Bernard Laporte, Airbnb, Covid-19 : les infos à retenir ce mardi midi

Voici ce qu’il faut savoir de l’actualité à la mi-journée ce 22 septembre.

 LP/Philippe de Poulpiquet; Reuters/Toby Melville; LP/Jean Nicholas Guillo; LP/Olivier Arandel

L'info à ne pas louper

Coup de tonnerre dans le monde du ballon ovale : le président de la Fédération française de rugby (FFR), Bernard Laporte, ainsi que l'homme d'affaires Mohed Altrad, propriétaire du club de Montpellier, et trois autres personnalités du rugby ont été placés ce matin en garde à vue les locaux de la Brigade de répression de la délinquance économique (BRDE). Ils sont tous entendus dans le cadre de l'enquête préliminaire ouverte voilà trois ans par le Parquet national financier, qui porte notamment sur les liens entre l'ancien ministre des Sports et Mohed Altrad. Bernard Laporte est notamment soupçonné d'avoir fait pression sur la commission d'appel de la Fédération pour faire réduire en juin 2017 des sanctions prononcées contre le Montpellier Hérault Rugby (MHR).

Ce qu'il faut retenir aussi

  • Deux personnes ont été interpellées à Saumur (Maine-et-Loire), dans le cadre de l’enquête sur l’enlèvement puis le viol d’une petite fille de 9 ans dans la Vienne. L’enfant avait été enlevée par un homme en voiture dimanche à Villiers, un village de 950 habitants, alors qu’elle allait chercher du pain à pied. Elle avait été retrouvée rapidement. Selon nos informations, les deux hommes circulaient à bord d’une voiture appartenant à une septuagénaire, elle-même victime d’un viol dans le Maine-et-Loire, à Varennes-sur-Loire, le 18 septembre dernier.
  • Airbnb : la loi française qui permet d’encadrer la location saisonnière a été validée par la Cour de justice de l’Union européenne. « Une réglementation nationale soumettant à l’autorisation la location, de manière répétée, d’un local destiné à l’habitation pour de courtes durées à une clientèle de passage qui n’y élit pas domicile est conforme au droit de l’Union », a-t-elle indiqué ce matin. « C’est exactement ce que nous souhaitions. On va aller chercher toutes les amendes qui nous sont dues », réagit Ian Brossat, adjoint au Logement de la ville de Paris, où sont engagées quelque 300 procédures. Mais le bras-de-fer n’est pas terminé pour autant, on vous explique pourquoi.
  • Nouvelles restrictions liées au Covid en Grande-Bretagne. Le Premier ministre Boris Johnson doit s’adresser ce mardi aux Britanniques pour annoncer de nouvelles restrictions : les pubs fermeront notamment dès 22 heures et le télétravail sera à nouveau encouragé en Angleterre. Le Royaume-Uni, pays le plus endeuillé d’Europe, a relevé lundi le niveau d’alerte mesurant l’évolution de l’épidémie face à la menace d’une deuxième vague. Dans le monde, un record de deux millions de cas de Covid-19 a été enregistré la semaine dernière tandis que le nombre de décès a diminué de 10 %, selon les statistiques de l’Organisation mondiale de la santé.

L'info insolite

Plus besoin de « permis » pour acheter ou boire de l'alcool à Abou Dhabi, la capitale des Emirats arabes unis. « Les résidents et les touristes auront le droit d'en acheter dans les magasins autorisés », ont annoncé les autorités. L'acheteur doit être âgé d'au moins 21 ans et l'achat doit être destiné à la consommation et non à la revente, dans les résidences privées et dans les endroits autorisés, comme les clubs privés.