Confinement allégé : les annonces détaillées par Jean Castex jeudi en conférence de presse

Le président a présenté un allègement du confinement avant les fêtes de fin d’année. Les mesures seront détaillées ce jeudi par le Premier ministre.

 Jean Castex, le Premier ministre, le 24 novembre.
Jean Castex, le Premier ministre, le 24 novembre. AFP/Anne-Christine POUJOULAT

L'essentiel

  • La barre des 50 000 décès a été franchie ce soir en France, le jour de l’allocution du président sur l’allègement du confinement.
  • Emmanuel Macron envisage un déconfinement le 15 décembre, remplacé par un couvre-feu.
  • Les commerces pourront rouvrir dès le 28 novembre.
  • Les tests antigéniques arrivent dans les lycées.
  • Les stations de ski seront fixées sur leur sort à Noël dans une dizaine de jours.
  • Le G20 promet une distribution équitable des vaccins dans le monde.
  • Les Etats-Unis et le Royaume-Uni pourraient commencer les vaccinations à la mi-décembre.

> Revivez les événements de ce mardi

22 heures. C'est la fin de ce direct, merci de l'avoir suivi.

21h30. Limite des 20 km : jusqu'où pouvez-vous vous déplacer autour de votre domicile? La nouvelle distance de déplacement autorisée a été annoncée. Au lieu d'un kilomètre, 20 sont désormais possibles à partir de samedi. Notre simulateur vous aide à vérifier jusqu'où vous pourrez aller vous balader ou faire un jogging.

21h14. Valérie Pécresse « inquiète de la situation des cafés, bars et restaurant ». Sur TF1, la présidente de la région Ile-de-France annonce une aide supplémentaire au loyer pouvant aller jusqu'à 1000 euros.

21h05. Une « intervention bavarde », tance Adrien Quatennens. Pour le numéro 2 de LFI, « en résumé, les commerces n'auraient jamais dû fermer et pour le reste, rendez-vous le 15 décembre! »

20h50. Premier effet des annonces : une explosion des réservations de billets de train. « Déjà 400% de hausse de vente par rapport à ces derniers jours. Il y a plus de 4,5 millions de billets en vente (dont 1/3 en prix bas), il y aura donc de la place pour tous. Consignes sanitaires strictes toujours », écrit sur Twitter Alain Krakovitch, directeur de Voyages SNCF.

20h45. Jean Castex donnera une conférence de presse jeudi. Il détaillera les mesures annoncées par Emmanuel Macron.

Newsletter L'essentiel du matin
Un tour de l'actualité pour commencer la journée
Toutes les newsletters

20h30. Vous êtes un peu perdus ? On vous résume les annonces d'Emmanuel Macron.

  • L’attestation de déplacement est maintenue.
  • Le 28 novembre, les activités extrascolaires en plein air seront de nouveau autorisées, les offices religieux seront à nouveau permis dans la limite de 30 personnes, les commerces pourront rouvrir jusqu’à 21 heures et les promenades autorisées dans un rayon de 20 kilomètres pour 3 heures.
  • Le déconfinement est envisagé pour le 15 décembre, remplacé par un couvre-feu de 21 heures à 6 heures. A cette date, si la situation sanitaire le permet, les théâtres et cinémas.
  • Des exceptions sont prévues pour les fêtes.
  • Le 20 janvier, si la situation sanitaire le permet, les bars et restaurants pourront rouvrir, tout comme les lycées.

20h25. C'est la fin de l'allocution d'Emmanuel Macron.

20h20. Bars, restaurants, bars, salles de sport bénéficieront de nouvelles aides. Ces secteurs se verront verser 20 % de leur chiffre d'affaires de 2019 si cette option est préférable aux 10 000 euros du fonds de solidarité.

20h19. « Le retour à la normale ne sera pas pour demain, mais nous pouvons maîtriser l'épidémie dans la durée », déclare le président, qui appelle à « tout faire pour éviter une troisième vague ».

20h16. La vaccination ne sera pas obligatoire, assure-t-il. Emmanuel Macron annonce la mise en place d'un collectif citoyen dans le cadre de la future campagne de vaccination. Elle démarrera fin décembre début janvier.

20h15. Pourra-t-on faire du ski à Noël ? Le président ferme la porte. « Il me semble impossible d'envisager une ouverture pour les fêtes », dit le président, qui souhaite « préférable de privilégier une réouverture courant janvier dans de bonnes conditions » et une coordination européenne sur le sujet.

