Covid-19 : 1417 malades en réanimation, en légère progression

En France, 10 489 personnes ont été contaminées en 24 heures. Le taux de positivité des tests atteint 9%.

 Pour l'Agence régionale de santé,  il faut éviter que les hôpitaux, particulièrement les services de réanimation, soient débordés par un afflux massif de patients. (Ilustration)
Pour l'Agence régionale de santé, il faut éviter que les hôpitaux, particulièrement les services de réanimation, soient débordés par un afflux massif de patients. (Ilustration) LP/Philippe de POULPIQUET.

L'essentiel

>> Revivez les événements de ce mardi 6 octobre 2020

22 heures. C'est la fin de ce direct, merci de l'avoir suivi !

21h36. Trump met fin aux négociations avec les démocrates sur un plan d'aide pour faire face au Covid-19. L'administration Trump et le Congrès tentaient depuis plus de deux mois de se mettre d'accord sur un nouveau plan d'aide pour les ménages et les entreprises mais les négociations achoppaient sur le montant. « J'ai demandé à mes représentants d'arrêter de négocier jusqu'à après les élections », a tweeté le président américain, accusant la cheffe des démocrates au Congrès Nancy Pelosi de ne pas négocier « de bonne foi ». Ce coup de tonnerre a fait chuter Wall Street, à moins d'une heure de la clôture.

21h20. «Bars fermés, restos ouverts» : pourquoi c'est plus compliqué que ça. À Paris comme à Marseille, on peine à saisir quels établissements sont autorisés à ouvrir leurs portes, au lendemain du durcissement des mesures contre le Covid-19. Notre article pour y voir plus clair.

21 heures. En France, 10 489 personnes ont été contaminées en 24 heures. Le taux de positivité des tests atteint 9%.

20h50. En Roumanie, des policiers en civil pour faire respecter le port du masque. « Nous avons remarqué que certaines personnes ne portent un masque que lorsqu'elles voient nos agents », a déploré un porte-parole de la police devant des journalistes. En Roumanie, le port du masque est actuellement obligatoire dans les lieux publics fermés et dans les espaces extérieurs fortement fréquentés. Plus de 600 patients sont actuellement placés en soins intensifs dans le pays, qui enregistrait mardi officiellement plus de 2 100 nouveaux cas de contamination au nouveau coronavirus.

20h40. Facebook et Twitter tapent sur les doigts de Donald Trump. Le président américain qui a déclaré que le Covid-19 s'apparentait à une « grippe saisonnière » et estimé qu'il était est « beaucoup moins mortel » chez certaines personnes, a vu son message supprimé par Facebook. Twitter, de son côté, a simplement masqué le tweet avec un message expliquant qu'il enfreignait les règles du réseau sur « les informations trompeuses et potentiellement dangereuses liées au Covid-19 ».

20h25. 168 nouveaux patients atteints de la forme la plus grave de la maladie ont dû être admis dans un service de réanimation, selon le bilan quotidien de l'agence sanitaire Santé publique France. 65 personnes sont mortes du Covid ces dernières 24 heures, portant le total de décès depuis le début de l'épidémie à 32 364. Enfin, le nombre de malades du Covid-19 actuellement hospitalisés en réanimation en France a légèrement progressé mardi, à 1 417, soit 8 patients de plus que la veille, selon les chiffres officiels.

20 heures. Couvre-feu à Berlin et Francfort. Dans la capitale allemande, la plupart des magasins ainsi que tous les restaurants et bars devront fermer de 23 heures à 6 heures du matin à partir de samedi et au moins jusqu'au 31 octobre. Les contacts sociaux sont restreints. Entre 23h et 6h du matin, les rassemblements en extérieur ne devront pas excéder cinq personnes ou alors des gens de deux ménages distincts. En journée, cette jauge reste fixée pour le moment à 50. En intérieur, 10 personnes au maximum pourront se retrouver au lieu des 25 prévues. Le nombre de nouvelles infections pour 100 000 habitants au cours des sept derniers jours atteint désormais 44,2 à Berlin. Seuls 3,1 % des lits en réanimations sont occupés par des malades du Covid-19. Francfort, la capitale économique de l'Allemagne, a décidé d'instaurer un couvre-feu d'ici vendredi et pour au moins une semaine entre 22h et 6h du matin pour les restaurants. La consommation d'alcool dans les lieux publics sera également interdite.

