Chômage, vaccin et régionales en sursis : les infos à retenir ce mardi midi

Voici les temps forts de l’actualité à la mi-journée ce mardi 10 novembre.

 AFP, Julien Barbare (Le Parisien), Dado Ruvic (AFP), Mandel Ngna (AFP)

L'info à ne pas louper

C'était attendu, mais ça n'en est pas moins préoccupant : le taux de chômage a bondi de 1,9 point au troisième trimestre de cette année, pour atteindre 9 %, selon les chiffres publiés ce mardi par l'Insee. La France compte désormais 2,7 millions de chômeurs (hors Mayotte), soit 628 000 personnes de plus sur le trimestre, entre juillet et septembre. Ce rebond « est d'une ampleur inédite depuis que l'Insee le mesure (1975) mais est en partie mécanique, par contrecoup de la baisse en trompe-l'œil liée au confinement », indique l'institut statistique.

La hausse du taux de chômage est plus prononcée pour les 25-49 ans (+ 2,1 points) et les 50 ans et plus (+ 1,7 point) que chez les jeunes âgés de 15 à 24 ans (+ 0,9 point). Mais les jeunes avaient plus souffert au trimestre précédent. Au total, sur un an, le taux de chômage progresse davantage pour les jeunes (+ 2,6 points) que pour les autres classes d'âge.

Et les prévisions pour la suite ? Bien malin qui pourra le dire, tant le reconfinement décidé face à la forte deuxième vague l'épidémie de Covid-19 rend compliquées les prévisions économiques pour la fin de l'année et pour 2021.

Ce qu'il faut aussi retenir

  • Un nouveau Conseil de Défense, flou sur les commerces. Lors de l’annonce du reconfinement, Emmanuel Macron avait promis de faire un point de situation tous les 15 jours. Le moment est venu, et Jean Castex s’exprimera donc jeudi à 18 heures, à l’issue d’un nouveau Conseil de défense. La possibilité, évoquée alors, de rouvrir les coiffeurs, magasins de vêtements ou de jouets sera-t-elle prise ? A priori, non, mais le gouvernement planche sur de nouvelles règles qui permettraient une réouverture ces commerces non-essentiels le 1er décembre. Ségolène Royal a tapé du poing sur la table ce matin sur BFMTV, appelant à rouvrir au plus vite les commerces car « rien n’a été prouvé sur le plan sanitaire », dénonçant « des décisions antipatriotiques qui font mal à la France ». L’ancien ministre Christophe Castaner a lui estimé sur France Inter qu’il était trop tôt pour les rouvrir.
  • L’espoir d’un vaccin. C’était l a grande nouvelle d’hier , et on en parle encore beaucoup ce matin : les laboratoires américain Pfizer et allemand BioNTech ont affirmé que leur candidat vaccin contre le Covid-19 était « efficace à 90 % » contre le Covid-19, selon l’essai à grande échelle de phase 3 en cours, dernière étape avant une demande d’homologation. Interrogé ce matin sur France info au sujet de cette « sacrée bonne nouvelle », selon les mots d’un expert que nous avons interrogé , l’écologiste Yannick Jadot s’est carrément dit favorable à un vaccin… obligatoire. Il est toutefois trop tôt pour crier victoire , et il faudra notamment attendre la décision de l’Agence américaine des médicaments (FDA), qui a par ailleurs accordé cette nuit une autorisation temporaire à un traitement d’un nouveau genre contre le Covid-19 .
  • Les régionales reportées ? Encore une conséquence de la crise sanitaire actuelle, les régionales prévues en mars prochain pourraient être reportées. Alors que le rapport de l’ancien président du Conseil constitutionnel Jean-Louis Debré sur cette question sera remis vendredi matin à Jean Castex, Gérard Larcher , l’incontournable président de la chambre haute, explique au Figaro que « même si le respect des dates est préférable en démocratie, je ne suis pas opposé à un report du scrutin à la fin du printemps pour des raisons sanitaires ».
  • Enquête sur le scrutin aux Etats-Unis. Le très loyal ministre américain de la Justice Bill Barr a autorisé hier soir l’ouverture d’enquêtes sur d’éventuelles irrégularités lors de la présidentielle du 3 novembre, dont Donald Trump assure qu’elle a été entachée de « fraudes », sans apporter de preuves. Cette autorisation, adressée aux procureurs fédéraux du pays, n’indique pas que le ministère de la Justice a des preuves de l’existence de véritables situations de fraudes, précise Bill Barr.

L'info inattendue

Vous l'avez peut-être vu passer, cette vidéo désopilante d'un Américain euphorique, torse nu, clamant en direct samedi dernier au micro de BFMTV son amour pour la France, les escargots, et l'« omelette de fromage ». Hier, Maxime Switek, l'envoyé spécial pris d'un fou rire au cours de cette séquence devenue totalement virale, nous racontait combien il ne s'attendait pas à ce buzz « démentiel ». Forbes a également retrouvé le fameux francophile à Washington. Meka Anyanetu, 30 ans, employé fédéral, confirme trouver les Français « super », aimer leur pain et avoir hâte d'y retourner. Quant à son omelette « de fromage » et non « au fromage », l'homme, qui assure avoir pris des cours de français et connaître la bonne prononciation, explique qu'il était si chamboulé par la victoire de son camp qu'il lui est venu à l'esprit un épisode du dessin animé « Dexter's Laboratory », dans lequel un personnage répète « omelette de fromage, omelette de fromage ».