20h10. Le président annonce une troisième phase, le 20 janvier. « Les restaurants et les salles de sport pourront rouvrir si les conditions sanitaires le permettent », dit le président, qui annonce aussi la réouverture totale des lycées autour de cette date.

20h09. « Nous pourrons circuler librement les 24 et 25 décembre », assure le président.

20h08. La levée du confinement envisagée le 15 décembre, « si les nouvelles contaminations quotidiennes demeurent autour des 5 000 et le nombre de personnes en réanimation entre 2 500 et 3 000 ». Il sera dans tous les cas remplacé par couvre-feu, de 21 heures à 6 heures. Si la situation sanitaire le permet, à cette date, cinémas et théâtres pourront rouvrir.

20h06. « Tous les commerces et services sont autorisés à rouvrir jusqu'à 21 heures, dans un protocole strict dès samedi », confirme Emmanuel Macron.

20h05. Les promenades sont autorisées dans « un rayon de 20 kilomètres » et pour trois heures, les cultes sont autorisés à être célébrés à nouveau dans la limite des 30 personnes.

20h05. « Le système de l'attestation va rester en vigueur », annonce Emmanuel Macron. « Il va falloir continuer à rester chez soi, à télétravailler et à renoncer aux déplacements non nécessaires », rappelle-t-il.

20h03. Emmanuel Macron annonce un nouveau cap dès le 28 novembre.

20h03. Nous avons atteint 50 000 décès dus à l'épidémie […] il nous faut poursuivre nos efforts », rappelle Emmanuel Macron.

20h01. Le nombre de cas positifs au Covid-19 recule, se félicite d'abord le président. « Le pic de la seconde vague de l'épidémie est passé », avance même le président, après avoir rappelé les indicateurs positifs depuis plusieurs jours.

20 heures. L'allocution d'Emmanuel Macron commence.

19h45. La France franchit la barre des 50 000 décès. Selon Santé Publique France, 458 personnes sont décédées en 24 heures à l'hôpital.

19h25. Où sont conditionnés les tests antigéniques français? Le fabricant AAZ a choisi les salariés handicapés de cet établissement et service d'aide par le travail pour conditionner et expédier ses tests rapides de dépistages du Covid-19. Plus d'informations dans notre article à découvrir en cliquant sur ce lien.

19h15. La logistique pour les vaccins prête aux Etats-Unis. La distribution de millions de doses du vaccin Pfizer/BioNTech contre le Covid-19 est prête, assurent des responsables américains qui prévoient de distribuer 6,4 millions de doses dès le feu vert de l'Agence des médicaments (FDA) attendu dans moins de trois semaines. Et « 40 millions avant la fin de l'année », selon le général Gus Perna, chef des opérations de l'opération Warp Speed, montée par le gouvernement de Donald Trump pour soutenir le développement et la distribution des vaccins. Ces 40 millions incluent également des doses du vaccin développé par Moderna, dont le feu vert est attendu en décembre aussi.

19h05. Les réunions de famille autorisées à Noël… Au Royaume-Uni. Et en France ? Les annonces d'Emmanuel Macron, ce mardi soir à 20 heures, pourraient permettre d'en savoir davantage sur les intentions du gouvernement.

18h48. Les pharmaciens volontaires pour vacciner. C'est ce qu'indique mardi la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), première organisation syndicale du secteur. « Nous pouvons contribuer mais il faudra que beaucoup de monde contribue », détaille Philippe Besset, président de la FSPF. « Si l'ambition est de vacciner 30 millions de personnes assez rapidement, il faudra qu'il y ait plusieurs solutions », fait-il valoir, faisant allusion aux médecins et aux infirmiers en ajoutant qu'ils savent travailler efficacement ensemble.

18h36. De l'audace, réclame la directrice du FMI, pour faire face à la crise économique qui se profile. Pour Kristalina Georgieva, les institutions financières, qui ont abaissé les taux d'intérêt et facilité les prêts pour maintenir à flot les entreprises, doivent trouver une façon de renouveler « le cadre » de leur politique monétaire et de « mettre à jour leur boîte à outils ». Depuis des mois, elle martèle que la politique budgétaire a un « rôle fondamental » à jouer. « Les décideurs ont intensifié leur soutien budgétaire pendant la crise et doivent continuer à le faire pour soutenir une reprise durable et inclusive ».

