Coronavirus : l’Italie impose des tests aux voyageurs arrivant de sept régions de France

Sur Twitter, le ministre italien de la Santé a annoncé un durcissement de la réglementation pour les voyageurs français.

 Une ordonnance du ministre italien de la Santé rend obligatoire les tests pour les Français arrivant des sept régions les plus touchées du pays.
Une ordonnance du ministre italien de la Santé rend obligatoire les tests pour les Français arrivant des sept régions les plus touchées du pays. AFP/Vincenzo PINTO

L'Italie, visiblement inquiète de l'évolution de l'épidémie chez son voisin français, a décidé de serrer la vis avec les voyageurs arrivant sur son territoire. Dans un tweet publié ce lundi après-midi, le ministre italien de la Santé a détaillé lui-même les nouvelles modalités d'accueil des voyageurs.

Roberto Speranza annonce ainsi avoir signé une nouvelle ordonnance qui étend l'obligation de réaliser un test moléculaire ou antigénique aux voyageurs français arrivant de sept régions : celles dans lesquelles le virus circule actuellement le plus fortement. Ces tests devront pouvoir présenter un test moléculaire ou antigénique négatif, datant de moins de 72 heures avant l'arrivée sur le sol italien.

« Les données européennes sont préoccupantes. L'Italie fait mieux que d'autres pays mais il faut faire preuve d'une grande prudence », ajoute-t-il. Contacté par BFMTV, le ministère italien s'est chargé de préciser quelles régions étaient concernées par ces nouvelles restrictions, imposées auparavant à des voyageurs venus d'Espagne, de Malte ou encore de Grèce. Les régions concernées sont Paris et l'Île-de-France, l'Auvergne-Rhône Alpes, la Corse, les Hauts-de-France, la Nouvelle-Aquitaine, l'Occitanie, et la région Paca.