Coronavirus : les contaminations d’élèves et de profs sont «maîtrisées», selon Blanquer

Le ministre de l’Education nationale a exclu d’opter pour l’enseignement à distance au collège pour lutter contre l’épidémie.

 Selon Jean-Michel Blanquer, le nombre des cas de contamination chez les élèves et le personnel de l’Education nationale est « maîtrisé ».
Selon Jean-Michel Blanquer, le nombre des cas de contamination chez les élèves et le personnel de l’Education nationale est « maîtrisé ».  AFP

« Aujourd'hui vendredi, on est à 3 528 élèves qui ont un test positif et 1 165 personnels », a détaillé Jean-Michel Blanquer sur RTL en ajoutant : c'est un chiffre « maîtrisé » en le rapportant aux 12 millions d'élèves et au million de personnels que compte l'Education nationale.

Selon lui, les contaminations recensées au sein du système éducatif restent « en dessous des proportions qu'on rencontre dans le reste de la population ».

Dans ces conditions, le ministre veut « éviter à tout prix » de fermer les lycées où le protocole sanitaire va désormais être renforcé avec davantage de cours à distance mais à condition de conserver au moins 50 % d'enseignement en présentiel pour chaque élève. En outre, les épreuves du bac seront aussi chamboulées.

En revanche, M. Blanquer a exclu une telle évolution au collège, qui « reste organisé en 100 % présence ». « La situation du collège est très différente de celle du lycée », a expliqué. Selon lui, dans ces établissements, il est « plus facile » de maintenir les élèves dans une seule classe, car ils n'ont pas d'enseignements de spécialité. En outre, les élèves sont également « plus jeunes » et posent selon lui « moins de problèmes de contaminations ». La densité des collèges est aussi « en général moins forte » que celle des lycées.

Pour le personnel, le ministre de l'Education nationale a affirmé travailler « avec les autorités de santé pour que les personnels soient « plus testés ».

VIDÉO. Véran : « Une 2e vague plus haute et plus longue » en cas de confinement mal respecté