Coronavirus en France : plus de 42 000 cas et 184 décès en 24 heures

Depuis le début de l’épidémie, 34 508 personnes ont succombé à la maladie dans le pays.

 CHU de Strasbourg, le 22 octobre 2020. Le personnel médical s’occupe d’un malade du Covid-19 dans une unité de soins intensifs.
CHU de Strasbourg, le 22 octobre 2020. Le personnel médical s’occupe d’un malade du Covid-19 dans une unité de soins intensifs. AFP/Frederick Florin

Alors que l'hémisphère nord se trouve à un « moment critique » de la pandémie, selon les mots du patron de l'OMS ce vendredi, la France enregistre encore 42 032 nouvelles contaminations au SARS-CoV-2 ces dernières 24 heures, selon Santé publique France. La veille, ce chiffre s'établissait à 41 622. Au total, plus d' un million de personnes ont déjà été contaminées en France par le Covid-19.

Le pays déplore également 184 décès liés au Covid-19 dans les hôpitaux. Au moins 34 508 personnes ont succombé à la maladie due au nouveau coronavirus depuis le début de l'épidémie dans le pays, dont 23 382 à l'hôpital.

2441 malades en réanimation

Le nombre de nouvelles admissions en réanimation ou en soins intensifs se poursuit. Cet indicateur est particulièrement observé par les autorités, qui redoutent un afflux de patients qui engorgeraient les services d'urgence et de soins intensifs.

En tout, 2441 patients sont hospitalisés en réanimation ce vendredi, selon les chiffres du site du gouvernement. C'est 122 de plus que jeudi.

Ils sont 15 008 malades à être pris en charge à l'hôpital pour une infection au SARS-CoV-2. C'est 976 de plus que la veille.

Un taux de positivité à 15,1 %

Parmi les autres indicateurs, Santé publique France note que le taux de positivité des tests (proportion des personnes positives sur l'ensemble des tests effectués) poursuit sa progression et s'élève désormais à 15,1 %. Jeudi, il s'établissait à 14,3 %.

Enfin, 2073 nouveaux clusters (foyers d'infection regroupant « au moins trois cas confirmés ou probables, dans une période de sept jours », selon la définition donnée par Santé publique France) sont en cours d'investigation, dont 184 nouveaux.