19h30. La Belgique serre la vis sur la vie sociale. Le gouvernement belge a annoncé de nouvelles restrictions sur la vie sociale et les rassemblements à compter de vendredi, notamment la fermeture des bars et cafés à 23 heures. Depuis huit jours, cet horaire de fermeture devait être respecté à Bruxelles. La mesure sera désormais étendue à tout le pays pour une durée d'un mois. Par ailleurs chaque individu ne sera autorisé à voir, sans masque, qu' «un maximum de trois personnes » (hors membres du foyer), contre cinq jusqu'ici.

19h20. Le chef d'état-major américain en quarantaine. Après le test positif au Covid-19 de l'amiral Ray numéro deux du corps des Garde-côtes, le général Mark Milley, chef d'état-major américain, s'est mis en quarantaine. Le Pentagone a annoncé que plusieurs responsables militaires s'étaient mis en quarantaine après l'annonce de l'amiral Ray.

19 heures. Trump ne présente « pas de symptôme » du Covid-19. C'est ce que déclare le docteur Sean Conley dans un communiqué. Au lendemain de son retour à la Maison Blanche, après trois jours d'hospitalisation, «il a passé une première nuit reposante chez lui, et aujourd'hui il ne présente aucun symptôme. Il continue globalement à aller très bien », précise-t-il.

18h50. Ile-de-France: plus de 40% des lits en réanimation occupés par des malades du Covid-19. Le taux d'occupation des lits en service de réanimation par des patients atteints de Covid-19 dans les hôpitaux d'Ile-de-France dépasse les 40%, indique l'Agence régionale de santé (ARS). Cela représente 449 personnes admises en services de réanimation, sur 2 393 patients Covid-19 hospitalisés dans les huit départements de la région et ses 12 millions d'habitants). Les indicateurs hospitaliers sont importants pour suivre l'évolution de l'épidémie, puisque le principal enjeu est d'éviter que les hôpitaux, particulièrement les services de réanimation, soient débordés par un afflux massif de patients.

18h40. Rugby : des présidents de club alertent de nouveau sur les restrictions de spectateurs. Des présidents de Top 14 (le championnat de France de rugby à XV) tirent de nouveau la sonnette d'alarme concernant les limitations de spectateurs, qui continuent de mettre à rude épreuve la santé financière des clubs. A la Paris la Défense Arena, fief du Racing 92, qui accueillait aussi des concerts avant la crise sanitaire, les pertes ont ainsi avoisiné entre 115 000 et 120 000 euros pour la demi-finale de Coupe d'Europe remportée contre le club anglais des Saracens, le 26 septembre devant un public clairsemé.

18h30. L'intubation en chirurgie serait moins risquée que ce qu'on craignait. Entourée de lourdes précautions pour éviter la transmission du Covid-19 aux soignants, l'intubation lors d'une opération -introduire puis retirer un tube respiratoire chez le patient sous anesthésie générale- serait en fait moins risquée que ce qu'on craignait, selon une étude britannique. «Il ne s'agit pas d'une procédure à haut risque », affirment les auteurs de ces travaux publiés dans Anesthesia, le journal de l'Association des anesthésistes. Cette recherche n'a pas été effectuée sur des patients atteints de Covid-19, pour des raisons de sécurité.

18h10. Le PIB français devrait stagner au quatrième trimestre. Selon l'Insee, avec la résurgence de l'épidémie, la reprise de l'économie française devrait être stoppée net au dernier trimestre de 2020, avec une stagnation du PIB (produit intérieur brut). L'institut confirme sa prévision d'une récession de 9% cette année.

18 heures. En France, le taux de chômage devrait grimper à 9,7% fin 2020 contre 8,1% fin 2019. C'est ce qu'annonce l'Insee (Institut national de la statistique et des études économiques). Cette hausse est la conséquence des suppressions d'emplois massives intervenues au premier semestre (715.000 emplois salariés) qui n'augmenteraient que très légèrement au second semestre pour atteindre 730 000 emplois salariés et 840 000 emplois au total.

17h45. Foot : le Portugais José Fonte positif au Covid-19. Le défenseur de Lille et international portugais José Fonte a été testé positif au coronavirus à la veille d'un match amical face à l'Espagne, annonce la Fédération portugaise de football (FPF). Le sélectionneur portugais Fernando Santos a fait appel au stoppeur de Grenade, Domingos Duarte. Le Portugal se mesurera dimanche aux Bleus au Stade de France pour le compte de la troisième journée de la Ligue des nations.

