant la moyenne de longue période pour la première fois depuis février, selon l'enquête mensuelle de l'Insee publiée ce mardi.

8h51. « Cette maladie n'est pas une maladie comme les autres », reconnaît Bruno Le Maire qui a été lui-même contaminé dernièrement. « J'ai été confronté à cette maladie, confiné 8 jours » explique le ministre de l'Économie. « Je courais 35 km par semaine et aujourd'hui je ne peux plus courir… cette maladie n'est pas anodine », concède Bruno Le Maire.

8h40. « Nous allons arriver à vaincre cette crise, à relancer l'économie, mais cela prendra au moins deux ans », affirme Bruno Le Maire sur France Inter.

8h34. « Nous ne vous laissons pas tomber » lance Bruno Le Maire aux restaurateurs. « Les restaurateurs vont pouvoir avoir accès au fonds de solidarité que l'on va déplafonner jusqu'à 10 000 € au lieu de 1 500 € actuellement », précise le ministre de l'Économie. Au total, trois milliards seront mis sur la table pour soutenir la profession.

8h30. « La France peut sortir de la crise avec un modèle plus juste, plus respectueux de l'environnement », explique le ministre de l'Économie.

8h28. « Notre budget est un budget de protection car beaucoup de restaurateurs, de chefs d'entreprise et de salariés sont inquiets », souligne Bruno Le Maire sur France Inter.

8h26. L es DRH tirent la sonnette d'alarme sur les contaminations non déclarées. Les directeurs de ressources humaines craignent que les salariés cachent leur contamination au coronavirus pour éviter une baisse de leur rémunération quand ils sont placés en arrêt maladie. À lire ici.

8h12. L'Inde franchit la barre des six millions de cas. Avec près de 100 000 décès, l'Inde, qui compte 1,3 milliard d'habitants, enregistre un taux de décès bien inférieur à ceux aux Etats-Unis et au Brésil.

7h59. Le budget 2021 de la Sécu toujours plombé par le Covid. Le Covid-19 n'a pas fini de peser sur la Sécu : après un déficit record de 44,7 Mds€ cette année, une perte de 25,5 milliards est attendue en 2021, dans le projet de budget que le gouvernement doit dévoiler ce mardi. Plongée dans des abysses insondés à cause du confinement et de la récession, la Sécurité sociale s'apprête à passer encore une année en apnée.

7h45. Ruée mondiale sur les tests rapides. Le développement des tests rapides pour détecter le Covid-19 déclenche une ruée mondiale : Donald Trump en a annoncé la distribution de 150 millions aux Etats-Unis et l'OMS en a promis 120 millions aux pays pauvres, mais à condition de trouver les fonds.

Alors que la pandémie a fait plus d'un million de morts dans le monde, de nombreux experts en santé publique militent depuis des mois pour l'utilisation de ces tests dits antigéniques, peu coûteux, comparables aux tests de grossesse et dont le résultat s'obtient en 15 minutes, contre plusieurs jours pour un test classique. S'ils sont généralement moins précis, ces tests rapides peuvent amplement suffire, en particulier pendant un pic de contagiosité, au moment où il est crucial d'isoler les cas positifs. Ils permettraient ainsi de multiplier les volumes de tests afin de mieux détecter la propagation du coronavirus.

7h34. La Fête des récoltes bouleversée en Corée. Cette année ne sera cependant pas comme les autres. La faute au coronavirus qui a amené les autorités à demander à la population de rester chez elle pour ne pas contribuer à la propagation de la maladie. Les habitants redoutent une arrivée massive de jeunes des grandes villes susceptibles d'être porteurs de la maladie.

7h18. En Argentine, les restrictions anti-Covid ravivent la polarisation politique. Une épidémie de Covid-19 qui ne faiblit pas malgré plus de six mois de restrictions drastiques, une profonde crise économique qui s'aggrave : la situation en Argentine alimente une polarisation politique toujours plus aiguë.

D'un côté, des manifestants qui s'insurgent contre les mesures sanitaires mises en place par le gouvernement du président de centre-gauche Alberto Fernandez, accusé de « détruire » le pays. De l'autre, des partisans du gouvernement qui s'indignent de l'« irresponsabilité » de l'opposition qui encourage ces manifestations en pleine pandémie de coronavirus, dont la courbe ne faiblit pas malgré un confinement national décrété dès le 20 mars.

7h05. Flambée de violences conjugales en Albanie. Les violences domestiques, fréquentes dans ce pays des Balkans où le patriarcat règne en maître depuis des siècles, s'aggravent avec la crise sanitaire.

Dans ce pays pauvre de 2,8 millions d'habitants, longtemps coupé par une dictature communiste de toute ouverture sur le monde et les évolutions sociétales, les femmes sont maintenues dans un rôle de sujétion et de dépendance économique envers les hommes.

Selon un rapport de l'ONU de 2019, près d'une Albanaise sur deux a été victime de violences domestiques au cours de sa vie, contre près d'un tiers de femmes dans le monde. Mais avec la crise sanitaire, le nombre de victimes de violences conjugales a considérablement augmenté.

6h50. Montréal et Québec passent en « alerte rouge » pendant 28 jours. Les bars, restaurants, cinémas, musées et bibliothèques notamment seront fermés du 1er au 28 octobre dans trois régions dont la métropole Montréal et la capitale Québec, passées au seuil d'alerte rouge.

6h45. 1 246 clusters sont en cours d'investigation en France, et 60 départements sont en situation de vulnérabilité élevée.

6h35. Le taux de positivité continue sa hausse, à 7,5 %. 4 070 nouveaux cas ont été détectés selon Santé publique France. Au total, 4 069 personnes ont été hospitalisées ces sept derniers jours, dont 780 en réanimation.

6h25. En France, 81 personnes sont décédées ces dernières 24 heures, annonce Santé Publique France. Depuis le début de l'épidémie, au moins 31 808 personnes sont mortes pour des causes liées au coronavirus.

Covid-19 : le taux de positivité des tests atteint désormais les 7,6 %

6h15. À Paris, lundi à 22 heures, une dernière gorgée (amère) avant la fermeture des bars. Comme au Corcoran's, un pub irlandais des Grands boulevards, les bars de la capitale et de la petite couronne se plient depuis lundi soir à la fermeture à 22 heures. Une mesure destinée à ralentir l'épidémie de Covid-19 mais critiquée. Découvrez notre reportage.

VIDÉO. À Marseille et en Guadeloupe, les restaurants ferment pour 15 jours