Coronavirus : l’émir de Dubaï s’est fait vacciner

Le Premier ministre des Emirats arabes unis aurait reçu une injection du vaccin développé par le chinois Sinopharm, actuellement en phase 3 des essais.

 Le cheikh Al-Maktoum rencontre les soignants qui vont le vacciner, ce mardi à Dubaï.
Le cheikh Al-Maktoum rencontre les soignants qui vont le vacciner, ce mardi à Dubaï.  WAM VIA REUTERS

L'émir de Dubaï, cheikh Mohammed ben Rached Al-Maktoum, s'est fait inoculer un vaccin expérimental contre le nouveau coronavirus, indique mardi son compte Twitter. Le souverain de Dubaï a mis en ligne une photo le montrant en train de se faire vacciner. « Nous souhaitons à tous sécurité et bonne santé, et nous sommes fiers de nos équipes qui ont travaillé sans relâche pour rendre le vaccin disponible aux Émirats arabes unis », a-t-il commenté.

Celui qui règne sur l'extravagant émirat, et qui est aussi Premier ministre des Emirats arabes unis, est le dernier d'une série de responsables du Golfe à tester un tel vaccin, notamment le vice-Premier ministre et le ministre des Affaires étrangères mi-octobre.

Il n'a pas précisé de quel type de sérum il s'agissait, mais selon Al-Jazeera, il s'agit du vaccin du laboratoire chinois Sinopharm, qui a entamé la troisième phase des essais d'un vaccin contre le Covid-19 aux Émirats Arabes Unis en juillet. En septembre, le Bahreïn avait indiqué que son prince héritier, Salmane ben Hamad Al-Khalifa, avait participé à cet essai de phase 3.

Selon les médias locaux, les soignants, en première ligne, ont eux aussi reçu une dose du vaccin à titre expérimental.

Début septembre, le laboratoire d'Etat chinois avait assuré que son vaccin devait permettre d'être protégé contre le virus pendant un à trois ans. Les Emirats arabes unis, formés de sept émirats, ont enregistré plus de 136 000 cas, dont 503 décès jusqu'ici.