17h20. Réouverture des bars à Marseille ? La préfecture rétropédale. Les informations émanant ce mardi après-midi de la préfecture des Bouches-du-Rhône, concernant une éventuelle réouverture des bars ont été quelque peu contradictoires. « Cette réouverture ne sera possible qu'après la publication d'un arrêté préfectoral », nous a tout d'abord indiqué une première source au service de communication de la préfecture des Bouches-du-Rhône, en glissant toutefois que la signature du texte est « normalement imminente ». Soit pas forcément ce mardi, mais peut-être plus tard dans la semaine. Mais au milieu de l'après-midi, une autre source au sein de cette préfecture nous a finalement apporté une information contraire. « Nous sommes toujours en phase de concertation et d'autres réunions sont prévues, avant la signature d'un éventuel arrêté, s'il est signé », argue-t-elle. Selon elle, « la réouverture des bars fait partie de la clause de revoyure » qui dépendra notamment des données sanitaires à disposition de la préfecture.

17 heures. Aéronautique : 600 suppressions d'emplois chez le sous-traitant AAA. Au lieu des 719 suppressions de postes annoncées en juillet par le sous-traitant aéronautique AAA, il devrait y en avoir 119 de moins. La CFDT, 2e syndicat chez AAA, salue une avancée mais la juge insatisfaisante. La crise du Covid-19 touche l'ensemble du secteur aéronautique.

16h50. Foot : l' Ukraine avec un seul gardien pour le match amical contre la France. L'Ukraine ne dispose plus que d'un seul gardien de but disponible dans son effectif à la veille d'affronter la France à Saint-Denis en match amical, tous les autres ayant été testés positifs au coronavirus. Notre article est ici.

16h40. Cahier de suivi dans les restaurants et cafés : mode d'emploi. Les clients doivent remplir un formulaire depuis lundi à Paris, Aix et Marseille, trois villes dans en zone d'alerte maximale.

Covid-19 : 1417 malades en réanimation, en légère progression

16h25. Iran: plus de 4000 nouveaux cas de Covid-19 en 24h, un record. Les nouveaux cas de contamination au coronavirus ont dépassé pour la première fois en Iran la barre des 4000 en une journée. La veille les autorités sanitaires ont déploré lundi 235 décès supplémentaires dus au nouveau coronavirus en 24 heures, chiffre égalant le record de mortalité quotidienne établi fin juillet.

16h20. Pour Trump, le Covid-19 moins dangereux que la grippe. Critiqué depuis le début de la pandémie pour ses messages brouillons, ses approximations ou encore son manque d'empathie, le locataire de la Maison Blanche semble déterminé à ne pas changer de registre. « La grippe saisonnière arrive! », a-t-il tweeté pour son premier réveil à la Maison Blanche après trois jours à l'hôpital militaire de Walter Reed. « Allons-nous fermer notre pays? Non, nous avons appris à vivre avec, de la même manière que nous apprenons à vivre avec le Covid, qui, chez la plupart des gens, est beaucoup moins mortel! », ajoute-il ajouté, au mépris des chiffres. Le Covid-19 sera, en 2020, la troisième cause de décès aux Etats-Unis. Selon les autorités sanitaires américaines, la grippe saisonnière n'a jamais, au cours de la décennie écoulée, atteint le cap des 100 000 morts sur une année. Le nouveau coronavirus a provoqué cette année déjà 210 196 décès.

16h05. Des touristes encore plus rares dans Madrid bouclée. Des taxis à l'arrêt devant l'aéroport, de grandes places vides dans le centre: les touristes se font encore plus rares à Madrid, bouclée partiellement par les autorités pour freiner la pandémie. Depuis vendredi soir, entrer ou sortir de Madrid est interdit sauf pour des raisons de première nécessité comme aller travailler ou étudier par exemple. Et si le cas concret des touristes n'a pas été évoqué dans le décret du gouvernement, le ministère du Tourisme a confirmé à l'AFP que « les touristes ne peuvent pas passer la nuit dans les municipalités affectées (par les restrictions) mais peuvent y passer s'ils sont en transit ». Une situation « qui crée une forme de confusion » pour les voyageurs au moment où « le tourisme commençait à repartir », dénonce le.président de l'Association du secteur hôtelier de Madrid.

