Congé paternité, affaire Fourniret, cluster à Lyon : les infos à retenir ce mercredi midi

Voici ce qu’il faut savoir de l’actualité à la mi-journée ce 23 septembre.

 LP/Aurélie Ladet ; DR ; DR ; REUTERS/Yara Nardi

L'info à ne pas louper

Deux fois plus de temps pour les pères : le congé paternité après la naissance d'un enfant va passer à 28 jours. Lorsque la France a créé le congé paternité en 2002 - 11 jours qui s'ajoutent aux 3 jours du congé de naissance - elle était en avance sur la plupart de ses voisins… avant de se retrouver à la traîne. Aujourd'hui, « c'est trop court », estime l'Elysée, qui a donc donné son feu vert. « L'engagement du père avec le bébé a des effets positifs sur son développement », explique le neuropsychiatre Boris Cyrulnik, à la tête d'une commission qui a proposé des dispositifs favorisant la bonne santé et le bon développement de l'enfant pendant la période clé des 1000 premiers jours. « La présence du père ou du second conjoint est également importante pour soutenir la mère, notamment dans la période périnatale, diminuant le risque d'épuisement psychique et de dépression chez celle-ci ».

Ce qu'il faut retenir aussi

  • Combien d’autres victimes de Michel Fourniret ? Comme nous l’avons révélé, une dizaine d’ADN ont été relevés sur un matelas de Michel Fourniret , ce même matelas où ont été retrouvées des traces de l’ADN d’Estelle Mouzin, disparue en 2003. Ce matelas était dans la maison de la sœur décédée du tueur en série, à Ville-sur-Lumes (Ardennes). Il avait été saisi dès 2003, mais a fait récemment l’objet d’un nouvel examen avec les dernières technologies scientifiques par deux laboratoires dont un réputé de Bordeaux, ce qui a permis la découverte inattendue de traces partielles de l’ADN d’Estelle Mouzin.
  • Plus de 250 élèves, sur les 1490 étudiants que compte l’ École centrale de Lyon, ont été testés positifs au Covid-19. Soit 14 % des effectifs, annonce la direction, qui précise que personne « n’a développé de forme grave ». Cette école d’ingénieurs basée à Écully (Rhône) a subi une veste compagne de dépistage la semaine dernière à la suite « d’une soirée privée dans Lyon, organisée avant la rentrée », à laquelle avait participé le « cas zéro ». De nouvelles mesures restrictives sont entrées en vigueur mardi dans le Rhône, en réponse à une accélération du nombre de contaminations.
  • Bruxelles présentera à la mi-journée une épineuse réforme de la politique migratoire en Europe. Celle-ci doit imposer une solidarité de tous les pays de l’Union européenne avec les pays de première arrivée de migrants, comme la Grèce, l’Italie ou Malte, lorsque ces derniers sont sous pression. Les 27 s’accorderont-ils à abroger le règlement de Dublin , texte fondateur de la politique migratoire légale en Europe ?
  • « Ensemble, défendons la liberté » : une centaine de médias, journaux (dont Le Parisien-Aujourd’hui-en-France), magazines, chaînes de télévision et radios ont publié une lettre ouverte appelant les Français à se mobiliser en faveur de la liberté d’expression , en soutien à Charlie Hebdo qui fait l’objet de nouvelles menaces depuis la republication des caricatures de Mahomet.

L'info inattendue

L'échec retentissant du projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes est désormais enseigné… à Sciences-po Paris. Aux manettes de ce cours, où les étudiants vont devoir endosser le rôle des différents acteurs : Nicole Klein, l'ex-préfète de Loire-Atlantique et des Pays de la Loire, chargée après l'abandon en 2018 de négocier avec les opposants au projet - agriculteurs et zadistes - avant de mener des expulsions sur la Zone à défendre (Zad).