18h25. Biden va pouvoir mieux préparer la gestion de la crise sanitaire. Maintenant que Donald Trump a ouvert la voie au processus de transition, le président américain élu Joe Biden va pouvoir préparer plus efficacement sa gestion de la crise sanitaire. Dans les faits, le feu vert de Trump débloque en effet des fonds pour que l'équipe Biden puisse s'organiser et lui ouvre la porte de l'administration Trump afin de commencer à se coordonner sur les sujets brûlants, comme la campagne de vaccination à venir pour lutter contre le Covid-19, qui a fait rappelons-le 258 000 morts aux Etats-Unis.

18h11. Aux Restos du cœur de l'Oise, « je ne me dis même pas que cela va aller mieux ». Les Restos du cœur lancent leur 36e campagne d'hiver, dans un contexte de crise sanitaire et sociale. Sur place, les témoignages inquiets se multiplient. Notre article à lire ici.

17h58. « I want to break free » : à Paris, une fête clandestine rassemble 300 personnes. Plus de 300 personnes se sont rassemblées « en résistance » au confinement, ce week-end, dans un tunnel ferroviaire désaffecté du XIIIe arrondissement. Le maire dénonce une initiative « inconsciente et dangereuse ».

17h49. Manger des pommes améliore nos défenses contre le Covid-19. Le fruit préféré des Français contient des antioxydants et des fibres solubles qui renforcent le microbiote intestinal. Un véritable allié pour votre santé, comme l'explique le docteur William Berrebi, gastro-entérologue.

17h39. « On fait ça entre amis » : à Puteaux, ils se font tester au Covid-19 dans leur lycée. Ces opérations menées conjointement par l'ARS, l'Education nationale et l'AP-HP sont organisées dans une trentaine de lycées d'Ile-de-France. Elles sont à destination des personnels et des élèves volontaires. Notre article à lire ici.

17h21. L'Espagne vaccinera en premier les personnes âgées en maison de retraite contre le Covid-19. L'Espagne vaccinera en priorité les personnes âgées en maison de retraite, très touchées par la pandémie de Covid-19, ainsi que le personnel de ces résidences, a annoncé le gouvernement mardi. Selon le plan de l'exécutif, la campagne de vaccination pourra commencer à partir du mois de janvier, en fonction de l'autorisation de mise sur le marché des vaccins. Après les personnes âgées en maisons de retraite, le personnel soignant et les personnes en situation de dépendance seront à leur tour vaccinés.

17h13. Grenoble : la justice valide l'expulsion d'une aide-soignante béninoise. La jeune femme, venue vivre en France à la mort de son mari savoyard, travaille dans un Ehpad. Malgré le contexte de crise sanitaire, le préfet n'a pas renouvelé son titre de séjour, arguant qu'elle n'a pas de famille sur le territoire français. Notre article à lire ici.

17h09. #NoëlsansAmazon : la pétition mise hors ligne, ses initiateurs comptent porter plainte. La plateforme, lancée par les députés Matthieu Orphelin et François Ruffin, n'est plus en ligne depuis dimanche. Après une série de ratés techniques et de critiques, ses initiateurs comptent saisir la justice. Notre article à lire ici.

17h00. Apprentissage : pas de baisse de financement à la rentrée 2021, annonce le gouvernement. Le financement des centres de formation d'apprentis (CFA) ne diminuera pas à la rentrée 2021 en dépit du déséquilibre créé par la forte progression du nombre de contrats d'apprentissage et la baisse des ressources avec la crise, a annoncé le ministère du Travail ce mardi.

16h50. Les hôpitaux publics commencent à reprogrammer des actes hors Covid-19, selon la Fédération hospitalière. « Dans le cas où il y a eu déprogrammation, il y a, depuis la fin de semaine dernière, le début de cette semaine, en fonction des territoires, une reprogrammation progressive », a expliqué mardi Zaynab Riet, déléguée générale de la Fédération hospitalière de France (FHF). « On demande aux établissements, s'ils désarment des lits de réanimation, d'être en mesure de les réarmer très rapidement, en 24/48h », a cependant précisé Zaynab Riet.

