Coronavirus en France : 257 décès et 26771 contaminations en 24 heures

En France, 2761 patients sont hospitalisés en soins intensifs ce lundi. Un tel chiffre n’avait plus été atteint depuis début mai.

 Dans les hôpitaux, on redoute un afflux de malades en soins intensif. (Illustration)
Dans les hôpitaux, on redoute un afflux de malades en soins intensif. (Illustration) LP/Arnaud Dumontier

Quel triste seuil les chiffres de Santé publique France (SPF) vont-ils dépasser ? Ce lundi, tout va de mal en pis. SPF annonce la mort de 257 personnes SARS-CoV-2 dans les hôpitaux, contre 116 la veille. Certes des décès survenus le week-end sont comptabilisés le lundi. Mais il faut remonter au 28 avril pour un si lourd bilan.

Au moins 23 892 personnes ont perdu la vie du fait de la maladie depuis le début de l'épidémie à l'hôpital, et le bilan total depuis le début de l'épidémie atteint 35 018 morts

Le seuil n'avait plus été franchi depuis début mai : 2761 patients sont en soins intensifs ce lundi. Ces dernières 24 heures, 357 personnes sont entrées dans des services de réanimation.

Coronavirus en France : 257 décès et 26771 contaminations en 24 heures

Cet indicateur est particulièrement observé par les autorités sanitaires, qui redoutent un afflux de malades qui engorgent les services d'urgence et de soins intensifs. Mais ce lundi, le plan blanc a été déclenché dans tous les hôpitaux du Grand-Est, après l'avoir été en Ile-de-France et dans plusieurs grandes agglomérations.

En France, la capacité actuelle est d'environ 5 800 lits que les pouvoirs publics comptent faire monter en puissance ces prochains jours.

Le taux de positivité des tests lui aussi augmente légèrement à 17,1, contre 17% la veille.

26 771 contaminations ont été enregistrées ces dernières 24 heures. Contre 52 010 contaminations de samedi à dimanche pour 1 165 278 cas confirmés au total.