Coronavirus : 4 000 nouveaux cas quotidiens en Allemagne, une première depuis avril

Un bond jugé « préoccupant » par le ministre de la Santé, alors que les vacances d’automne doivent commencer dans une grande partie du pays. Le gouvernement Merkel a appelé à limiter les voyages.

 Illustration. Un cycliste dans une rue désertée de Berlin, le 29 mars dernier.
Illustration. Un cycliste dans une rue désertée de Berlin, le 29 mars dernier.  REUTERS/Annegret Hilse

Le nombre de nouveaux cas quotidiens confirmés de Covid-19 en Allemagne a dépassé mercredi 4 000 pour la première fois depuis début avril. Ces chiffres officiels renforcent l'inquiétude du gouvernement face au regain des infections.

« Le nombre d'infections augmente, particulièrement aujourd'hui, dans une ampleur préoccupante », a déclaré le ministre allemand de la Santé Jens Spahn lors d'une conférence de presse. Il a appelé à ne pas « gâcher » le succès de l'Allemagne jusqu'ici dans le combat de la pandémie, pays proportionnellement moins touché que ses voisins.

Au total, l'institut de veille sanitaire Robert-Koch fait état sur son site Internet de 310 144 cas confirmés, 4 058 de plus que la veille. Le seuil de 4 000 avait pour la dernière fois été dépassé le 11 avril, en plein confinement, selon la base de données historiques de l'AFP.

Ce bond intervient alors que les vacances d'automne doivent commencer dans une grande partie du pays et le gouvernement d'Angela Merkel a appelé à limiter les voyages.

Couvre-feu à Berlin et Francfort

Les régions se sont également accordées mercredi sur des restrictions de voyages plus strictes, avec l'interdiction de séjour dans les hôtels ou appartements touristiques pour des voyageurs en provenances de zones à risque nationales.

Avec un taux d'incidence dépassant les 50 cas par 100 000 habitants en une semaine, seuil synonyme pour les autorités de nouvelles restrictions, certains arrondissements de Berlin, la ville de Breme ainsi que des circonscriptions au nord-ouest et près de Stuttgart sont de telles zones rouges.

Face à l'augmentation inquiétante du nombre de nouvelles infections, Berlin et le centre financier Francfort, où l'incidence se rapproche de 50, ont déjà annoncé mardi la mise en place d'un couvre-feu et une restriction des contacts sociaux.

Diffusion plus répandue du virus

Dans la capitale allemande, la plupart des magasins ainsi que tous les restaurants et bars devront notamment fermer de 23 heures à 6 heures du matin à partir de samedi et au moins jusqu'au 31 octobre.

Les bonds actuels « surtout dans certaines grandes villes » ne sont plus « attribuables à des clusters isolés » mais « laissent craindre une diffusion plus répandue du coronavirus », a expliqué mercredi le porte-parole du gouvernement, Steffen Seibert.