16h39. Déconfinement : « J'attends la fin de l'étau », confie Renaud Muselier. Le président LR de la région Sud-Paca appelle Emmanuel Macron à rouvrir les commerces, les musées et même les restaurants, à midi, dans un premier temps. Notre article à lire ici.

16h14. Covid-19 : un quart des Italiens croient aux théories complotistes. Selon un sondage rendu public ce mardi, un quart des Italiens croient aux théories complotistes concernant l'épidémie de Covid-19. Un Italien sur cinq, 20 %, croit que le virus a été créé en laboratoire et diffusé exprès pour modifier les équilibres mondiaux, tandis que 5 % pensent qu'il n'existe même pas mais qu'on l'utilise comme prétexte pour contrôler les gens et l'économie, selon ce sondage réalisé par la société SWG.

16h05. Un courrier attise les tensions entre assureurs et restaurateurs. De nombreux restaurateurs ont reçu un avenant à leur contrat excluant toute garantie de pertes d'exploitation en cas de pandémie. Ceux qui refusent de s'y soumettre verront leur contrat résilié au 1er janvier. Notre article à lire ici.

15h58. Système de retraites : pas de retour à l'équilibre avant 2045. Les comptes de la Sécurité sociale devraient afficher un déficit de 35,7 milliards d'euros en 2021. Au rythme actuel de la croissance, plombée par la crise sanitaire, le retour à l'équilibre reste très hypothétique.

15h51. Fermeture des rayons « non-essentiels » : des enseignes « hors des clous ». Plus d'un cinquième des rayons non-essentiels sont toujours ouverts dans les grandes surfaces, malgré l'interdiction du gouvernement de vendre ces produits par souci d'« équité » vis-à-vis des commerces ayant dû fermer, selon un relevé annoncé mardi par l'association de consommateurs UFC-Que Choisir. « En moyenne, 21 % de ces rayons restent ouverts (lorsqu'ils sont présents dans le magasin), avec de fortes disparités selon les types de produits », indique l'association.

15h35. Le Parlement adopte définitivement le quatrième budget de crise. Par un ultime vote du Sénat, le Parlement a adopté, ce mardi, le quatrième et dernier projet de budget rectifié pour 2020, avec « plus de 20 milliards » d'euros de dépenses supplémentaires, principalement pour compenser les pertes des entreprises.

Députés et sénateurs étaient parvenus à un accord sur ce nouveau budget de crise en commission mixte paritaire. Après le dernier feu vert de l'Assemblée nationale lundi, la chambre haute, dominée par l'opposition de droite, a adopté le texte par 249 voix pour et 93 contre.

15h25. La raffinerie de Donges à l'arrêt. Située en Loire-Atlantique, la raffinerie va être « placée en arrêt conjoncturel » jusqu'à fin mars car la crise sanitaire entraîne une baisse de la consommation de produits pétrochimiques et une hausse des niveaux de stocks. Dans ce contexte, le site de Donges « fonctionne à perte », a expliqué un porte-parole de Total, précisant que l'arrêt des unités « n'entraînera aucun chômage partiel pour les collaborateurs de la plateforme ».

15h14. Comment l'analyse des eaux usées pourrait permettre d'anticiper une 3e vague. Des scientifiques ont mis au point un réseau d'observation, soutenu par le ministère de la Recherche. Ils parviennent ainsi à y détecter la présence de traces de génome du virus lorsque la population concernée est infectée. Notre article.

14h58. Shanghai : des centaines de vols annulés après sept cas de Covid-19. Des centaines de vols ont été annulés ce mardi dans le plus grand aéroport international de Shanghai (est de la Chine), après la découverte de plusieurs cas de Covid-19 liés à des employés du fret aérien. La capitale économique chinoise (24 millions d'habitants) a fait état ce mois-ci de sept malades locaux. La plupart des cas ont été détectés ces derniers jours à l'aéroport de Pudong, entraînant un dépistage massif des employés et un plan de vaccination des travailleurs à haut risque.

14h48. Afrique : l'accès à l'électricité va reculer à cause de la crise du Covid. L'accès à l'électricité va reculer en Afrique cette année en raison de la crise du Covid-19, s'alarme le directeur exécutif de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) dans un entretien à l'AFP. Mais Fatih Birol souligne également, à l'occasion d'un forum ministériel virtuel co-organisé avec l'Union africaine, le « potentiel énorme » en énergie solaire du continent, à condition de pouvoir attirer les investisseurs.

