Coronavirus : Catalogne, Italie, Pays-Bas, nouveau tour de vis sanitaire en Europe

Nos voisins multiplient les mesures strictes face à une épidémie qui s’étend. Le plus souvent, comme en France, ce sont les bars et les restaurants qui sont visés.

 Les bars et restaurants vont être fermés pendant 15 jours dans la région espagnole de Catalogne (nord-est) à partir de jeudi soir.
Les bars et restaurants vont être fermés pendant 15 jours dans la région espagnole de Catalogne (nord-est) à partir de jeudi soir. REUTERS/Phil Noble

Alors qu'Emmanuel Macron s'apprête à serrer la vis ce mercredi, en imposant de nouvelles mesures sanitaires destinées à contenir le regain d'épidémie de coronavirus, d'autres pays européens ont eux aussi mis en place des restrictions ces derniers jours.

Il s'agit même pour certains d'un nouveau durcissement, après de premières mesures prises en septembre, aux prémices de cette seconde vague épidémique. Le plus souvent sont prononcées des fermetures de bars et restaurants, ou des horaires d'ouverture plus restreints, mais certains Etats, comme les Pays-Bas, évoquent même un « confinement partiel ».

En Catalogne, bars et restaurants fermés pendant 15 jours

Les bars et restaurants vont être fermés pendant 15 jours dans la région espagnole de Catalogne (nord-est) à partir de jeudi soir, afin de freiner la progression de l'épidémie de Covid-19, ont annoncé ce mercredi les autorités régionales. Ils pourront toutefois livrer leurs clients à domicile. « Il nous faut limiter les dîners avec les amis, les sorties du week-end, les rendez-vous avec les amis ou la famille, qui peuvent attendre, et devront attendre », a souligné Pere Aragones, président par intérim du gouvernement régional.

L'annonce de cette mesure drastique intervient après le bouclage partiel de Madrid et d'autres restrictions prises dans les régions d'Andalousie, de Navarre ou de Galice pour combattre la hausse des contaminations en Espagne, où la pandémie a tué plus de 33 000 personnes.

Les Pays-Bas adoptent un confinement partiel

Les Pays-Bas sont, depuis ce mercredi, soumis à un « confinement partiel » qui comprend la fermeture de tous les bars et restaurants, et l'interdiction de vente d'alcool après 20 heures, pour tenter de freiner la forte poussée de la pandémie de Covid-19.

Après des mois de refus du port du masque, le Premier ministre Mark Rutte a également décidé de le rendre obligatoire dans tous les espaces clos pour les plus de 13 ans. « Nous entrons en confinement partiel », a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse télévisée. « Cela va faire mal, mais c'est la seule solution. Nous devons être plus stricts ».

À Liverpool, les bars fermés et trois niveaux d'alertes au Royaume-Uni

Lundi, le Premier ministre britannique a annoncé la fermeture des pubs de Liverpool et sa volonté de réactiver trois hôpitaux de campagne. Boris Johnson a aussi dévoilé un nouveau système d'alerte à trois niveaux - « moyen » (rassemblements limités à six personnes et fermeture des pubs et restaurants à 22 heures), « élevé » (certaines réunions privées proscrites) et « très élevé » (des mesures supplémentaires appliquées localement et soutenues si besoin par l'armée) - censé simplifier à partir de ce mercredi le patchwork actuel de restrictions pour l'Angleterre. Les autres nations sont compétentes pour appliquer leur propre dispositif.

De fortes restrictions en Irlande du Nord

L'Irlande du Nord a décrété pour quatre semaines les restrictions les plus contraignantes du Royaume-Uni : dès vendredi, les pubs et restaurants vont devoir fermer (la livraison et vente à emporter demeurent possibles jusqu'à 23 heures), les commerces ne pourront plus vendre d'alcool à partir de 20 heures, tandis que les vacances scolaires sont prolongées à deux semaines. Les rassemblements de plus de 15 personnes, hormis les événements sportifs autorisés, seront quant à eux interdits.

La province britannique de 1,9 million d'habitants fait face à « une augmentation très inquiétante du nombre de cas et des hospitalisations », a déclaré devant le Parlement local de Stormont la Première ministre nord-irlandaise Arlene Foster.

En Italie, des clients assis après 21 heures

L'Italie, où la pandémie à fait 36 000 morts, a aussi annoncé mardi de nouvelles mesures de restrictions. Le décret, signé par le Premier ministre Giuseppe Conte pour 30 jours, interdit aux bars et restaurants de servir des clients non assis après 21 heures. Il bannit aussi les fêtes et célébrations à l'extérieur comme dans les lieux fermés et limite à six le nombre d'invités à domicile.

L'Italie a enregistré 4619 nouveaux cas lundi, un chiffre plus vu depuis avril mais très inférieur aux taux de contamination observés en Espagne ou en France.

Bientôt des horaires de fermeture de bars et restaurants en Allemagne

En Allemagne, la chancelière Angela Merkel veut aussi imposer de nouvelles restrictions, dont une obligation élargie du port du masque. Des horaires de fermeture des bars et restaurants devraient également être imposés, comme l'entend un projet d'accord négocié ce mercredi par la chancelière et les dirigeants des 16 régions allemandes, mais pas immédiatement. Les autorités ont imposé un seuil : lorsque le taux d'incidence atteindra 35 nouvelles infections quotidiennes pour 100 000 personnes durant sept jours consécutifs,

L'Allemagne comptait mercredi 5132 nouveaux cas de coronavirus déclarés en 24 heures, soit la plus forte augmentation depuis six mois, selon l'institut sanitaire Robert Koch.