Concerts en public, Barcelone-PSG, chômage et Nasa : les infos à retenir ce midi

Voici les principales actualités de ce mardi 16 février à la mi-journée.

Concerts en public, Barcelone-PSG, chômage et Nasa : les infos à retenir ce midi

L’info à ne pas manquer

Bientôt des concerts avec public ! Plusieurs expériences vont être menées dans les prochains mois pour organiser des concerts et des festivals avec du public à Paris, Marseille, Saint-Malo et en Aquitaine. Si à l’étranger, des expériences similaires ont déjà eu lieu en Espagne ou en Allemagne, il s’agissait d’une demande forte du monde de la culture depuis plusieurs semaines, à l’arrêt depuis le début de l’épidémie de Covid-19. On vous raconte comment vont se dérouler ces premières expérimentations.

Ce qu’il faut aussi retenir

Une baisse en trompe-l’œil. L’Insee a publié ce mardi matin les chiffres du chômage au quatrième trimestre 2020. Selon l’institut statistique, la baisse est importante, de l’ordre de 340 000 personnes en moins. Mais cela ne serait pourtant pas le signe d’un retour à l’emploi pour tous ces Français. On vous explique tout.

La guerre des étoiles. Le huitième de finale aller entre le PSG et Barcelone ce mardi soir au Camp Nou s’annonce serré. Nous avons interrogé plusieurs spécialistes pour avoir leur regard sur ce rendez-vous. Et nous vous parlons aussi du duel Messi-Mbappé, le meilleur joueur de la planète football et le champion du monde tricolore. Et si la saison prochaine, le premier remplaçait le second à Paris ?

Le variant continue d’inquiéter. A Dunkerque (Nord), le maire évoque un taux d’incidence du virus à 658 dans la communauté urbaine. Dès samedi, la préfecture avait alerté sur une situation qui s’est « dégradée brutalement », avec « un taux d’incidence de 515 cas pour 100 000 habitants contre 384 » la semaine précédente. « Les mesures sont totalement inadaptées à notre territoire, nous ne sommes pas entendus par l’Etat », explique Patrice Vergriete, le maire de Dunkerque, sur BFMTV. Suivez notre direct sur l’actualité du Covid-19 ici.

L’info inattendue

Plus d’un siècle après le premier vol motorisé sur Terre, la Nasa compte prouver qu’il est possible de faire voler un engin sur une autre planète. Transporté à bord de la mission Mars 2020, qui arrive jeudi à destination, le petit hélicoptère Ingenuity devra accomplir une prouesse : s’élever dans un air d’une densité équivalente à seulement 1 % celle de l’atmosphère terrestre. Ingenuity ressemble en réalité plutôt à un gros drone. Le défi principal pour les ingénieurs : le rendre le plus léger possible, afin qu’il puisse se soulever dans un air extrêmement léger. Mars, objet de toutes les convoitises, est d’ailleurs l’objet d’une série sur notre site. Le premier épisode de « Rêves de Mars » est à découvrir ici.