14h44. Un choc historique pour les compagnies aériennes. La crise du Covid-19 a infligé un choc historique aux compagnies aériennes avec un chiffre d'affaires en baisse de plus de 60 % en 2020 et seuls des tests de dépistage systématiques pourraient relancer le marché en attendant un vaccin, estime leur organisation, l'Iata. « La crise du Covid-19 a menacé la survie de l'industrie du transport aérien » et « les livres d'histoire retiendront 2020 comme la pire année financière » pour le secteur, souligne l'organisation qui regroupe 290 compagnies aériennes. Le chiffre d'affaires du secteur atteindra 328 milliards de dollars en 2020, contre 838 milliards en 2019.

14h36. Les maires demandent à l'Etat à ne plus être considérés comme des « adversaires ». Le président de l'Association des maires de France (AMF), François Baroin, appelle l'Etat à ne plus considérer les élus comme des « adversaires », déplorant la « dégradation » des finances des communes mises à mal par la crise sanitaire. « Nous avons le sens des responsabilités, nous avons le sens de l'Etat et nous ne sommes pas des adversaires de l'Etat », affirme François Baroin lors d'une conférence de presse organisée après l'annulation du traditionnel congrès des maires de France qui devait se tenir ces jours-ci à Paris.

14h25. Télétravail : patronat et syndicats se donnent une dernière chance. Le patronat prévoit d'envoyer en fin de journée un « texte définitif » sur le télétravail aux syndicats qui ont jusque-là surtout pointé les « reculs » pour les droits des salariés, le Medef promettant de prendre en compte leurs propositions afin d'aboutir à un accord national interprofessionnel (ANI). « Nous analysons les propositions faites par les organisations syndicales. Le texte définitif sera remis ce soir et soumis à la validation de nos instances représentatives », indique-t-on au sein du Medef.

14h13. Les Restos du cœur lancent leur 36e campagne d'hiver en pleine crise sanitaire et économique. Une 36e campagne dans un contexte inédit : les Restos du cœur s'attendent à recevoir un million de bénéficiaires cette année pour la saison hivernale qui s'ouvre ce mardi en pleine crise sanitaire et économique. « L'appel lancé par Coluche il y a trente ans est toujours d'actualité, ce qui est absolument dramatique. La situation de la précarité en France n'a pas disparu », déclare Patrice Blanc, le président de l'association, lors du lancement de la campagne au centre d'Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine).

13h55. L'Argentine va taxer les plus riches. Face à la pandémie, l'Argentine a décidé de taxer les plus aisés La loi créant une taxe sur les grandes fortunes a été approuvée par les députés. Il s'agit d'une contribution exceptionnelle qui vise notamment à financer les politiques d'urgence liées à la pandémie.

13h45. Madrid va ouvrir son nouvel hôpital des pandémies en décembre. Ce nouvel hôpital pourra accueillir jusqu'à 1 000 malades atteint du Coovid-19. Il s'agit d'un gigantesque complexe de 80 000 mètres carrés doté « d'un système de haute-technologie pour éviter les contaminations », affirme le gouvernement régional.

13h25. Le chiffre d'affaires des compagnies aériennes va chuter de plus de 60 % en 2020. Selon l'association internationale des compagnies aériennes (IATA) le chiffre d'affaires des compagnies aériennes chutera de plus de 60 % en 2020 par rapport à 2019 pour atteindre 328 milliards de dollars, la pire année jamais vécue par le secteur. L'Iata prévoit des pertes nettes de 118,5 milliards de dollars pour le secteur en 2020, contre 84,3 milliards de dollars estimés en juin, et des pertes nettes de 38,7 milliards pour 2021, là encore un chiffre plus bas que celui prévu en juin (15,8 milliards de dollars), avant l'émergence de la deuxième vague de coronavirus.

13h15. L'Autriche prévoit de vacciner en janvier. L'Autriche compte entamer en janvier une campagne de vaccination en commençant par les personnels de maisons de retraite et les pensionnaires de plus de 65 ans, les personnes à risque et les professionnels de santé. « Nous pourrons commencer selon toute vraisemblance en janvier avec les premiers produits » commandés dans le cadre de l'Union européenne (UE) auprès de différents laboratoires, a annoncé le ministre écologiste de la Santé. « Notre but est de vacciner au moins 50 % de la population », a ajouté Rudolf Anschober.