15h55. Royaume-Uni : plus d'un demi-million d'emplois menacés dans les pubs et restaurants. L'association des professionnels du secteur UKHospitality a réalisé une enquête il y a dix jours auprès de ses membres et « à ce moment-là le nombre de licenciements anticipé d'ici la fin de l'année était de 560 000 », déclare sa directrice Kate Nicholls, interrogée par la Commission du Trésor du Parlement britannique. Cette étude a été menée juste avant l'annonce de nouvelles restrictions avec la fermeture des bars et restaurants à 22 heures. « Nous anticipons un nombre bien plus élevé (de pertes d'emplois, ndlr) désormais, en raison des restrictions locales, des contraintes nationales concernant les événements, le travail à la maison, le couvre-feu, etc », avertit-elle. Notre article est ici.

15h25. Vaccin d'AstraZeneca : la Suisse examine une demande d'autorisation. L'autorité suisse du médicament, Swissmedic étudie la demande d'autorisation du vaccin contre le Covid-19 développé par AstraZeneca et l'université d'Oxford. C'est l'un des projets occidentaux les plus avancés, testé sur des dizaines de milliers de volontaires dans le monde. C'est le premier vaccin contre le Covid-19 que les autorités sanitaires suisses examinent. Cette procédure permet aux entreprises pharmaceutiques de déposer des demandes d'autorisation pour des médicaments, avant même que leur développement ne soit achevé. La décision peut ainsi intervenir plus rapidement.

15h15. L'Organisation mondiale du commerce pessimiste. L'OMC estime que le rebond sera bien plus faible qu'elle ne le pensait. Pour autant, le commerce mondial, une des principales victimes économiques de la pandémie est moins malade qu'initialement prévu. Elle juge que les échanges commerciaux internationaux vont baisser de « seulement » 9,2 % en volume cette année, là où en avril elle tablait plutôt sur une chute de 12,9 %. Mais pour 2021, elle table sur un rebond de 7,2 % là où elle imaginait presque 21,3 %.

15 heures. 70 élèves de l'école navale positifs au Covid-19. Soixante-dix élèves de l'Ecole navale de Lanvéoc, sur la presqu'île de Crozon (Finistère), ont été testés positifs au nouveau coronavirus fin septembre. « Nous avons eu le 23 septembre quatre cas parmi les élèves », explique le capitaine de vaisseau Bertrand Dumoulin, second de l'Ecole navale. Deux cents élèves vivant en internat ont été isolés dans leur chambre avant d'être testés au bout d'une semaine. Davantage de précisions dans notre article.

14h40. Pour le départ du Vendée globe, 9000 personnes autorisées. Environ 9000 personnes pourront assister le long du chenal au départ du 9e Vendée Globe aux Sables-d'Olonne (Vendée) le 8 novembre. Il faudra réserver à l'avance pour assister au coup d'envoi de cette course autour du monde à la voile en solitaire.

« On n'est pas sur un site, on est sur deux, même trois sites : vous avez La Chaume, vous avez en face les Sables-d'Olonne et vous avez le port de plaisance. On a une autorisation qui serait de 5000 sur la Chaume et de 4000 pour les Sables-d'Olonne, y compris le port de plaisance », explique Yves Auvinet, président du département de la Vendée et de la SAEM Vendée, société organisatrice de la course en solitaire autour du monde et sans escale. « C'est beaucoup beaucoup moins que d'habitude », ajoute-t-il, indiquant que le précédent Vendée Globe (2016-2017) a rassemblé en tout 2,25 millions de visiteurs de l'ouverture du village jusqu'à l'arrivée des skippers.

14h30. Une reprise « incertaine » et « inégale ». La directrice générale du FMI (Fonds monétaire international), Kristalina Georgieva, prévient que « tous les pays sont désormais confrontés à ce que j'appellerais la longue ascension, une ascension difficile qui sera longue, inégale et incertaine. Et sujette aux revers ».

14h20. Une lente reprise économique. La récession mondiale sera cette année un peu moins sévère que prévu, selon la directrice générale du FMI (Fonds monétaire international), Kristalina Georgieva. « Nous estimons maintenant que l'évolution des deuxième et troisième trimestres a été meilleure que prévu, ce qui a permis une légère révision à la hausse de nos prévisions », ajoute-t-elle.