13 heures. L'Union européenne annonce la signature d'un contrat de vaccins contre le coronavirus avec la société Moderna. La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a annoncé un contrat avec la société américaine Moderna pour fournir jusqu'à 160 millions de doses de vaccin contre le Covid-19, le sixième conclu par l'UE avec un laboratoire pharmaceutique. « Je suis heureuse d'annoncer que nous approuverons demain un nouveau contrat pour sécuriser un autre vaccin contre le Covid-19 dans notre portefeuille », a-t-elle déclaré en évoquant aussi un 7ème contrat de vaccins à venir, sans plus de précision.

12h49. Commerces fermés : la Région Hauts-de-France vote une aide pour les loyers de novembre. Les commerces des Hauts-de-France de moins de 10 salariés, fermés administrativement pour lutter contre l'épidémie, pourront bénéficier d'une subvention de 500 euros maximum pour le loyer de novembre, selon une délibération adoptée mardi par le conseil régional. Cette aide « peut concerner jusqu'à 50 000 commerces », avance le président du conseil régional Xavier Bertrand (ex-LR).

12h45. Veyrier (FO) : « forte inquiétude » pour les saisonniers. Le secrétaire général de Force ouvrière, Yves Veyrier, exprime sa « forte inquiétude » pour les salariés saisonniers, dont « beaucoup vont basculer dans la pauvreté ». « On a beaucoup parlé des petits commerces, des indépendants mais il y a beaucoup de salariés et n'oublions pas qu'en activité partielle, on n'est pas à 100 % de la rémunération […]. Il y a une forte interrogation, une forte inquiétude pour tous les salariés saisonniers qui enchaînent des petits contrats courts en perspective de la saison d'hiver », déclare Yves Veyrier sur Public Sénat.

12h40. 1 397 322 morts dans le monde. La pandémie a fait au moins 1 397 322 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles à midi. Plus de 59 256 310 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l'épidémie, dont au moins 37 691 800 sont aujourd'hui considérés comme guéris. Sur la journée de lundi, 7 896 nouveaux décès et 593 934 nouveaux cas ont été recensés dans le monde.

12h31. Le président afghan appelle les donateurs à continuer à aider son pays. Le président afghan, Ashraf Ghani, appelle les donateurs internationaux à ne pas se détourner de son pays, même s'il s'attend à une réduction de l'aide dans le contexte d'une économie mondiale ralentie par la pandémie. « Nous sommes en train de vivre l'une des plus grandes tragédies de l'histoire : la pandémie du Covid-19. Nous sommes extrêmement reconnaissants qu'en ce moment de souffrance collective […] votre engagement pour l'Afghanistan reste fort », déclare Ashraf Ghani depuis Kaboul, dans une allocation retransmise via vidéo, dans le cadre d'une conférence des donateurs à Genève.

12h14. Helsinki ferme ses lycées et interdit les événements publics. La capitale finlandaise va mettre en place de nouvelles restrictions très contraignantes à cause d'une flambée de cas, annonce son maire. Les lycées, les bibliothèques et les piscines seront fermés et les événements publics totalement interdits à Helsinki à cause de la situation « inquiétante », déclare Jan Vapaavuori lors d'une conférence de presse. « Nous proposons d'utiliser l'ensemble des mesures qui sont du ressort de la municipalité », explique l'édile, précisant que les services de santé et de suivi des cas risquaient d'être submergés.

11h45. La Russie affirme que son vaccin Spoutnik V est efficace à 95 %. Il s'agit des résultats préliminaires obtenus sur des volontaires 42 jours après l'injection de la première dose, ont indiqué dans un communiqué le ministère russe de la Santé et le Fonds souverain russe impliqué dans le développement de ce vaccin. Ils n'ont cependant pas mentionné le nombre de cas utilisés pour les calculs.