14 heures. Plus de 35,5 millions de cas officiels. Officiellement ce sont plus de 35,5 millions de personnes qui ont été contaminées par le Covid-19, selon un dernier pointage. L'Organisation mondiale de la santé estime cependant que 10 % de la population mondiale, soit 760 millions de personnes, pourraient en fait avoir déjà contracté le virus, y compris de manière asymptomatique.

13h45. Les bars vont rouvrir à Aix et Marseille. L'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (Umih) des Bouches-du-Rhône avait annoncé lundi qu'à l'issue d'une réunion avec la préfecture du département, la décision de rouvrir les bars dans ces deux villes avait été validée. Si l'Umih a évoqué la date de ce mardi, la préfecture des Bouches-du-Rhône, qui confirme au Parisien cette décision, est plus floue : « hier, il y a bien eu une réunion entre le préfet et les représentants de l'Umih notamment, mais cette réouverture ne sera possible qu'après la publication d'un arrêté préfectoral », nous explique-t-on, sans préciser si ce texte sera signé ce mardi, ou plus tard dans la semaine.

13h35. Les autorités britanniques de santé vont rationner l'antiviral remdesivir. Les autorités britanniques ont annoncé que cet antiviral serait administré en priorité aux cas les plus graves de patients infectés par le COVID-19, en raison d'une demande croissante pour ce traitement développé par l'américain Gilead. Ce médicament permet aux patients de récupérer plus rapidement dans les cas graves. Mais l'augmentation des cas de COVID-19 et de patients hospitalisés pèsent sur les stocks britanniques de l'antiviral.

13h30. La Chine veut faire évaluer ses candidats vaccins par l'OMS. Pékin négocie actuellement avec l'Organisation mondiale de la santé (OMS) l'évaluation de ses vaccins contre le COVID-19 afin qu'ils puissent être utilisés hors de Chine. La procédure d'utilisation pour les situations d'urgence de l'OMS permet d'évaluer des vaccins et des traitements non homologués et accélérer leur disponibilité en cas d'urgence sanitaire. Quatre candidats vaccins chinois sont actuellement en phase finale d'essais cliniques.

13h25. La présidente de la Commission européenne met fin sa période de quarantaine. En dépit des recommandations de l'Union européenne (UE), Ursula von der Leyen a déclaré qu'elle mettrait fin mardi soir à sa quarantaine, soit une semaine après avoir été en contact avec une personne testée positive au COVID-19. La présidente de la Commission européenne, médecin de formation, a choisi de se conformer aux règles d'isolement récemment assouplies en Belgique, ignorant les recommandations les plus strictes de l'autorité de santé de l'UE, qui préconise 14 jours de mise à l'isolement.

13h15. Biontech-Pfizer soumet ses essais au régulateur européen. L'alliance germano-américaine Biontech- Pfizer, l'un des laboratoires les plus avancés dans le développement d'un candidat vaccin contre le Covid-19, a annoncé avoir soumis ses essais à l'approbation de l'Agence européenne du médicament. Pour cet examen par le régulateur européen, une procédure accélérée, dite d' « évaluation continue », a été privilégiée en vue de réduire les délais avant une éventuelle mise sur le marché. Biontech et Pfizer développent depuis plusieurs mois leur projet de vaccin, entré fin juillet dans une phase d'essais cliniques à grande échelle. Début juillet, ils avaient fait état de résultats préliminaires positifs.

13 heures. « Tout ce que l'on dit lors du Ségur de la Santé sera appliqué le plus vite possible », promet Emmanuel Macron.

12h55. Macron : « Il faut changer l'organisation » de l'hôpital. « C'est pas une question de moyens, c'est une question d'organisation », lance le président de la République Emmanuel Macron, devant l'hôpital Rothschild à Paris, interpellé par des soignants sur la gestion du Covid-19 à l'hôpital. « On va tous y arriver, je ne veux pas laisser tomber l'hôpital », ajoute le chef de l'Etat.

12h41. Castex saisi par les syndicats à propos du décret maladie professionnelle. Les numéros un de la CGT, FO, CFE-CGC et CFTC ont écrit au Premier ministre Jean Castex pour réclamer une modification du dispositif de reconnaissance du Covid-19 en maladie professionnelle, qui s'apparente à « un parcours du combattant ». Le décret du 14 septembre « censé permettre la reconnaissance de cette pathologie ne répond ni au respect des procédures, ni à la réalité de la situation et des engagements », écrivent Philippe Martinez (CGT), Yves Veyrier (Force ouvrière), François Hommeril (CFE-CGC) et Cyril Chabanier (CFTC) dans cette lettre datée du 30 septembre.