11h15. « Il ne faut pas manger avec papy et mamie, même à Noël », Selon Remi Salomon. « On coupe la bûche de Noël en deux et papy et mamie mangent dans la cuisine et nous dans la salle à manger », a préconisé sur France Info le professeur Rémi Salomon, président de la commission médicale d'établissement de l'AP-HP (assistance publique - hôpitaux de Paris). « Si je transmets le virus à papy et mamie, c'est pire que tout. Comment je vais vivre ça après? Parce qu'ils ont un risque sérieux d'être en réanimation et éventuellement d'en mourir. Il faut avoir ça en tête. C'est un virus dangereux, mais on voit le bout du tunnel. »

11 heures. « Il faut de la transparence sur les vaccins », selon Rémi Salomon. Le président de la Commission médicale de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) a indiqué sur Franceinfo que les vaccins, « outils remarquables » pour lutter contre la pandémie. Mais qu' « il faut prendre le temps bien faire les choses dans l'ordre et la transparence. Il faut que les Français aient confiance ». En outre, Rémi Salomon a insisté sur le fait qu'« il ne faut pas déconfiner brutalement car le virus circule encore beaucoup. »

10h55. Les réveillons, « usines à Covid » selon Jean Castex. Lors d'une intervention devant le bureau exécutif de La République en marche (LaREM), Jean Castex a prévenu que l'on s'orientait vers « un léger assouplissement au confinement ». « Les choses sont très compliquées mais en même temps elles sont simples », a-t-il résumé. « La première chose que nous avons devant nous, ce sont les réveillons, qui sont des usines à Covid. Si on a une chose à traiter, c'est ça », a-t-il fait valoir.

10h50. L'Allemagne envisage de limiter le nombre de participants pour les réveillons. Les régions allemandes plaident pour une limitation à dix personnes issues de plusieurs foyers le nombre de participants aux fêtes de Noël et du Nouvel an pour éviter des infections au Covid-19. Les enfants de moins de 14 ans ne seraient toutefois pas comptabilisés dans la mise en place de ces restrictions. Cette restriction serait en vigueur du 23 décembre au 1er janvier.

9h45. Laurent Berger (CFDT) en appelle à la « responsabilité » du patronat sur le télétravail. Laurent Berger, le numéro un de la CFDT, a dit croire, sur France 2, en l'aboutissement de la négociation sur le télétravail, en appelant à la « responsabilité » du patronat, quand son homologue de la CGT, Philippe Martinez, a jugé que c'était « mal embarqué ». Patronat et syndicats ont interrompu dans la nuit de lundi à mardi la négociation, après plus de huit heures de discussions, qui achoppent toujours sur les mêmes thèmes comme l'éligibilité des postes. Par ailleurs, les syndicats demandent un encadrement des règles de télétravail : horaires, le droit à la déconnexion…

9h35. Dégradation du climat des affaires en France. Le climat des affaires en France a connu en novembre une forte baisse et retrouve son niveau du mois de juin. « Les perspectives générales d'activité s'assombrissent fortement par rapport au mois dernier », selon l'Insee. Cet indicateur synthétique chute de 11 points, après une baisse de deux points en octobre. Le climat des affaires tombe en novembre à 79, la valeur 100 représentant la moyenne de longue période. « Cette vague de pessimisme concerne en particulier, dans le contexte du deuxième confinement, le commerce de détail et les services, mais aussi l'industrie », relève l'institut de la statistique.

9h30. Forte hausse des cas en Russie. La Russie a recensé un record de 491 décès liés au coronavirus pour un total de 37 031 morts depuis le début de l'épidémie. 24 326 nouvelles infections en 24 heures ont été recensées dont 5 838 dans la capitale Moscou, ce qui porte le bilan russe à 2 138 828 cas répertoriés depuis le début de l'épidémie.

9 heures. « Tous ensemble, évitons un nouveau confinement », l'appel d'associations de santé et de médecins. Dans une tribune que publie le Parisien, France Assos Santé, qui fédère 85 associations d'usagers de la santé) en appelle, avec plusieurs médecins de renom, à une meilleure politique d'isolement, condition d'un déconfinement réussi, selon elle. Lire notre article ici.

8h30. Face à la hausse de la pauvreté, les associations d'aide alimentaire en flux tendu. Explosion de la pauvreté, bénévoles fragiles face au Covid-19, dons incertains… La crise sanitaire et économique a mis sous tension les associations d'aide alimentaire, qui accompagnent 5 millions de personnes en France. Plus 10 % d'inscrits pour la campagne d'hiver des Restos du cœur, de 10 à 15 % d'ayants droit en plus à la Croix Rouge, entre 20 et 25 % de nouveaux bénéficiaires pour la Fédération des banques alimentaires. « En parallèle de la hausse des bénéficiaires, nos stocks ont baissé en volume de 22 % », détaille Claude Baland, président de la Fédération des banques alimentaires qui irrigue 5 400 associations dans toute la France en denrées alimentaires. Pour la première fois cette année, l'association a lancé une plateforme en ligne monpaniersolidaire.org, anticipant la faible fréquentation des supermarchés.