12h30. Les transports publics ne sont pas un lieu de contamination, selon Djebbari. Les mesures prises dans les transports en commun, en particulier le port du masque obligatoire, sont efficaces pour éviter la propagation du coronavirus, assure le ministre délégué aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari. Un « protocole sanitaire extrêmement strict » a été mis en place dans les transports publics depuis le début du déconfinement le 11 mai, et « il est solide », explique le ministre sur RMC. Les véhicules sont notamment nettoyés plusieurs fois par jour avec des produits virucides et le port du masque est obligatoire, a-t-il souligné. « Les transports en commun ne sont pas un lieu de contamination particulier », a martelé le ministre.

12h23. France Inter généralise le port du masque dans ses studios. La directrice de France Inter a demandé à toutes les personnes intervenant sur l'antenne de la radio de porter un masque chirurgical, en raison de l'accélération de l'épidémie de Covid-19. Dans un message aux salariés envoyé lundi soir, la directrice de la radio publique Laurence Bloch a annoncé, qu'« en ce moment d'accélération de l'épidémie de Covid-19 », devoir prendre « des mesures plus drastiques », et a demandé « à tous les gens de l'antenne de porter un masque chirurgical en studio […] quel que soit le format de leur intervention ». Les invités sont priés eux aussi de venir systématiquement masqués.

11h55. Jauge à 50 % à l'Assemblée nationale. La présence des députés au Palais Bourbon doit être limitée à 50 %, à la fois en séance et en commission, en raison du passage de Paris en alerte maximale face à la progression de l'épidémie de Covid-19. Les députés peuvent recourir aux délégations de vote.

11h35. L'Italie envisage de rendre le port du masque obligatoire en extérieur. Roberto Speranza, le ministre de la Santé en Italie a déclaré qu'il envisageait de généraliser le port du masque à l'extérieur pour lutter contre l'épidémie.

11h30. L'ONU demande de libérer les prisonniers politiques en Iran. « Il est particulièrement important" que l'Iran, pays le plus touché par le Covid-19 dans la région, libère ses détenus politiques au moment où le coronavirus circule dans ses prisons » a estimé Michelle Bachelet, la Haute-Commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme. Selon l'ONU, les pénuries d'eau, de produits d'hygiène et de désinfectant, l'insuffisance des équipements de protection et des kits de dépistage ainsi que des soins médicaux inadéquats et le manque d'espaces d'isolement ont entraîné la propagation du virus parmi les détenus en Iran en causant un grand nombre de décès.

11h20. La patronne de la Banque centrale européenne inquiète sur la relance économique. Christine Lagarde craint qu'une deuxième vague de la pandémie retarde le rebond économique « Nous craignons désormais que les mesures de confinement qui doivent être prises par les autorités aient un impact sur cette reprise » a-t-elle expliqué lors d'une conférence du Wall Street Journal. Les experts espéraient une reprise rapide en V. « Nous craignons que la deuxième branche du V soit un peu plus tremblante », a-t-elle ajouté.

11h10. La maire de Marseille ne veut pas de « guerre »" avec Paris. Selon l'entourage de la maire de Marseille, Michèle Rubirola, la création d'une « commission technique de travail » sur le Covid-19 n'est pas dans une logique de « guerre » avec Paris. Une précision qui intervient au lendemain de déclarations polémiques de Samia Ghali, l'adjointe au maire.

10h45. L'industrie automobile en Allemagne retrouve son niveau d'avant crise en août. Pilier du secteur industriel en Allemagne, l'industrie automobile en Allemagne a retrouvé son niveau d'avant-crise en hausse de + 0,3 % par rapport à février. Les commandes sont tirées par les pays de la zone euro en hausse de 14,6 %, contre 1,5 % pour les pays tiers.

10h15. Une variante plus dangereuse du virus arrive en France, selon le professeur Didier Raoult. Sur CNews, Didier Raoult a affirmé qu'une nouvelle variante du virus est en train de toucher la France et « qu'elle semble plus dangereuse que la première. » Ses propos sont souvent critiqués par certains de ses confrères. Il y a une semaine, il avait dénoncé les mesures prises par le gouvernement pour Marseille estimant que dans cette ville « la décrue continuait ».

10h05. Les cas d'infection repartent à la hausse à Tokyo. Les autorités de la capitale japonaise ont recensé 177 nouveaux cas de coronavirus alors que la veille leur nombre était passé sous le seuil symbolique des 100.

10 heures. L'élection présidentielle va se jouer sur la gestion de la crise du Covid, selon Raffarin. Pour l'ancien Premier ministre, « ce quinquennat sera hélas celui de la Covid » explique-t-il sur LCI en ajoutant : « sur le plan politique, je vois beaucoup de gens qui s'agitent sur la présidentielle, mais la présidentielle se jouera sur un dossier, la gestion de la Covid. »

9h45. Les ventes sur Internet ont progressé de plus de 5 % au second trimestre 2020. Selon la FEVAD, cette croissance globale est très contrastée en fonction de la nature des achats avec un net recul des services en partie compensé par une forte augmentation des ventes de produits. Au cours du second trimestre, les sites de vente sur Internet, tous produits et services confondus, ont enregistré 408 millions de transactions en ligne, pour un chiffre d'affaires de 25,9 milliards. Le nombre de sites marchands actifs continue également de progresser avec plus de 202 000 sites marchands recensés, soit 11 000 de plus sur un an.

9h25. Les transports publics ne sont pas un lieu de contamination, assure Djebbari. Les mesures prises dans les transports en commun, en particulier le port du masque obligatoire, sont efficaces pour éviter la propagation du coronavirus, a assuré le ministre délégué aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari sur RMC. Selon lui, le « protocole sanitaire extrêmement strict » mis en place dans les transports publics depuis le début du déconfinement est « solide ».

9h20. Les commandes à l'industrie allemande ont augmenté de 4,5 % en août. Selon les données publiées par l'Office fédéral de la statistique, cette hausse est bien supérieure à ce qui était attendu. Les commandes domestiques ont augmenté de 1,7 % pendant le mois d'août alors que celles provenant de l'étranger ont augmenté de 6,5 %.

9h10. Un nouveau seuil du fonds de solidarité pour les patrons de bars et restaurants. Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie a reconnu sur France Info que les patrons de bars et de restaurants « prennent très cher ». Il a promis que le seuil du fonds de solidarité serait relevé. Ce dispositif permet actuellement à une entreprise comptant jusqu'à 20 salariés de toucher jusqu'à 10 000 euros par mois.

8h55. L'OMS Europe appelle à combattre la lassitude

croissante liée au Covid-19. L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a appelé les gouvernements à combattre la lassitude croissante des populations face à la pandémie de nouveau coronavirus et aux mesures de restrictions engagées, qui atteint 60 % par endroits. « Sur la base des données d'enquête agrégées des pays de la région, nous pouvons constater, sans surprise, que la lassitude des personnes interrogées augmente […], on estime aujourd'hui qu'elle a atteint plus de 60 % dans certains cas », a indiqué l'OMS. Pour contrer cette « fatigue », les autorités doivent écouter les publics et créer avec eux les réponses pour continuer à lutter contre la pandémie, selon l'OMS.

8h20. 6,7 millions de cas déclarés en Inde depuis le début de l'épidémie. Selon les dernières données officielles, l'Inde a recensé près de 61 300 cas de plus en 24 heures et 884 décès.

8h05. Plus d'une personne en grande précarité sur deux infectée au Covid-19 en Ile-de-France. Selon une étude de Médecins Sans Frontières, plus d'une personne en grande précarité sur deux, pour l'essentiel des migrants, a été infectée au Covid-19 en Ile-de-France. L'ONG s'inquiète de ces « prévalences particulièrement élevées ». Avec un taux de positivité de 55 % dans les centres d'hébergement, les distributions alimentaires ou les foyers de travailleurs où MSF a conduit des tests, « Il s'agit là de certaines des prévalences les plus élevées rapportées depuis le début de la pandémie », souligne le rapport.

7h55. Une moyenne de 2 309 contaminations par jour entre le 26 septembre et le 2 octobre en Belgique. Il s'agit d'une augmentation de 48 % par rapport à la période de sept jours précédente, selon les chiffres de l'Institut de santé publique Sciensano. Le nombre de décès quotidiens était de 10,3 en moyenne entre le 26 septembre et le 2 octobre.