7h20. Près de 256 000 morts au total aux Etats-Unis. Les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC) ont fait état de 147 840 nouvelles infections par le coronavirus et 882 décès supplémentaires liés à l'épidémie depuis leur précédent décompte. Le bilan de l'épidémie aux Etats-Unis s'élève désormais à 12 175 921 contaminations et 255 958 morts.

7h10. Conseil de défense pour préparer les annonces d'Emmanuel Macron. Un conseil de défense se tient dans la matinée. Il doit permettre de valider les annonces qui seront faites par Emmanuel Macron ce soir à 20 heures. Lire notre article ici.

7 heures. 120 soignants décédés en Algérie. En première ligne depuis neuf mois, les soignants algériens paient un lourd tribut avec 120 morts et plus de 9 000 contaminés par le nouveau coronavirus. Ces dernières semaines, alors que le pays fait face à la deuxième vague, de nombreux médecins, particulièrement exposés, ont lancé des cris d'alarme en demandant à la population de respecter les mesures barrière et de ne sortir qu'en cas de nécessité. L'Algérie, l'un des pays d'Afrique les plus touchés par la pandémie, enregistre une flambée de cas avec au total près de 76 000 contaminations depuis le début de l'épidémie.

6h50. 942 687 cas de contamination en Allemagne. Avec 13 554 cas supplémentaires selon les données de l'Institut Robert Koch (RKI) pour les maladies infectieuses, l'Allemagne s'approche du million de cas de contamination depuis le début de l'épidémie. Le pays a enregistré 249 décès supplémentaires, ce qui porte le bilan à 14 361 morts depuis le début de l'épidémie.

6h45. Les Américains défient les consignes pour un Thanksgiving à haut risque. Des aéroports remplis comme jamais depuis le début de la pandémie, des files d'attente interminables pour se faire tester : malgré les appels des autorités à rester chez soi, nombreux sont les Américains qui se préparent à des retrouvailles familiales pour célébrer Thanksgiving ce jeudi, au risque d'aggraver encore l'épidémie qui embrase le pays.

6h30. Le pape François s'en prend aux opposants aux masques. Dans un ouvrage d'entretiens à paraître en décembre, le pape François tance ouvertement les opposants aux masques et autres restrictions imposées pour endiguer la pandémie de nouveau coronavirus. « Certains groupes ont protesté, refusant de garder leurs distances, manifestant contre les restrictions de déplacements - comme si les mesures que les gouvernements doivent imposer pour le bien de leur peuple constituaient une sorte d'attaque politicienne contre leur liberté individuelle », déplore le pape en ajoutant : « tu ne verras jamais ces gens-là protester contre la mort de George Floyd […], ils sont incapables de sortir de leur propre petit monde d'intérêts. » Selon lui, les anti-masques ne monteront pas au créneau non plus « contre des bidonvilles où les enfants manquent d'eau et d'instruction » ou pour que « les sommes faramineuses investies dans le commerce des armes servent à nourrir l'ensemble de la race humaine et à scolariser chaque enfant. » l

6h25. Réduction de la quarantaine à l'entrée en Angleterre en cas de test négatif. Les voyageurs entrant en Angleterre et soumis à une quatorzaine pourront à partir de mi-décembre écourter cet isolement en cas de dépistage négatif du nouveau coronavirus cinq jours après leur arrivée. Cette décision vise à relancer l'industrie du voyage, et notamment le secteur du transport aérien qui a subi une chute considérable du trafic en raison des restrictions mises en place pour lutter contre la pandémie.

6h15. Vaccin obligatoire sur les vols de Qantas. La compagnie aérienne australienne Qantas va rendre la vaccination contre le Covid-19 obligatoire pour tous les passagers de ses vols internationaux. Selon son patron, cette exigence va probablement devenir « courante » dans le secteur. Cette obligation d'être vacciné entrera en vigueur dès qu'un vaccin sera disponible pour le public.

6 heures. Bonjour et bienvenue dans ce direct. Il vous permettra de suivre les derniers développements de la crise du Covid-19, tout au long de la journée.