7h40. Record de fréquentation en tonnage battu dans le Canal de Panama. Malgré la crise du coronavirus et de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine, le Canal de Panama a battu durant l'année fiscale 2020 son record de fréquentation en tonnage. Du 1er octobre 2019 au 30 septembre, ce sont 475,1 millions de tonnes qui ont transité par les quelque 80 km du canal, soit 1 % de plus que l'année antérieure. Environ 3,5 % du commerce mondial passe par cette voie interocéanique. Depuis le début, le trafic des navires de passagers, des méthaniers ou de véhicules a toutefois chuté de l'ordre de 20 %.

7h30. 10 % de la population mondiale touchée par le virus, selon l'OMS. Selon l'organisation internationale, environ 760 millions de personnes dans le monde auraient été contaminées dans l'épidémie de coronavirus. Un chiffre largement supérieur par rapport aux cas officiels de Covid-19, évalués par l'université Johns-Hopkins avec 35 millions de cas de contamination dans le monde. Selon l'OMS, les chiffres officiels sur la progression du coronavirus ne reflètent sans doute qu'une petite partie de la réalité. L'écart entre les deux estimations peut s'expliquer par le nombre de personnes asymptomatiques qui n'ont pas été testées ou par des estimations erronées de certains Etats.

7h20. Les prix du pétrole repartent à la hausse. Les investisseurs ont été rassurés par l'état de santé de Donald Trump. Les cours sont également soutenus par la fermeture de quatre gisements pétroliers en Norvège, plus gros exportateur d'or noir d'Europe de l'Ouest. Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre s'est établi à 41,29 dollars à Londres, en hausse de 5,1 %.

7 heures. Le Brésil recense 11 946 nouveaux cas. Selon les données gouvernementales, plus de 4,92 millions de cas ont été répertoriés dans le pays depuis le début de l'épidémie. Les autorités sanitaires ont par ailleurs signalé 323 décès supplémentaires, pour un total de 146 675 morts.

6h55. Réduction d'un tiers des effectifs chez Philippine Airlines. La compagnie aérienne va réduire ses effectifs d'un tiers avant la fin de l'année. « « L'effondrement de la demande en voyages et les restrictions persistantes sur la plupart des routes mondiales et intérieures ont rendu inévitable une réduction des dépenses », a expliqué la compagnie. Après huit mois de restrictions, la compagnie n'opère que 15 % de ses vols quotidiens habituels.

6h45. Le FMI débloque de nouveaux fonds pour 28 pays très pauvres. Le Fonds monétaire international a approuvé le versement d'une nouvelle aide d'urgence pour 28 pays parmi les plus pauvres du monde pour leur permettre d'alléger leur dette et de mieux faire face à l'impact de la pandémie de Covid-19. Cette annonce, qui fait suite à une mesure identique décrétée mi-avril pour 25 pays, doit aider ces pays à couvrir les remboursements de leur dette envers le FMI pendant les six prochains mois et « dégager leurs maigres ressources pour leurs efforts en matière d'urgence médicale et d'aide » face à la pandémie.

6h35. L'Irlande durcit également les mesures de prévention. Sans pour autant aller jusqu'au confinement demandé par les autorités de santé, le gouvernement a annoncé que les Irlandais ne devront pas quitter leur comté de résidence, que le télétravail va redevenir la norme et que les restaurants ne serviront qu'en extérieur, alors que les événements festifs en intérieur sont annulés et les services religieux doivent se tenir en ligne.

6h15. Le coronavirus favorise la montée de la cybercriminalité, selon Europol. Dans un communiqué, Europol estime que « les criminels ont rapidement exploité la pandémie pour attaquer les personnes vulnérables », alors que de plus en plus de personnes utilisent Internet. Europol a également constaté une « hausse importante » de la détection de matériel en ligne montrant des abus sexuels sur des enfants.

6h10. Très lourd bilan au Mexique. Le pays bat un record de nouvelles contaminations depuis le début de l'épidémie. 28 115 nouveaux cas ont été confirmés avec 2 789 décès supplémentaires. Au total, 789 780 cas et 81 877 morts ont été comptabilisés dans le pays depuis le début de l'épidémie.

6h05. 2 639 cas de plus en Allemagne. Au total, 303 258 cas ont été recensés dans le pays depuis le début de l'épidémie. Selon l'Institut Robert Koch (RKI) pour les maladies infectieuses, douze décès supplémentaires ont été signalés ce qui porte le total à 9 546 morts.

6 heures. Bonjour et bienvenue dans ce direct. Il vous permettra de suivre les derniers développements de la crise du Covid-19, tout au long de la journée.